Depuis au moins quatre mille ans, l'araignée est utilisée comme symbole dans de nombreuses civilisations, soit comme prédatrice (on la retrouve dans de nombreux films d'épouvante), soit en raison de sa toile étonnamment régulière, fragile[67] et évoquant la fragilité de nos certitudes et des apparences trompeuses[68], régulièrement reconstruite (1 à 2 fois par jour pour certaines espèces), mais si bien adaptée au piégeage des insectes, soit en raison du fil qu'elle tisse, qui évoque celui des Parques. L'araignée (ou sa toile) est présente dans certains décors, et dans divers mythes fondateurs en tant que démiurge, créatrice cosmique. Connue sous le nom de « Anansi » en Afrique de l'Ouest, elle est présentée comme ayant préparé le matériau qui a produit les premiers hommes. Créatrice du Soleil rayonnant, de la Lune et des étoiles, elle aurait aussi apporté les céréales et la houe aux hommes. Au Mali, une légende raconte que déguisée en oiseau, elle régule le ...
... Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu : L'appellation « Araignée-banane » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Une « araignée-banane » sur des bananes (vue d'artiste) Taxons concernés Diverses espèces : dans le genre Acanthoctenus dans le genre Cupiennius dans le genre Phoneutria dans le genre Selenops l'espèce Heteropoda venatoria, etc. Araignée-banane, araignée bananière ou encore araignée des bananes sont des surnoms donnés en français à différentes espèces d'araignées ayant le seul point commun d'être trouvées dans les plantations de bananes, et parfois retrouvées parmi les fruits après de longs transports, notamment depuis l'Amérique latine. Bien que cette appellation désigne couramment les espèces du genre Phoneutria, potentiellement dangereuses, la plupart des signalements d'araignées exotiques trouvées dans les cargaisons concernent des espèces différentes et sans danger pour l'homme. Dans les pays où elles sont ...
... Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu : L'appellation « araignée rouge » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. « Araignées rouges des tombeaux » ou tétranyques Taxons concernés Familles : Tetranychidae Trombidiidae Espèces : Panonychus ulmi, tétranyque du pommier Tetranychus urticae tétranyque tisserand Oligonychus ununguis tétranyque de l'épinette Etc. Ordinairement, le terme araignée rouge fait référence non à des araignées, mais à des acariens, visibles à l'œil nu, de la famille des Tetranychidae. Pour beaucoup, il désigne en fait collectivement les espèces ravageuses de cette famille capable d'infester plus de 2 300 espèces végétales différentes. Elles sont communément appelées "Araignée rouge des tombeaux", cette appellation fait référence à l'apparition de ces dernières sur les tombes chaudes et sèches. Il règne en réalité une véritable confusion dans l'utilisation de ce nom, d'abord en raison de l'ambiguïté ...
Ophrys sphegodes Ophrys sphegodes Ophrys araignée: détail de la fleur Nom binominal Ophrys sphegodes Mill., 1768 Synonymes Ophrys lunulata Parl. (préféré par UICN) Statut de conservation UICN NT : Quasi menacé Statut CITES Annexe II , Rév. du 23/06/2010 L'Ophrys araignée (Ophrys sphegodes), est une plante herbacée vivace de la famille des orchidées (Orchidaceae). Synonyme d'après INPN ci-dessous : Ophrys aranifera Huds., 1778 (avec nombreuses sous-espèces). L'orchidée araignée mesure généralement une quinzaine de centimètres mais peut aller jusqu'à 30 cm de haut. Les feuilles sont basales comme pour tout le genre Ophrys. Toutes les Orchidacées terrestres possèdent un système d'ancrage au sol assez important sur lequel naissent les tiges aériennes. Le système racinaire sont des rhizomes, c'est-à-dire des tiges modifiées pour être souterraines et donc permettre l'ancrage au sol, et forment des tubercules. La fleur des Orchidées comporte deux petits pétales latéraux ...
L'araignée frite est un plat de cuisine cambodgienne originaire du village de Skun, au Cambodge. Ce plat est préparé avec des mygales (plus particulièrement l'espèce Haplopelma albostriatum) sous forme de beignets. Les mygales sont élevées dans des trous au nord du village, puis frites dans de l'ail après avoir été recouvertes de sucre et de glutamate. On peut les manger avec de la bière ou une poignée de poivre noir de Kampot. Les vendeurs locaux racontent que le mets est recommandé pour les femmes venant d'accoucher, et pour les douleurs articulaires. L'araignée frite a un goût amer, contrebalancé par le jus sucré et chaud dans lequel l'araignée a mariné. Le goût de la tête et du corps a été décrit comme un mélange entre le poulet et la morue. Les jambes sont croustillantes mais contiennent relativement peu de viande. L'abdomen peut être consommé, mais il est rempli d'une pâte noire qui peut contenir des œufs et des excréments, et n'est pas du goût de tout le ...
L'araignée domestique fait partie d'un groupe d'arachnides qui envahit régulièrement les maisons. D'autres espèces dites synanthropes (Larinioides patagiata) vivent préférentiellement sur les parois extérieures des bâtiments. La peur irrationnelle des araignées aux longues pattes velues porte le nom d'arachnophobie. Très fréquentes dans les maisons, les araignées domestiques européennes (la tégénaire domestique et la tégénaire des maisons) sont souvent associées à cette phobie. Les espèces courantes des habitations humaines sont : Steatoda grossa Steatoda bipunctata Pholque phalangide Tégénaire domestique Tégénaire des maisons Tégénaire des champs Kukulcania hibernalis en Amérique Saltique chevronnée Steatoda grossa Steatoda bipunctata femelle Pholcus phalangioides Tegenaria domestica Tégénaire des maisons Tégénaire des champs Kukulcania hibernalis Tegenaria agrestis Tegenaria gigantea Cliquez sur une vignette pour l'agrandir. Une idée courante veut que ces ...
Les araignées piscivores ou araignées ichtyophages sont celles qui se nourrissent de petits poissons ou de larves ou alevins de gros poissons (elles consomment aussi des proies aquatiques de taille équivalente et notamment des têtards ou de petites grenouilles). Elles sont considérées comme « semi-aquatiques ». À titre d'exemple, l'araignée Dolomedes triton, très à l'aise sur l'eau, peut capturer un poisson deux fois plus grand qu'elle en un instant. La plupart de ces araignées « prédatrices de poissons » sont associées aux zones humides et vivent en zone tropicale, peut-être (selon Nyffeler) car l'eau plus chaude y contient moins d'oxygène, surtout la nuit où la photosynthèse n'agit plus, ce qui oblige les poissons à remonter en surface où les araignées peuvent alors plus facilement les détecter et les saisir. On a récemment (2014) montré qu'elles étaient plus communes que ne l'avaient imaginé les biologistes ; en Nouvelle-Zélande, les espèces les plus observées ...
... Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu : L'appellation « Singe-araignée » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. singe-araignée aux mains noires Taxons concernés Plusieurs espèces parmi les genres Ateles Brachyteles Singe-araignée est un terme générique pour désigner plusieurs espèces de primate platyrhinien (c'est-à-dire un singe d'Amérique) des genres Ateles et Brachyteles. Ce terme est utilisé plus spécifiquement dans les noms vernaculaires des espèces suivantes : singe-araignée à ventre blanc singe-araignée aux mains noires Singe-araignée laineux Singe-araignée varié Singe-araignée à tête brune Portail des ...
Cette page d'homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : araignée, sur le Wiktionnaire Les véritables araignées sont les animaux faisant partie de l'ordre des Araneae. Par erreur de langage, ce terme est donné à toutes sortes d'animaux ne faisant pas partie de ce groupe et qui présentent une ressemblance superficielle avec les vraies araignées, notamment une masse centrale d'où partent des appendices longs et grêles. Cette association de forme donne ainsi les faux-amis : Araignée d'eau, nom vernaculaire pour les punaises de la famille des Gerridae. Les araignées rouges sont des acariens. Les araignées de mer sont des crabes ; exceptionnellement on peut trouver sous ce nom des représentants du groupe des pycnogonides (il s'agit en fait d'une traduction fautive à partir du terme anglais désignant ces animaux). Il y a également le singe-araignée, plus connu sous le nom d'atèle, ainsi que le singe-araignée ...
Pour les articles homonymes, voir Araignée (homonymie). Cet article est une ébauche concernant les transports. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. L'araignée n'est pas un modèle particulier de voiture hippomobile. On appelle ainsi toute voiture à structure très légère, à roues très grandes et fines, évoquant les longues pattes de l'animal. Les voitures destinées aux courses de trotteurs adoptaient généralement cette forme. Une araignée à deux roues était le sulky américain. Dans sa traduction littérale en anglais, le spider désignait une sorte de phaéton dont le coffre était remplacé par un siège arrière pour un ou deux domestiques. Joseph Jobé, Au temps des cochers, Lausanne, Edita-Lazarus, 1976. (ISBN 2-88001-019-5) Liste des véhicules hippomobiles Portail des transports Portail ...
Pour les articles homonymes, voir Araignée (homonymie). Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2016). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ? L'araignée est un morceau de viande de bœuf, qualifié de « morceau de choix » car les bouchers ne les vendaient que très rarement en raison de sa rareté et de son aspect peu présentable. Cette pièce située au niveau de l'aine de l'animal peut être comparée à l'adducteur chez l'homme. Elle est rare car son poids est d'environ deux fois six cents grammes par animal (une araignée pour chaque patte arrière). Son nom provient de sa ressemblance avec une araignée lorsqu'elle est préparée, car il faut d'abord la ...
... Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution Les Araignées (Die Spinnen) est un film muet allemand réalisé par Fritz Lang. Deux épisodes ont été tournés : Le Lac d'or (Der Golden See), sorti en 1919, et Le Vaisseau de diamant (Das Brillantenschiff), sorti en 1920. Dans le premier volet, Le Lac d'or, un riche américain, Kay Hoog, lutte contre une mystérieuse organisation, les Araignées, qui cherche comme lui à s'emparer d'un fabuleux trésor inca. Dans la seconde partie, Le Vaisseau en diamant, Kay Hoog et les Araignées s'opposent à nouveau au sujet d'un diamant, dont la possession permettrait à l'organisation d'asseoir sa domination sur l'Asie. Titre : Les Araignées Titre original : Die Spinnen Réalisation : Fritz Lang Scénario : Fritz Lang Musique : Max Josef Bojakowski Décors : Otto Hunte, Carl Ludwig Kirmse, Heinrich Umlauff, Hermann Warm Producteur : Erich Pommer Société de production et de distribution : Decla-Bioscop AG Pays d'origine : ...
Pour les articles homonymes, voir Azilia. Cet article est une ébauche concernant les araignées. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Arachnologie. Azilia Genre Azilia Keyserling, 1881 Synonymes Cardimia Mello-Leitão, 1940 Azilia est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Tetragnathidae. Les espèces de ce genre se rencontrent en Amérique. Selon World Spider Catalog (version 16.5, 13/12/2015) : Azilia affinis O. Pickard-Cambridge, 1893 Azilia boudeti Simon, 1895 Azilia eximia (Mello-Leitão, 1940) Azilia formosa Keyserling, 1881 Azilia guatemalensis O. Pickard-Cambridge, 1889 Azilia histrio Simon, 1895 Azilia marmorata Mello-Leitão, 1948 Azilia montana Bryant, 1940 Azilia rojasi Simon, 1895 Azilia vachoni (Caporiacco, 1954) Selon The World Spider Catalog (version 16.0, 2015) : †Azilia hispaniolensis Wunderlich, 1988 Keyserling, 1881 : Neue Spinnen aus Amerika. III. Verhandlungen der kaiserlich-königlichen ...
Pour les articles homonymes, voir Lycopus. Cet article est une ébauche concernant les araignées. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Arachnologie. Lycopus Genre Lycopus Thorell, 1895 Lycopus est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Thomisidae. Les espèces de ce genre se rencontrent en Asie de l'Est, en Asie du Sud-Est, au Asie du Sud et en Nouvelle-Guinée. Selon World Spider Catalog (version 18.0, 09/02/2017) : Lycopus atypicus Strand, 1911 Lycopus cha Tang & Li, 2010 Lycopus edax Thorell, 1895 Lycopus kochi Kulczyński, 1911 Lycopus longissimus Tang & Li, 2010 Lycopus primus Tang & Li, 2009 Lycopus rubropictus Workman, 1896 Lycopus tabulatus Tang & Li, 2010 Lycopus trabeatus Simon, 1895 Thorell, 1895 : Descriptive catalogue of the spiders of Burma. London, p. 1-406 (texte intégral). (en) Référence Animal Diversity Web : Lycopus (consulté le 9 février 2017) (en) Référence BioLib : Lycopus Thorell, ...
Pour les articles homonymes, voir Zilla. Zilla Zilla diodia Genre Zilla C. L. Koch, 1834 Zilla est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae. Les espèces de ce genre se rencontrent en zone paléarctique. Selon World Spider Catalog (version 17.0, 29/03/2016) : Zilla crownia Yin, Xie & Bao, 1996 Zilla diodia (Walckenaer, 1802) Zilla globosa Saha & Raychaudhuri, 2004 Zilla qinghaiensis Hu, 2001 Selon The World Spider Catalog (version 16.5, 2016) : †Zilla gracilis C. L. Koch & Berendt, 1854 †Zilla porrecta C. L. Koch & Berendt, 1854 †Zilla veterana C. L. Koch & Berendt, 1854 C. L. Koch, 1834 : Arachniden. Deutschlands Insekten. Heft 122-127. Sur les autres projets Wikimedia : Zilla (araignée), sur Wikimedia Commons Zilla (araignée), sur Wikispecies (en) Référence Animal Diversity Web : Zilla (consulté le 29 mars 2016) (en) Référence BioLib : Zilla C. L. Koch, 1834 (fr) Référence Catalogue of Life : Zilla (consulté le 29 mars 2016) (en) Référence Fauna ...
Lire le média Le ballooning (« montgolfière ») est un moyen de locomotion aérienne utilisé par les araignées, certains acariens et certaines larves de lépidoptères. Il fait intervenir la soie, qui engendre une traînée et permet à l'animal de décoller. Le ballooning serait d'abord un mode de dispersion, et les organismes qui s'y adonnent représentent une part importante du plancton aérien. Le ballooning est apparu à plusieurs reprises au cours de l'évolution chez différents arthropodes producteurs de soie. On l'observe chez de nombreuses espèces d'araignées, de même que chez les tétranyques (Acari:Tetranychidae) et chez 31 espèces de lépidoptères, réparties dans 8 sous-ordres. Bell et collègues avancent l'hypothèse que le ballooning est d'abord apparu au Crétacé, alors que les angiospermes connaissaient une radiation évolutive, ce qui a, on l'imagine, engendré plusieurs hétérogénéités spatiales et temporelles (p. ex. herbivorie, différentes phénologies). ...
Cet article concerne le genre d'araignées. Pour l'ordre d'Hexapodes, voir Diplura (Hexapodes). Pour le genre d'algues brunes, voir Diplura (algue). Cet article est une ébauche concernant les araignées. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Arachnologie. Diplura Diplura macrura Genre Diplura C.L.Koch, 1850 Synonymes Thalerothele Bertkau, 1880 Achetopus Tullgren, 1905 Euharmonicon Mello-Leitão, 1920 Evagrella Mello-Leitão, 1923 Taunayella Mello-Leitão, 1923 Pseudohermachura Mello-Leitão, 1927 Parathalerothele Canals, 1931 Prosharmonicon Mello-Leitão, 1938 Diplura est un genre d'araignées mygalomorphes de la famille des Dipluridae. Les espèces de ce genre se rencontrent en Amérique du Sud. Selon World Spider Catalog (version 19.0, 12/07/2018) : Diplura annectens (Bertkau, 1880) Diplura argentina (Canals, 1931) Diplura catharinensis (Mello-Leitão, 1927) Diplura erlandi (Tullgren, 1905) Diplura garbei (Mello-Leitão, 1923) ...
Pour les articles homonymes, voir Galapa. Cet article est une ébauche concernant les araignées. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet Arachnologie. Galapa Genre Galapa Huber, 2000 Galapa est un genre d'araignées aranéomorphes de la famille des Pholcidae. Les espèces de ce genre sont endémiques des îles Galápagos. Selon World Spider Catalog (version 15.0, 2014) : Galapa baerti (Gertsch & Peck, 1992) Galapa bella (Gertsch & Peck, 1992) Galapa floreana Baert, 2014 Huber, 2000 : New World pholcid spiders (Araneae: Pholcidae): A revision at generic level.Bulletin of the American Museum of Natural History, no 254, p. 1-348 (texte intégral). (en) Référence Animal Diversity Web : Galapa (consulté le 25 juin 2014) (fr) Référence Catalogue of Life : Galapa (consulté le 25 juin 2014) (fr+en) Référence ITIS : Galapa Huber, 2000 (+ version anglaise ) (consulté le 25 juin 2014) (en) Référence uBio : Galapa Huber 2000 ...
L'anatomie des araignées décrit la morphologie des structures externes et internes chez les Araneae et les principales propriétés de ces structures. Cette anatomie présente de nombreux points communs avec celle des Arthropodes Chélicérates : corps divisé en deux tagmes, le prosome ou céphalothorax (partie antérieure dépourvue de mandibules et d'antennes, recouverte par une carapace en bouclier) et l'opisthosome dont les deux premiers métamères sont modifiés en organe génital. Le prosome a une première paire d'appendices transformée en chélicères et une deuxième paire d'appendices transformée en pédipalpes. L'anatomie de l'araignée présente également de nombreux points communs avec celle des Arachnides : prosoma équipé de paires d'yeux simples et de six paires d'appendices chez l'adulte (chélicères, pédipalpes et quatre paire de pattes ambulatoires) ; réduction voire perte des appendices de l'opisthosome ; développement d'un système respiratoire aérien qui peut ...
Ne doit pas être confondu avec araignée-crabe. araignée de mer Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu : L'appellation « araignée de mer » s'applique en français à plusieurs taxons distincts. Maja brachydactyla Taxons concernés parmi les Brachyura : les Majoidea (sens large) Famille des Majidae Genre Maja (sens strict) Anciennement : Vives Quelques gastéropodes Le plus souvent, le terme araignée de mer, araignée ou crabe-araignée, sert à désigner les crabes de la famille des majidés, et plus particulièrement les deux espèces maja squinado (Méditerranée) et Maja brachydactyla (Atlantique du nord-est), toutes deux largement exploitées pour la qualité de leur chair. Par extension, il peut aussi faire référence à l'ensemble des représentants des Majoidea dont la forme rappelle plus ou moins étroitement celle des Majidae : carapace triangulaire et pattes généralement longues. L'appellation ne se limite toutefois pas aux crustacés. Il existe en effet quelques espèces ...
Pour l'article homonyme, voir Araignée rouge. L'Araignée Rouge The Red Spider (Le Grand Stabile Rouge) Localisation sur la carte des Hauts-de-Seine Localisation sur la carte de France Localisation sur la carte de La Défense modifier - modifier le code - modifier Wikidata L'Araignée Rouge, également appelée Le Grand Stabile Rouge, est une œuvre d'art du sculpteur américain Alexander Calder. C'est l'une des œuvres d'art de la Défense, à Paris, France. Cette sculpture monumentale (stabile selon les termes de son auteur, par opposition à ses mobiles) a été érigée en 1976 (l'année de la mort de Calder) sur la place de la Défense, devant l'immeuble Place Défense. Mesurant 15 mètres de haut pour 75 tonnes, elle est faite d'acier peint en rouge. Cette sculpture fait référence à une autre appelée Flamingo (Calder) qui se traduit par flamant rose. Elle fut érigée trois ans plus tôt à Chicago, en face du Kluczynski Federal Building. Sur les autres projets Wikimedia : Araignée ...
Ateles paniscus • Singe-araignée noir Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2011). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ? Ateles paniscus Atèle noir Nom binominal Ateles paniscus (Linnaeus, 1758) Statut de conservation UICN VU A2cd : Vulnérable Statut CITES Annexe II , Rév. du 04/02/1977 Le Singe-araignée commun (Ateles paniscus) est un singe du Nouveau Monde de la famille des atélidés qui vit en Amérique du Sud. Il est également appelé Singe-araignée noir,, Atèle noir, Coata noir, Atèle coaïta, Kwata (Guyane) ou simplement Singe-araignée. L'atèle de couleur noire pèse de 7 à 14 kg et mesure jusqu'à 63cm (sans compter la taille de sa ...
Cet article est une ébauche concernant une série télévisée et les comics. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. L'Homme araignée Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution L'Homme araignée (The Amazing Spider-Man) est le pilote de la série télévisée américaine The Amazing Spider-Man, inspirée du personnage de comics Spider-Man, réalisé par E.W. Swackhamer et sorti en France au cinéma en 1978, avec un certain succès (près de 700 000 entrées en France). La suite, La Riposte de l'homme-araignée, est sortie en France en 1979. Peter Parker, un étudiant en sciences naturelles se fait mordre par une araignée génétiquement modifiée. Il est investi du pouvoir des araignées, qu'il met au service du bien. Il affronte Byron, un maître chanteur qui se sert d'une machine à contrôler les cerveaux et qu'il utilise pour commettre des délits. Peter vient en aide à Judy Tyler dont le ...
Le lac aux Araignées est un lac du Québec (Canada) situé dans la municipalité de Frontenac, dans la municipalité régionale de comté (MRC) Le Granit. Sa superficie est de 8,72 km², son périmètre est de 23,2 km. Son altitude est de 406 mètres, sa longueur est de 5,5 km et sa largeur est de 3,9 km. Son bassin versant est de 150 km². Une partie de la Zec Louise-Gosford est située près du lac. Ses principaux affluents sont : la Rivière aux Araignées, la rivière des Indiens et le ruisseau Meads qui sont alimentée par de nombreux petits affluents dont les sources viennent du flanc des montagnes, Moose Hill (888 mètres), le mont Merrill (997 mètres), le Mont Caribou (1110 mètres), le mont Pisgah (1023 mètres), et le Mont Louise (755 mètres). Ces montagnes entourent une vallée qui constitue son bassin versant. La décharge du lac passe par le lac des Joncs (Mégantic), un étang adjacent à une zone du marécage au sud du lac Mégantic. Ce lac porte ce nom à cause de sa forme ; ...
Ophrys araneola Ophrys araneola Ophrys petite araignée Nom binominal Ophrys araneola Rchb., 1831 ou Huds., 1778 L'ophrys petite araignée ou ophrys litigieux (Ophrys araneola), est une orchidée terrestre européenne du groupe d'Ophrys sphegodes. C'est une plante caractérisée par des feuilles vert-bleu à aspect réticulé en rosette basale, par une inflorescence de 4 à 10 petites fleurs aux sépales vert blanchâtre, aux pétales un peu plus jaune et au labelle brun rougeâtre pratiquement entier, à pilosité marginale claire et bordure généralement jaune. Le labelle présente une macule centrale gris bleu généralement en forme de H. C'est une espèce de pleine lumière à mi-ombre sur substrat calcaire des pelouses, garrigues, bois clairs. C'est une espèce précoce (la plus précoce suivie par Orchis morio et Orchis pallens dans les collines de l'est de la France) avec une floraison début avril. Son aire de répartition est centrée sur la France. Ophrys noir Ophrys petite araignée ...
Pour les articles homonymes, voir Pédicule. Le pédicule ou pédicelle (du latin pediculus, « petit pied ») des araignées est une tige étroite membraneuse et flexible qui connecte leur céphalothorax (ou prosome) à leur opisthosome. Le pédicule correspond au somite VII (les somites I à VI sont les segments du céphalothorax), appelé aussi somite prégénital ou premier somite de l'opisthosome qui comprend généralement 12 segments (segments abdominaux antérieurs du mésosome VIII à XII les plus larges, segments abdominaux postérieurs du métasome XIII à XVIII progressivement plus petits pour se terminer par le tubercule anal correspondant au segment XVII). La segmentation de l'opisthosome est très souvent non apparente en raison de la tagmatisation. L'anneau abdominal rétréci en pédicule plus ou moins long est un témoin de cette métamérisation. La surface dorsale du pédicule de certaines araignées est marquée d'un mince sclérite longitudinal, le lorum, parfois divisé ...
Ateles hybridus Cet article est une ébauche concernant les primates. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet primates. Ateles hybridus Singe araignée varié. La couleur bleue des yeux est exceptionnelle. Nom binominal Ateles hybridus I. Geoffroy, 1829 Statut de conservation UICN CR A2cd+3cd : En danger critique d'extinction Statut CITES Annexe II , Rév. du 04/02/1977 Le Singe araignée varié ou Atèle varié (Ateles hybridus) est une espèce du genre Atèle, un groupe de singes ou des singes, originaire de Colombie et du Venezuela. Il possède de longs membres grêles et une queue dont la capacité de préhension pourrait lui conférer l'appellation de cinquième membre. Cette dernière, flexible, glabre et rainurée lui assure une très bonne adhérence et est adaptée à son mode de vie strictement arboricole. Le nom binominal Ateles hybridus [« Atèle hybride »] a été proposé en 1829 par le zoologiste français Isidore ...
Les araignées ont fait l'objet de différentes représentations culturelles au cours de l'histoire tant au travers de la mythologie, du symbolisme, des arts ou de la culture populaire. La mythologie grecque et la littérature africaine ont utilisé les araignées afin de représenter plusieurs éléments qui persistent encore aujourd'hui au travers de certains personnages de fiction tels que Araigne dans Le Seigneur des anneaux ou Spider-Man. L'araignée a symbolisé la patience et la persistance, du fait de ses techniques de chasse. Elle est aussi un symbole de la tromperie et de la malice du fait de son venin toxique et la mort lente qu'il cause, qui était souvent interprété comme une malédiction. Enfin, l'araignée sert d'inspiration tant à d'anciens géoglyphes qu'à des spectacles modernes. Bien que toutes les araignées ne tissent pas de toiles pour chasser leurs proies, beaucoup de cultures lient cette capacité à l'origine du tissage, filage, du nœud et du filet de pêche. Le ...
Ateles geoffroyi • Singe-araignée aux mains noires Cet article est une ébauche concernant les primates. Vous pouvez partager vos connaissances en l'améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet primates. Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2011). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ? Ateles geoffroyi Atèles de Geoffroy, ici au zoo de Prague. Nom binominal Ateles geoffroyi Kuhl, 1820 Statut de conservation UICN EN A2c : En danger Statut CITES Annexe II , Rév. du 04/02/1977 À l'exception des sous-espèces A.g. frontatus et A.g. panamensis qui sont reprises dans l'annexe I L'Atèle de Geoffroy ou Singe araignée aux mains noires (Ateles ...