Cet article est une ébauche concernant la pharmacie et la médecine. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. Les collyres ou gouttes ophtalmiques sont des préparations pharmaceutiques, définies selon la Pharmacopée comme des solutions ou des suspensions aqueuses ou huileuses contenant un ou plusieurs principes actifs destinées à l'instillation oculaire (voie ophtalmique). Ce sont des médicaments liquides qu'on applique sur la conjonctive de l'œil. Les collyres ont une action locale et permettent de traiter les infections des yeux ou des paupières. Un collyre est généralement un liquide. Il peut être légèrement visqueux ; il contient dans ce cas un agent épaississant. Le liquide est généralement une solution aqueuse mais peut aussi être une solution huileuse. Galien avait déjà préparé des collyres à base d'huile d'olive du ...
Le trail se définit principalement par son terrain naturel de pratique, par opposition à la course sur piste d'athlétisme ou sur route. Ce terrain peut être constitué d'herbe, boue, rochers et éboulis, sable et gravier, neige et d'obstacles naturels tels que des troncs d'arbres, des racines ou des cours d'eau. Selon les définitions variables du trail, le terrain de pratique peut inclure des voies pavées interdites à la circulation motorisée, des parcours dans les espaces verts urbains, les chemins forestiers et pistes de protection contre les incendies, les sentiers balisés de randonnée, jusqu'aux sentes de passage des animaux sauvages[9]. Contrairement aux courses sur route, en trail, la distance à parcourir n'est qu'une des trois données importantes qui définissent le parcours. Les deux autres données fondamentales sont le dénivelé (le cumul de toutes les ascensions qui permet de donner le dénivelé positif total, appelé généralement le D+) et la technicité des chemins ...
Depuis Aulus-les-Bains, son dénivelé est d'environ 820 mètres et sa déclivité moyenne est de 8,1 % sur 10,2 kilomètres.. Depuis Vicdessos, la route emprunte d'abord les pentes du port de l'Hers.. Depuis Massat, son dénivelé moyen est de 5,2 % sur 17,6 kilomètres.. En hiver, le col d'Agnes est fermé, généralement de décembre à mai.. ...
Cet article est une ébauche concernant la montagne. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. Le pic de Rochebrune est le point culminant du massif du Queyras, dans le département des Hautes-Alpes. Le sommet est accessible à des randonneurs expérimentés, sans grande difficulté technique sur le plan de l'alpinisme. Le dénivelé positif cumulé est de 1 200 m et il faut compter 7 à 8 heures de marche. Une bonne forme physique et une acclimatation à l'altitude sont nécessaires. Il est conseillé d'emporter un minimum d'équipement, que ce soit pour la sécurité (un casque) ou en cas d'imprévu (une corde, quelques mousquetons). Le départ a lieu au col d'Izoard (2 361 m). Il faut prendre la direction nord-est vers le col Perdu par un sentier bien marqué. Arrivé au col perdu, il faut descendre de l'autre côté (surtout ne pas prendre une des deux crêtes, trompeuses). On perd ainsi une centaine de mètres ...
... [bʁaspaʁ] est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France. De par sa situation, dans le parc naturel régional d'Armorique, ce petit bourg des monts d'Arrée offre de nombreuses possibilités touristiques. Située sur le versant sud des monts d'Arrée, au contact du bassin de Châteaulin, Brasparts est une commune d'une superficie de 4 600 hectares et compte 1 039 habitants en 2006. Traversée par la D 785, axe routier Morlaix-Quimper, Brasparts a un relief très vallonné, les altitudes sont échelonnées entre 332 mètres (sommet sans nom situé à la limite nord de la commune) et 70 mètres dans l'angle sud-ouest du territoire communal, dans la vallée de la Rivière de Saint-Rivoal ; soit un dénivelé de 252 mètres, important pour une commune bretonne. Article détaillé : Monts d'Arrée. Article détaillé : Mont Saint-Michel de Brasparts. Les limites de la commune au nord-ouest, avec Saint-Rivoal, suivent une ligne de crête secondaire du ...
Du fait de son altitude relativement élevée, le domaine skiable garde un niveau d'enneigement suffisant pour la pratique du ski plus longtemps dans la saison que celui du village de Saint-Cergue, ce qui lui permet de rester ouvert en général jusqu'à la fin mars. Un télésiège 4-places débrayable, construit en 2006, relie les abords du sommet depuis le bas des pistes à une centaine de mètres du parking. Il s'agit de la seule remontée de conception moderne et offrant un fort débit. Elle dessert les pistes présentant le plus fort dénivelé total, relativement plus pentues sur leur partie supérieure qu'à l'arrivée au bas des pistes. La plus longue piste s'étale sur 2,5 kilomètres. Les pistes imposent parfois de pousser sur les batons pour atteindre leur début. Sur les extrémités nord et sud du domaine, des téléskis complètent l'offre, au Couvaloup et au Tabagnoz, avec des pistes plus courtes. Ce sous-domaine est relié skis aux pieds avec le domaine skiable voisin des ...
Le réseau du Clot d'Aspres est un ensemble de galeries souterraines situées sous le vallon du Clot d'Aspres qui appartient à la commune de Villard-de-Lans dans le nord du Vercors, en Isère. Ce vaste réseau karstique se compose de 42 kilomètres de galeries s'étageant sur 1 066 mètres de dénivelé, entre le point le plus haut (amont de la grotte de l'Oréade +74 m) et le point le plus bas (siphon du scialet des Nuits-Blanches plongé jusqu'à −34 m). Le réseau du Clot d'Aspres est ainsi le second « moins mille » du massif du Vercors. Les eaux du collecteur rencontrées au contact des marnes hauteriviennes ressortent à l'exsurgence de Goule-Blanche dans les gorges de la Bourne à 832 mètres d'altitude. Le réseau se développe uniquement dans les calcaires urgoniens. Les marnes hauteriviennes sont atteintes au niveau du collecteur. On note la présence d'importantes galeries horizontales à un niveau intermédiaire de l'urgonien. L'hypothèse est que les puits et le collecteur basal ...
Ottrott est située sur la route des vins d'Alsace, à moins de 5 km à l'ouest de la ville d'Obernai et environ 30 km au sud-ouest de Strasbourg. C'est un village touristique situé au pied de l'Elsberg (700 m) et du mont Sainte-Odile (764 m). Le territoire de la commune est principalement occupé par la forêt (2 500 ha). Il est bordé du côté du massif des Vosges par le mont Sainte-Odile et du côté de la plaine d'Alsace par la vallée de l'Ehn. Le hameau de Klingenthal, qui s'étire au fond du vallon de l'Ehn, est rattaché à Ottrott, pour la partie du hameau située sur la rive droite de la rivière, et de la commune de Bœrsch pour la majeure partie située sur l'autre versant. À la limite des communes d'Ottrott et de Saint-Nabor se situent les carrières d'Ottrott-Saint-Nabor dont on extrayait les roches pyroclastiques (porphyre). Le territoire communal s'étend sur un dénivelé important : 230 m en bordure de plaine - 1 050 m près du Champ du Feu. ...
Géologiquement, la commune est située dans les coteaux calcaires du Bassin aquitain datant du Crétacé supérieur. On trouve le Coniacien sur le tiers nord de la commune. Le Santonien occupe la partie sud, avec une minuscule zone de Campanien à l'extrême sud-ouest (Jovelle). Une cuesta par paliers faisant face au nord-est marque un dénivelé sensible. On peut suivre cet escarpement vers le nord-ouest dans tout le sud du département de la Charente par Gurat jusqu'au sud de Cognac, et vers le sud-est à Verteillac. Certains lieux-dits comme Puy-de-Versac, à 160 m d'altitude, sont sur le flanc d'un de ces paliers occupés par le Santonien supérieur et moyen, ce qui dégage une belle vue vers le nord-est ainsi que sur la vallée de la Pude au sud. Le bourg de Champagne est au pied de cette côte. La surface de ce plateau est recouverte de formations composées de sables argileux bruns, issues de l'altération du Santonien supérieur lors du Quaternaire (Pléistocène). La vallée de la ...
Cet article est une ébauche concernant une localité de la province de Namur. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. Groynne est un village de la ville belge d'Andenne située en Région wallonne dans la province de Namur. Avant la fusion des communes de 1977, Groynne faisait déjà partie de la commune d'Andenne. Cette localité se trouve à environ 3 km au sud du centre de la ville d'Andenne. On y accède par la côte de Groynne d'une longueur de 2,7 km présentant un dénivelé de 160 m. Groynne avoisine aussi les hameaux de Stud, Bellaire et Muache, ces deux derniers faisant partie de la commune de Gesves. Le village compte plusieurs anciennes fermettes en long bâties le plus souvent en pierre calcaire. L'église Notre-Dame a été construite entre 1741 et 1760 dans un style roman tardif en pierre calcaire et toiture en ardoises. En outre, l'édifice comporte un transept ainsi qu'un chevet semi-circulaire. ...
La Scarpe est une rivière de la région Hauts-de-France et un affluent de l'Escaut. La Scarpe prend sa source à Berles-Monchel, près d'Aubigny-en-Artois. Elle mesure 102 kilomètres dont les deux-tiers sont canalisés (à partir d'Arras),,,. La Scarpe-rivière se jette à Arras dans la Scarpe canalisée à une altitude de 55 mètres. Elle traverse notamment Douai, Saint-Amand-les-Eaux, et rejoint l'Escaut à Mortagne-du-Nord. Le débit de la Scarpe est 2,6 m3/s à Sainte-Catherine-lès-Arras. La Scarpe est une des rivières du bassin versant de l'Escaut. Dans la portion qui relie Arras à l'Escaut, elle a 19 écluses réparties sur un parcours de 66 km et un dénivelé d'une quarantaine de mètres. La Scarpe-Supérieure s'écoule sur 23 km d'Arras à Corbehem ; la Scarpe Moyenne 7 km jusque Douai Fort de Scarpe ; la Scarpe inférieure s'écoule sur 38 km jusqu'à Mortagne-du-Nord où elle se jette dans l'Escaut. Une dérivation de la Scarpe réalisée entre Corbehem et Flers-en-Escrebieux ...
Pour les articles homonymes, voir Bresse (homonymie). Montpont-en-Bresse est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté ; elle fait partie de la Bresse louhannaise. Elle s'étend sur 3 746 hectares, ce qui fait d'elle la commune la plus étendue de l'arrondissement de Louhans. Ses habitants sont appelés les Montponnais et les Montponnaises. La mairie de Montpont-en-Bresse est située à 9 kilomètres de Louhans, 32 km de Lons-le-Saunier, 35 km de Chalon-sur-Saône, 37,5 km de Mâcon et à 39 km de Bourg-en-Bresse à vol d'oiseau. Selon le classement établi par l'Insee en 1999, Montpont-en-Bresse était une commune rurale non polarisée. Montpont-en-Bresse possède une limite avec 7 communes différentes : Le relief de Montpont-en-Bresse est typique de la Bresse, c'est-à-dire qu'il est légèrement vallonné (jusqu'à trente mètres de dénivelé). L'altitude minimale (182 m) de la commune se situe dans la vallée de la Sâne ...
Pourquoi un travail inédit ? En ce moment, il doit bien y avoir des articles de journaux qui traitent du sujet (même si, personnellement, j'avoue que je n'ai pas encore vu d'article de fond à ce propos), de la situation dans les différents pays (j'ai entendu dire que la France était l'un des seuls pays d'Europe où cette publication ne se faisait pas), et des avantages et inconvénients de cette publication ! Il suffit de compiler les infos, pour ceux qui tombent sur des articles en rapport avec le sujet ! 78.251.232.69 (d) 14 avril 2013 à 11:52 (CEST ...