Une espèce de les, les bactéries anaérobies dans la famille Clostridiaceae fréquemment utilisés pour l ’ étude sur des enzymes.
Un genre de mobile ou nonmotile les bactéries de la famille Clostridiaceae. Beaucoup d'espèces ont été identifiées avec un être pathogènes. Qu'ils apparaissent dans l'eau, le sol, et dans les intestins des humains et animaux inférieurs.
La classe des enzymes qui catalysent les réactions oxidation-reduction d'acides aminés.
Les cobamides sont un groupe de composés contenant du cobalt, qui fonctionnent comme cofacteurs dans certaines enzymes impliquées dans le métabolisme des acides aminés et des folates, avec la vitamine B12 (cyanocobalamine) étant l'exemple le plus connu.
Un acide aminé urée produite dans le cycle de la séparation de l'urée de arginine.
Un élément dont le symbole Se, numéro atomique 34 ans, et poids atomique 78.96. C'est un micronutriment essentiel pour les mammifères et autres animaux mais est toxique en grande quantité. Sélénium protège structures intracellulaire contre des dommages oxydatifs. C'est un constituant essentiel de Glutathione Peroxidase.
Un habitant du côlon Flora chez les nourrissons et parfois chez les adultes, elle produit une toxine qui provoque entérocolite pseudomembraneuse entérocolite pseudomembraneuse (,) chez les patients recevant une antibiothérapie.
Les infections à bactéries du genre Clostridium.
Une espèce de bâtonnet, les bactéries anaérobies, dans la famille Clostridiaceae qui produit protéines avec leur neurotoxicité. C'est l'agent du botulisme etiologic chez l'homme, les oiseaux sauvages, chevaux troupeau. Sept sous-types ; et (parfois appelée types antigénique ou souches) existent, chacune produisant une autre toxine botulique (Toxine toxines). L ’ organisme et ses spores diffusent largement dans la nature.
Un genre de coccoid, les bactéries anaérobies, c'est une partie de la flore normale des humains. Ses organismes pathogènes opportunistes bacteremias et causant l'infection des tissus mous.
Un groupe d'enzymes qui catalyser la réduction des carboxylate 1-pyrroline proline en présence de Nad (P) H. Comprend la 2-oxidoreductase 1.5.1.1 (CE) et le 5-oxidoreductase 1.5.1.2 (CE). L'ancien réduit également 1-piperidine-2-carboxylate à pipecolate 1-pyrroline-3-hydroxy-5-carboxylate et ces dernières réduit également de l ’ hydroxyproline.
Une inflammation aiguë de la muqueuse INTESTINAL qui se manifeste par la présence de pseudomembranes ou plaques à un petit intestin (entérite pseudomembraneuse) et le grand intestin (colite pseudomembraneuse). Il est communément associée à une antibiothérapie et Clostridium difficile la colonisation.
Une espèce de les bactéries dans la famille Clostridiaceae utilisé pour la production industrielle de solvants.
Un genre de bactéries, des bacilles trouvé dans les cavités de l'Homme et les animaux, des produits d'origine animale et végétale, infections des tissus mous, et la terre. Des espèces pourraient être non pathogènes endospores sont produites. Le genre Eubacterium ne doit pas être confondu avec EUBACTERIA, un des trois domaines de la vie.
Un composé ayant été d'intérêt pour son rôle dans osmoregulation. Comme une drogue, chlorhydrate de bétaïne a été utilisée comme source d'acide dans le traitement de hypochlorhydria. Bétaïne a également été utilisé dans le traitement des troubles hépatiques, hyperkaliémie, pour de l ’ homocystinurie, et pour des troubles gastro-intestinaux. (De Martindale, supplémentaires 30 Pharmacopée ", Ed, p1341)
Instable isotopes de sélénium cette décomposition radiations se désintègrerait. Se atomes avec 70-73 poids atomique, 75, 79, 81, et 83-85 sont radioactifs sélénium isotopes.
Travaille contenant des informations articles sur des sujets dans chaque domaine de connaissances, généralement dans l'ordre alphabétique, ou un travail similaire limitée à un grand champ ou sujet. (De The ALA Glossaire Bibliothèque et information de Science, 1983)
Un acide aminé intermédiaire dans le métabolisme de choline.
Un groupe de chlorure de dipyridinium dérivés qui sont utilisées comme indicateurs oxidation-reduction. Le général formule est de 1,1 '-di-R-4,4' -bipyridinium chlorure, où R = méthyl éthyl, alcool benzylique, ou, la bétaïne.

Je suis désolé, mais la requête que vous avez formulée est un peu ambiguë. « Clostridium sticklandii » fait référence à une bactérie spécifique et ne constitue pas une condition ou un terme médical en soi. Permettez-moi de vous fournir quelques informations sur cette bactérie.

« Clostridium sticklandii » est un type de bactérie anaérobie gram-positive appartenant au genre « Clostridium ». Cette bactérie est capable d'effectuer la fermentation de certains acides aminés, tels que l'alanine et la sérine, en produisant des acides gras volatils, du gaz carbonique et de l'hydrogène. Elle joue un rôle important dans le cycle de Stickland, qui est un processus métabolique par lequel certaines bactéries anaérobies dégradent les acides aminés pour produire de l'énergie.

J'espère que cela répond à votre question. Si vous recherchez des informations sur une condition médicale particulière ou un terme médical, n'hésitez pas à me poser d'autres questions !

'Clostridium' est un genre de bactéries gram-positives, anaérobies sporulantes, appartenant à la famille des Clostridiaceae. Ces bactéries sont largement répandues dans l'environnement, notamment dans les sols et les intestins des animaux à sang chaud, y compris les humains. Certaines espèces de Clostridium sont connues pour être responsables d'infections graves chez l'homme, telles que le tétanos, la botulisme et la gangrène gazeuse. Les spores de ces bactéries peuvent survivre pendant de longues périodes dans des conditions hostiles et germer en présence de nutriments adéquats pour produire des toxines puissantes qui peuvent entraîner une maladie grave ou même la mort si elles ne sont pas traitées rapidement et efficacement.

Les amino-acide oxydoréductases sont des enzymes qui catalysent les réactions d'oxydoréduction entre les acides aminés et leurs cofacteurs. Ces enzymes jouent un rôle important dans le métabolisme des acides aminés, y compris la désamination oxydative et la transamination.

Les amino-acide oxydoréductases peuvent être classées en deux catégories principales : les oxydases d'acides aminés et les déshydrogénases d'acides aminés. Les oxydases d'acides aminés utilisent l'oxygène comme accepteur d'électrons, produisant de l'eau en tant que sous-produit, tandis que les déshydrogénases d'acides aminés utilisent des cofacteurs tels que le NAD+ ou le FAD pour transférer des électrons à d'autres molécules.

Les réactions catalysées par ces enzymes sont importantes pour la production d'énergie dans les cellules, ainsi que pour la biosynthèse de divers métabolites et cofacteurs. Les déficits ou les mutations des amino-acide oxydoréductases peuvent entraîner des maladies métaboliques graves, telles que la phénylcétonurie et la maladie du foie gras non alcoolique.

Il est important de noter qu'il existe une grande variété d'amino-acide oxydoréductases spécifiques qui catalysent des réactions avec différents acides aminés et cofacteurs, et chacune a ses propres caractéristiques structurelles et fonctionnelles uniques.

Les cobamides sont un groupe de composés qui contiennent du cobalt et sont structurellement apparentés à la vitamine B12. Ils comprennent la vitamine B12 elle-même (cyanocobalamine) ainsi que d'autres formes actives telles que l'hydroxocobalamine, la méthylcobalamine et l'adénosylcobalamine. Les cobamides jouent un rôle crucial dans la synthèse de l'ADN et l'activité enzymatique dans le corps humain. Elles sont essentielles à la formation des globules rouges, au métabolisme des protéines, des lipides et des glucides, ainsi qu'au fonctionnement normal du système nerveux. Les carences en cobamides peuvent entraîner une anémie mégaloblastique, une neuropathie périphérique et d'autres troubles de santé.

Ornithine est un composé organique qui joue un rôle crucial dans le cycle de l'urée, un processus métabolique qui élimine l'excès d'azote du corps. Il s'agit d'un acide aminé non essentiel, ce qui signifie qu'il peut être produit par l'organisme à partir d'autres molécules. Plus précisément, ornithine est généré à partir de l'arginine dans le cycle de l'urée.

Dans cette voie métabolique, l'ornithine réagit avec le carbamoyle phosphate pour former citrulline, un autre acide aminé. Cette réaction permet d'éliminer l'excès d'azote sous forme d'urée, ce qui contribue à protéger les tissus du corps de l'accumulation de substances toxiques.

Outre son rôle dans le cycle de l'urée, l'ornithine est également impliqué dans la synthèse de polyamines, des molécules qui jouent un rôle important dans la croissance et la différenciation cellulaires. En outre, certaines recherches suggèrent que l'ornithine peut avoir des effets bénéfiques sur la fonction immunitaire, la cicatrisation des plaies et la synthèse du collagène.

Il est important de noter qu'une consommation excessive d'ornithine peut entraîner une augmentation des niveaux d'ammoniac dans le sang, ce qui peut être nocif pour l'organisme. Par conséquent, il est recommandé de consommer des suppléments d'ornithine avec prudence et sous la supervision d'un professionnel de la santé.

Le sélénium est un oligo-élément essentiel pour le corps humain. Il est nécessaire en très petites quantités et joue un rôle important dans la prévention des dommages cellulaires et dans le fonctionnement de la thyroïde. Le sélénium est un composant de certaines enzymes, telles que les glutathion peroxydases, qui aident à protéger les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres.

On le trouve principalement dans les aliments d'origine animale comme la noix du Brésil, les graines de tournesol, le foie, les rognons, le thon et l'huile de poisson. Les carences en sélénium sont rares, mais elles peuvent entraîner une faiblesse musculaire, des problèmes cardiaques et une augmentation du risque de développer un cancer. Cependant, un apport excessif en sélénium peut être toxique et provoquer des symptômes tels que la perte de cheveux, les ongles fragiles, les lésions nerveuses et le déséquilibre mentale.

'Clostridium difficile' (C. difficile) est un type de bactérie qui peut être présent dans l'intestin grêle et le côlon d'un petit pourcentage de personnes en bonne santé, mais qui est surtout connu pour causer des infections intestinales chez les personnes dont le microbiote intestinal a été déséquilibré par l'utilisation d'antibiotiques à large spectre. Les infections à C. difficile peuvent varier en sévérité, allant de diarrhée légère à des maladies plus graves telles que la colite pseudomembraneuse, qui peut entraîner des complications potentiellement mortelles telles que la perforation intestinale et la septicémie.

Les symptômes courants d'une infection à C. difficile comprennent la diarrhée aqueuse, les crampes abdominales, la fièvre, la nausée et la perte d'appétit. Les facteurs de risque incluent l'utilisation récente d'antibiotiques, une hospitalisation prolongée, un âge avancé, une mauvaise immunité et une exposition à des environnements contaminés par la bactérie. Le diagnostic est généralement posé en recherchant la toxine C. difficile dans les selles du patient ou en cultivant le micro-organisme à partir d'un échantillon de selles.

Le traitement dépend de la gravité de l'infection et peut inclure l'arrêt des antibiotiques qui ont perturbé la flore intestinale, une antibiothérapie ciblée contre C. difficile (généralement avec du métronidazole ou de la vancomycine), une thérapie de rééquilibrage du microbiote intestinal (par exemple, des probiotiques) et, dans les cas graves, une intervention chirurgicale. La prévention des infections à C. difficile implique une hygiène rigoureuse, l'utilisation prudente des antibiotiques et la désinfection des surfaces contaminées.

'Clostridium botulinum' est une bactérie gram-positive, anaérobie sporulée, commune dans l'environnement. Elle produit une puissante neurotoxine appelée la toxine botulique, qui est responsable de la maladie du botulisme - une affection paralytique grave et souvent mortelle chez les humains et certains animaux. Il existe sept sérotypes connus de cette toxine (A, B, C1, D, E, F, G), dont les types A, B, E sont principalement associés aux cas humains de botulisme.

La bactérie elle-même est largement répandue dans le sol, les eaux usées et l'intestin des animaux à sang chaud. Les spores résistantes peuvent survivre pendant longtemps dans des conditions hostiles et germer en présence de nutriments adéquats pour produire la toxine.

Le botulisme peut se manifester sous différentes formes, y compris le botulisme alimentaire (due à l'ingestion d'aliments contaminés), le botulisme des blessures (causé par une infection de plaies profondes) et l'intoxication infantile (chez les nourrissons qui ont ingéré des spores, entraînant une colonisation du tractus gastro-intestinal). Les symptômes typiques comprennent la diplopie, la dysphagie, la dysphonie, la paralysie descendant et symétrique, ainsi qu'une constipation sévère.

Cependant, il est important de noter que la toxine botulique est également utilisée à des fins thérapeutiques dans le traitement des troubles neuromusculaires tels que les spasmes musculaires et les migraines sous forme d'injections localisées.

Peptostreptococcus est un genre de bactéries gram-positives, anaérobies ou facultativement anaérobies, non sporulantes, qui sont fréquemment trouvées dans la flore microbienne normale du tractus gastro-intestinal et urogénital des humains et des animaux. Ces bactéries sont souvent associées à des infections mixtes anaérobies, telles que les abcès, les infections de plaies, l'endocardite, la méningite, la pneumonie, la septicémie et l'ostéomyélite. Certaines espèces peuvent également être responsables d'infections dentaires et parodontales. Les Peptostreptococcus sont généralement résistants aux antibiotiques bêta-lactamines, mais susceptibles aux inhibiteurs de la synthèse des peptidoglycanes, tels que la vancomycine et le linézolide.

Les Pyrroline-5-carboxylate réductases (PCR) sont des enzymes qui participent au cycle de l'urée et à la biosynthèse des acides aminés prolines et hydroxyprolines. Les PCR catalysent la réduction du pyrroline-5-carboxylate en proline, utilisant le NADPH comme cofacteur réducteur. Ce processus est essentiel pour éliminer l'excès d'azote de l'organisme et maintenir l'homéostasie azotée. Les mutations dans les gènes codant pour ces enzymes peuvent entraîner des maladies métaboliques telles que la hyperprolinémie de type I, une affection caractérisée par une accumulation excessive de proline dans le sang et d'autres tissus.

L'entérocolite pseudomembraneuse est une maladie inflammatoire du côlon caractérisée par la formation de plaques pseudo-membraneuses sur la muqueuse intestinale. Elle est souvent associée à une infection à Clostridium difficile, qui produit des toxines A et B qui endommagent la muqueuse intestinale. Les symptômes peuvent inclure diarrhée sévère, crampes abdominales, nausées, vomissements, fièvre et perte d'appétit. Cette condition est fréquente chez les personnes qui ont récemment pris des antibiotiques à large spectre, car ces médicaments peuvent perturber la flore intestinale normale et permettre la prolifération de C. difficile. Le traitement peut inclure l'arrêt des antibiotiques incriminés, la thérapie de réhydratation pour remplacer les fluides perdus en raison de la diarrhée, et dans certains cas, une antibiothérapie ciblée contre C. difficile.

'Clostridium Acetobutylicum' est une bactérie gram-positive, anaérobie sporulante, en forme de bâtonnet, appartenant au genre Clostridium. Elle est largement trouvée dans le sol et le tube digestif des animaux. Cette bactérie est particulièrement connue pour sa capacité à produire de l'acétone et du butanol par fermentation de sucres, un processus connu sous le nom d'acétone-butanol-éthanol (ABE) fermentation.

Cependant, il est important de noter que 'Clostridium Acetobutylicum' peut également produire des toxines et est capable de provoquer une gamme d'infections chez l'homme, en particulier dans les environnements cliniques et hospitaliers. Ces infections peuvent inclure l'abcès, la cellulite, la myonecrose et la gangrène gazeuse. Par conséquent, une manipulation et une gestion appropriées sont nécessaires lors du traitement de cette bactérie.

Eubacterium est un genre de bactéries anaérobies gram-positives, non sporulées et à croissance lente qui sont souvent trouvées dans le tractus gastro-intestinal humain. Les espèces d'Eubacterium sont généralement considérées comme des commensaux bénéfiques et jouent un rôle important dans la fermentation des glucides non digestibles et la production de vitamines telles que la vitamine K et certaines vitamines B. Cependant, certaines espèces d'Eubacterium peuvent être associées à des infections opportunistes, en particulier chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Les membres de ce genre sont généralement difficiles à cultiver en laboratoire, ce qui limite notre compréhension de leur rôle dans la santé et la maladie humaines.

La bétaine est une substance chimique trouvée dans de nombreux tissus vivants, y compris le sang et la bile. Elle est également présente dans divers aliments tels que les betteraves, les épinards, les graines de tournesol et la viande.

Dans le corps humain, la bétaine est produite à partir de l'acide aminé glycine et de la méthionine, un autre acide aminé essentiel. Elle joue un rôle important dans le métabolisme des graisses et des protéines, en particulier dans le foie.

La bétaine est également un osmoprotecteur, ce qui signifie qu'elle aide à protéger les cellules contre les dommages causés par les changements de concentration de sels dans l'environnement cellulaire. Elle peut également aider à réduire les niveaux d'homocystéine, un acide aminé qui peut être nocif pour le cœur et les vaisseaux sanguins en cas de concentrations élevées.

En médecine, la bétaine est parfois utilisée comme supplément pour traiter des conditions telles que l'excès d'homocystéine dans le sang, la stéatose hépatique non alcoolique et les maladies cardiovasculaires. Cependant, il est important de consulter un médecin avant de prendre tout supplément, y compris la bétaine, pour s'assurer qu'il est sans danger et approprié dans votre situation particulière.

Les radio-isotopes du sélénium sont des variantes d'un élément chimique naturel, le sélénium, qui émettent des radiations. Les isotopes sont des atomes de même élément (donc avec le même nombre de protons dans leur noyau) mais avec un nombre différent de neutrons. Cela signifie qu'ils ont des masses atomiques différentes.

Dans le cas du sélénium, il existe plusieurs radio-isotopes, tels que le sélénium-75, le sélénium-79 et le sélénium-81. Ces isotopes sont généralement créés dans des réacteurs nucléaires à partir d'autres éléments.

Dans un contexte médical, les radio-isotopes du sélénium peuvent être utilisés dans le cadre de procédures diagnostiques ou thérapeutiques. Par exemple, le sélénium-75 est souvent utilisé comme traceur radioactif pour l'imagerie médicale, car il émet des rayons gamma qui peuvent être détectés par des appareils d'imagerie spécifiques. Cela permet aux médecins de suivre la distribution et le fonctionnement de certains organes ou tissus dans le corps.

Cependant, il est important de noter que l'utilisation de radio-isotopes en médecine doit être effectuée avec précaution, car ils peuvent présenter des risques pour la santé s'ils ne sont pas manipulés correctement. Les professionnels de la santé doivent suivre des protocoles stricts pour assurer la sécurité des patients et du personnel médical lors de l'utilisation de ces substances.

Je suis désolé, "Encyclopedias as Topic" n'est pas une définition médicale. Il s'agit plutôt d'une catégorie de sujets dans la classification MeSH (Medical Subject Headings) utilisée pour indexer les articles de bibliographie en médecine et en sciences de la santé. Cette catégorie comprend des encyclopédies médicales générales ou spécialisées, des dictionnaires médicaux, des manuels médicaux et d'autres ressources similaires. Cependant, il ne s'agit pas d'une définition médicale à proprement parler.

La sarcosine, également connue sous le nom de N-méthylglycine, est un composé organique qui se trouve naturellement dans l'environnement et dans le corps humain. Dans le corps humain, la sarcosine est produite lorsque la glycine, un acide aminé, est méthylée par une enzyme appelée glycine N-méthyltransférase.

La sarcosine est considérée comme un marqueur biochimique de certaines maladies, telles que le cancer de la prostate. Des niveaux élevés de sarcosine ont été trouvés dans l'urine et le sérum des patients atteints d'un cancer de la prostate avancé, ce qui suggère qu'elle pourrait être utilisée comme biomarqueur pour diagnostiquer et surveiller cette maladie.

En outre, la sarcosine est également étudiée comme une possible cible thérapeutique dans le traitement du cancer de la prostate. Certaines recherches ont suggéré que la réduction des niveaux de sarcosine pourrait ralentir la croissance et la propagation des cellules cancéreuses de la prostate.

Cependant, il est important de noter que les recherches sur la sarcosine dans le cancer de la prostate en sont encore à leurs débuts et que d'autres études sont nécessaires pour confirmer son rôle potentiel dans le diagnostic et le traitement de cette maladie.

Je suis désolé, "viologénes" ne correspond pas à un terme médical ou anatomique généralement reconnu. Cependant, dans le contexte de la chimie, les viologénes sont une classe d'composés organiques qui contiennent deux groupes fonctionnels quaternaires d'ammonium et un groupe diphénylpolysulfure. Ces composés sont souvent utilisés comme électrodes redox dans les systèmes de transfert d'électrons et peuvent être trouvés dans certaines recherches biochimiques et médicales, telles que l'étude des mécanismes de transport d'électrons dans les systèmes biologiques.

... of the proproteins GrdE of protein B of glycine reductase and PrdA of D-proline reductase from Clostridium sticklandii: ...
... spiroforme Clostridium sporogenes Clostridium sporosphaeroides Clostridium stercorarium Clostridium sticklandii ... Liste des espèces Clostridium aceticum Clostridium acetireducens Clostridium acetobutylicum Clostridium acidisoli Clostridium ... Clostridium sordellii Clostridium sporogenes Clostridium tetani Clostridium tyrobutyricum Clostridium ramosum Clostridium est ... difficile Clostridium diolis Clostridium disporicum Clostridium drakei Clostridium durum Clostridium estertheticum Clostridium ...
... of the proproteins GrdE of protein B of glycine reductase and PrdA of D-proline reductase from Clostridium sticklandii: ...
... of the proproteins GrdE of protein B of glycine reductase and PrdA of D-proline reductase from Clostridium sticklandii: ...

Pas de FAQ disponibles qui correspondent au "clostridium sticklandii"