Rusa unicolor (Artiodactyla: Cervidae). Mammalian Species, 43(871): 1-30. pdf ↑ a et b Nowak, R. M. 1999. Walker's mammals of ... Order Artiodactyla. Mammal species of the world: a taxonomic and geographic reference (Wilson and Reeder, eds.), [p. 637-722]. ...
Selon ITIS (novembre 2015)ː Afrosoricida Stanhope, 1998 : taupes dorées, tenrecs... Artiodactyla Owen, 1848 : ruminants, ...
... o Artiodactyla (début de l'Éocène) , (ongulés artiodactyles : porcs, hippopotames, chameaux, , girafes, vaches, cerfs) └─o ...
Artiodactyla Chœropotamus lautricensis (Noulet, 1870). Carettochelyidae Allaeochelys parayrei (Noulet, 1867). Crocodylidae ...
Artiodactyla, Cervoidea) and the Palaeomerycidae family. Comptes rendus de l'Académie des sciences. Série 2. Sciences de la ...
Systematic relationships in the Bovini (Artiodactyla, Bovidae). Zeitschrift für Zoologische Systematik und Evolutionsforschung ...
Les Hippopotamidae sont classés parmi l'ordre des Artiodactyla. Parmi les autres artiodactyles on trouve les chameaux, le ... Artiodactyla): a review based on morphology and cladistic analysis », Zoological Journal of the Linnean Society, vol. 143,‎ ...
Artiodactyla, Mammalia) from the Miocene of Thailand (Amphoe Pong, Payao Prov.). Comptes Rendus Académie des Sciences Paris, ... Le genre Andegameryx (Artiodactyla, Mammalia). Évolution position systématique et implication stratigraphique. Bulletin de la ... 1994 Ginsburg L., Morales J. and Soria D. 1994 - The ruminants (Artiodactyla, Mammalia) from the Lower Miocene of Cetina de ... Morales J., Ginsburg L. et Soria D. Los Bovoidea (Artiodactyla, Mammalia) del Mioceno inferior de Espana: Filogenia y ...
... des Artiodactyla (ruminants, porcins, hippopotames) et des Cetacea (Baleines, dauphins). Le terme a été construit à partir du ...
Cet article court présente un sujet plus développé dans : Artiodactyla. Les Suiformes sont un sous-ordre de mammifères ...
Pseudonovibos spiralis (Artiodactyla: Bovidae): new information on this enigmatic South-east Asian ox. J. Zool., Lond. 253: 157 ... The ''linh duong'' Pseudonovibos spiralis (Mammalia, Artiodactyla) is a new buffalo. Naturwissenschaften 88, 123-125. Kuznetsov ... Artiodactyla, Bovidae). Zoologičeskij Žurnal 80 (11): 1395-1403. Kuznetsov, G.V., Kulikov, E.E., Petrov, N.B., Ivanova, N.V., ...
de Michel Brunet et Cécile Blondel - Systématique et paléoécologie des Anthracotheriidae [Artiodactyla ; Suiformes] du mio- ...
Jang KH, Hwang UW., Mitochondrial genome of the Korean musk deer Moschus moschiferus (Artiodactyla, Ruminantia, Moschidae) ; ... Artiodactyla) Among Mammals: Increased Taxon Sampling Alters Interpretations of Key Fossils and Character Evolution », PLoS ONE ...
Il crée à cette fin l'ordre des Artiodactyla et celui des Perissodactyla. Le premier réunit les ongulés au nombre pair de ... mais exclut les Artiodactyla. Il émet également l'hypothèse que les oryctéropes (ordre des Tubulidentata), alors classés parmi ...
Distribution, status and conservation problems of the Spanish Ibex, Capra pyrenaica (Mammalia : Artiodactyla). Mammal Review 32 ...
Ce taxon est, selon les auteurs, un ordre, (s'il remplace les ordres Cetacea et Artiodactyla), ou clade non classé. Il est ... Plus précisément, ce clade est la fusion des deux anciens ordres Cetacea et Artiodactyla. La parenté (proximité au sens ... En effet, il montre que le groupe « Artiodactyla » serait paraphylétique, car, celui-ci excluant les Cetacea, il regrouperait ... parfois considéré comme un super-ordre (s'il est placé au-dessus des ordres Cetacea et Artiodactyla), bien que l'arbre ...
L'élaphode mesure autour de 60 cm au garrot et pèse entre 17 kg et 30 kg, c'est l'un des plus petits cervidés. Ressemblant au muntjac, il est tout de même plus grand que cette espèce. Son cou et ses jambes étant plus longues, sa corpulence est légèrement plus mince. La caractéristique la plus frappante chez l'élaphode est la présence de canines ressemblant à des crocs chez les mâles de l'espèce. Celles-ci peuvent atteindre jusqu'à 2,6 cm (1,0 po) de long[1], voir plus chez de rares cas. Seuls les mâles ont des bois, qui n'ont pas de ramifications. Ces bois font seulement quelques centimètres et sont dissimulés par les longs poils du sommet de son crâne. Les poils concentrés au niveau du front ont une forme de fer à cheval allant du brun au noir, et pouvant atteindre 17 cm de long. Le reste des poils sont courts et raides, presque noir en hiver et brun chocolat en été. Les lèvres, le bout des oreilles et le dessous des queues sont blancs. Sa queue est courte d'environ 10 ...
Le daim est un animal de taille moyenne. Les mâles mesurent de 135 à 165 cm de longueur, 85 cm à 1 m de hauteur au garrot, 115 à 130 cm au sommet de la tête et leurs poids varient de 45 à 90 kg (60 kg en moyenne) selon les individus. Les femelles, appelées « daines », sont plus petites et plus légères. Elles mesurent de 115 à 145 cm de longueur, de 75 à 90 cm de hauteur au garrot, et de 1 m à 120 cm au sommet de la tête, pour un poids variant de 25 à 50 kg (35 kg en moyenne). Sa robe est habituellement fauve-roussâtre, tachetée de blanc en été, brune en hiver, mais peut aller de blanc au presque noir. Son écusson (tache sur les fessiers) est blanc limité par des lignes noires extérieures. La queue est pratiquement toujours en mouvement. Il existe aussi des daims tout noirs, c'est en fait un cas de mélanisme chez certains animaux, qui caractérise un changement de couleur du pelage virant au tout noir. Il y a aussi des daims blancs, qui sont des cas de leucistisme ou ...
Les moutons et les chèvres sont étroitement liés (les deux font partie de la sous-famille des Caprinae) et il est parfois difficile de les distinguer uniquement par leur apparence. Ce sont toutefois des espèces bien distinctes, de sorte que les hybrides sont rares et toujours stériles. L'hybride - stérile - d'une brebis et d'un bouc est appelé chabin ou ovicapre et il a 57 chromosomes (les moutons ont 54 chromosomes, les chèvres 60). Il ne doit pas être confondu avec la chimère génétique appelée geep obtenue en fusionnant un embryon de chèvre et un embryon de mouton. Visuellement, les moutons et les chèvres diffèrent par la barbe et la lèvre supérieure divisée chez les ovins, unique chez les caprins. La queue des moutons, même courte, est pendante, tandis que celle des chèvres est érigée. Les races ovines sont également souvent naturellement dépourvues de cornes (soit dans les deux sexes soit seulement chez les femelles), tandis que les chèvres naturellement sans cornes ...
Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d'autres conditions peuvent s'appliquer. Voyez les conditions d'utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence ...
Artiodactyla. Famille. Cervidae. Sous-famille. Cervinae. Genre. Axis. Nom binominal. Axis kuhlii. (Müller, 1840) ...
Artiodactyla. Famille. Bovidae. Sous-famille. Bovinae. Genre. Bison. Espèce. Bison bison. (Linnaeus, 1758) ...
Artiodactyla. Famille. Suidae. Genre. Phacochoerus. F. Cuvier, 1826. Statut de conservation UICN ...
Les mâles possèdent un pelage brun foncé, tandis que les femelles sont fauve-rougeâtre. Ils possèdent 6 rayures blanches et des taches blanches. Ils ont un croissant blanc sur la poitrine et sur la gorge. Leurs sabots sont longs, fins et largement écartés, signe particulier des antilopes adaptées à une vie semi-aquatique. Le poil aussi est adapté à une vie semi-aquatique, il est demi-dur, très long et régulier. Les mâles possèdent une fine crinière, ainsi que des cornes en spirales pouvant atteindre 90 cm. Les mâles mesurent 150 cm à 160 cm de longueur, les femelles mesurent 130 cm à 140 cm de longueur, avec une taille au garrot de 100 à 120 cm pour les mâles, contre 80 à 90 cm pour les femelles. Le poids des mâles varie de 70 à 110 kg, celui des femelles varie de 45 à 65 kg. ...
Au début du siècle, en Europe, l'élevage de porc est très rémunérateur ; juste avant la Première Guerre mondiale, un éleveur produisant 140-160 porcs annuellement avait un bénéfice annuel net de 6 à 8 000 francs-or, soit 4 à 5 fois le salaire moyen annuel d'un ouvrier spécialisé des usines (environ 1 530 francs.[réf. nécessaire] Après l'armistice de 1918, la période de la reconstruction est l'occasion de développer l'adduction d'eau potable (alors dite « verdunisée ») et l'électricité dans les campagnes. C'est le début d'une période d'intense industrialisation de l'agriculture et de l'élevage ; la première porcherie expérimentale industrielle de France est ainsi construite en 1928-1929 sur le « Domaine de Molleville », à Consenvoye, près de Verdun, au cœur d'une zone dévastée (classée zone rouge, interdite aux labours et culture en raison des munitions) sur 25 ha sur un sol criblé de trous d'obus, nivelé après traitement par des amendements chimiques ...
Relationships of Cetacea (Artiodactyla) Among Mammals: Increased Taxon Sampling Alters Interpretations of Key Fossils and ...
Ultimate Ungulate - Artiodactyla - Kobus Megaceros. *↑ IUCN RED LIST - Kobus megaceros. Voir aussi[modifier , modifier le code] ...
Les mâles pèsent entre 500 kg et 700 kg pour 230 cm au garrot, et les femelles pèsent entre 350 kg et 580 kg pour 160 cm[17]. L'adulte perd 15 à 17 % de son poids vif chaque hiver, voire plus lors d'hivers difficiles. Les petits pèsent environ 15 kg à la naissance mais grandissent rapidement.. Seuls les mâles possèdent des bois, qui peuvent dépasser 1,60 m de largeur et 20 kg ; ils sont larges et plats avec de petites pointes. Ses bois sont larges et en partie plats. Au mois de novembre, le cervidé perd sa parure. Un élan découvert en Alaska en 1897 détient le record du plus grand cervidé connu : ce mâle atteignait 2,34 m à l'épaule, pour 816 kg. L'envergure de sa ramure était de 2 m.. De longues pattes et un long cou lui permettent de brouter les ligneux, qui composent 50 % de son alimentation en été et 80 % en hiver, ainsi que de se déplacer facilement dans l'eau et dans les mégaphorbiaies en enjambant troncs renversés et ronciers. Ses sabots élargis et palmés lui ...
Le guanaco (Lama guanicoe ou Lama glama guanicoe[1] si on le considère comme sous-espèce de Lama glama) (du quéchua huanacu, « lama ») est un camélidé sauvage présent en Amérique du Sud. Apparenté au lama, il n'a pas été domestiqué, contrairement à ce dernier. Une étude récente montre que, malgré quelques croisements, le lama, animal domestique, descend du guanaco, animal sauvage, alors que l'alpaga, animal domestique, descend de la vigogne, animal sauvage[2]. La fourrure du guanaco est uniformément brun roussâtre : son museau, son visage et ses oreilles sont gris noirâtre, tandis que le ventre ou l'intérieur des pattes sont blancs. Certaines zones de ses flancs sont dénudées et permettent de disperser l'excès de chaleur. Sa fourrure est moins épaisse que celles des lamas et des alpagas. Le guanaco a un cou long et mince, une petite tête avec de grosses oreilles et un museau mince avec une lèvre supérieure fissurée. Ils mesurent de 1,10 à 1,20 mètre au garrot (1,60 ...
Le cerf des pampas vit en petits groupes. On dit qu'en cas de danger dû à l'attaque d'une biche et de son faon par un prédateur, la biche attire l'attention de ce dernier et lui fait face, afin de l'emmener au loin pour sauver le faon, ce dernier se cachant dès lors dans la broussaille. Pareil comportement a été également observé chez des oiseaux comme les pluviers. Ils peuvent également fuir à grande vitesse devant les prédateurs, bondir avec agilité et ajouter à cela que leurs sens (peur, ouïe, vue et odorat) sont bien développés. Seuls les individus infirmes [malades, blessés, âgés, faons, femelles à terme d'une gestation] succombent généralement aux prédateurs, car ils sont moins vigilants et moins rapides que les autres en bonnes conditions physiques. Les prédateurs participent aussi à la régulation d'un bien être pour l'espèce et pour l'écosystème également en éliminant les individus affaiblis évitant ainsi toute épidémies, maladies, populations ...