Un genre de famille TOMBUSVIRIDAE généralement présent dans les régions tempérées. Certaines espèces infecter les légumineuses (Fabaceae) sont rapportés dans les zones tropicales. La plupart des virus sont soil-borne, mais certains sont transmises par le champignon Olpidium radicale et d'autres par des scarabées. Oeillet mottle virus est le genre espèce.
Une plante Genus de la famille GERANIACEAE. La dénomination commune de géranium est également utilisé pour le géranium Genus.
Une plante Genus de la famille MALVACEAE. Membres contiennent de l'acide citrique ; MALATES ; ANTHOCYANINS ; flavonoïdes ; digitaliques ; fibre diététiques ; et LIGNANS. Hibiscus sabdariffa est commun dans l'après midi HERBAL. Hibiscus cannabinus est une source de fibre de chanvre pour TEXTILES.
Virus parasites sur les plantes supérieures à bactéries.
Un genre de plante virus qui infecte ANGIOSPERMS. Transmission survient mécaniquement et par terre, avec une espèce transmis via un vecteur fongiques. Le type espèce est Tomato touffu cascade virus.
Une enzyme qui catalyse RNA-template-directed 3 'extension de la fin de l'ARN - brin par un nucléotide à la fois, et pouvons lancer une chaîne de novo. (Enzyme nomenclature, 1992, p293)
L'acide ribonucléique qui fait le matériel génétique des virus.
Acide aminé, spécifique des descriptions de glucides, ou les séquences nucléotides apparues dans la littérature et / ou se déposent dans et maintenu par bases de données tels que la banque de gènes GenBank, européen (EMBL laboratoire de biologie moléculaire), la Fondation de Recherche Biomedical (NBRF) ou une autre séquence référentiels.
La séquence des purines et PYRIMIDINES dans les acides nucléiques et polynucleotides. On l'appelle aussi séquence nucléotidique.
Une famille d'ARN plante virus qui infecte dicotyledons. Transmission est essentiellement à l ’ inoculation et mécanique par propagative plante. Toutes les espèces susciter formation de multivesicular inclusion corps. Il y a au moins huit genera : Aureusvirus, Avenavirus, CARMOVIRUS, Dianthovirus, Machlomovirus, Necrovirus, Panicovirus et TOMBUSVIRUS.
Travaille contenant des informations articles sur des sujets dans chaque domaine de connaissances, généralement dans l'ordre alphabétique, ou un travail similaire limitée à un grand champ ou sujet. (De The ALA Glossaire Bibliothèque et information de Science, 1983)
Les virus qui produisent un marbrés apparence des feuilles de plantes.
Le capuchon extérieur de protéine coquille d'un virus qui protège l'acide nucléique viral.

Selon le National Center for Biotechnology Information (NCBI), les Carmoviruses sont un genre de virus à ARN monocaténaire de la famille des Tombusviridae. Ils infectent principalement les plantes et ont une structure virion icosaédrique sans enveloppe. Les Carmovirus sont transmis par contact entre plantes ou par des insectes vecteurs tels que les pucerons.

Les représentants typiques de ce genre incluent le virus de la mosaïque du chou (TuMV), qui infecte une grande variété de plantes cultivées, telles que le chou, le colza, le radis et d'autres Brassicaceae. Une autre espèce notable est le virus de la marbrure naine de la laitue (LNNV), qui affecte les cultures de laitue.

Les Carmoviruses peuvent causer une gamme de symptômes chez les plantes infectées, y compris des mosaïques, des déformations, des taches et des nanismes. Ces virus peuvent entraîner des pertes de rendement significatives dans les cultures agricoles et constituent donc un sujet d'intérêt pour la recherche en virologie végétale.

En médecine humaine, les Carmoviruses n'ont pas d'importance directe, car ils sont spécifiques aux plantes et ne peuvent pas infecter les animaux ou les humains.

Je suis désolé, "Pelargonium" ne fait pas référence à un terme médical spécifique. Il s'agit plutôt d'un genre de plantes qui comprend environ 280 espèces, originaires principalement d'Afrique du Sud, mais également d'autres régions d'Afrique et d'Asie. Certaines espèces de Pelargonium sont utilisées en médecine traditionnelle pour traiter divers maux tels que les infections des voies respiratoires supérieures, les problèmes digestifs et les troubles cutanés. Cependant, il est important de noter qu'il n'existe pas de consensus scientifique général sur l'efficacité de ces utilisations médicales et que certaines espèces peuvent être toxiques si elles sont ingérées ou utilisées de manière inappropriée.

Je suis désolé, mais 'Hibiscus' n'est pas un terme médical. Il s'agit d'un genre de plantes à fleurs appartenant à la famille des Malvaceae. Certaines espèces d'hibiscus sont utilisées en médecine traditionnelle pour diverses affections, comme l'hypertension artérielle et le cholestérol élevé. Cependant, ces utilisations ne sont pas standardisées et peuvent varier considérablement. Il est important de consulter un professionnel de la santé avant d'utiliser des remèdes à base de plantes pour traiter toute condition médicale.

Un virus des plantes est un agent infectieux, généralement non constitué de cellules et plus petit qu'une bactérie, qui se reproduit en s'introduisant dans les cellules vivantes des plantes. Il utilise la machinerie cellulaire de la plante hôte pour se répliquer et produire de nouvelles particules virales. Les virus des plantes peuvent entraîner une large gamme de symptômes chez les plantes infectées, y compris des taches chlorotiques, des nanismes, des déformations, des mosaïques foliaires, des flétrissements et même la mort de la plante. Ils se propagent souvent par le biais de divers vecteurs, tels que les insectes, les acariens, les nématodes ou les spores fongiques, ainsi que par contact direct entre les plantes ou à travers le sol. Certains virus des plantes peuvent également être transmis par les graines ou le pollen. Les méthodes de contrôle des virus des plantes comprennent l'utilisation de variétés résistantes ou tolérantes aux virus, la rotation des cultures, la suppression des mauvaises herbes hôtes et la lutte contre les vecteurs.

Le Tombusvirus est un genre de virus appartenant à la famille des Virgaviridae. Ces virus ont une structure rigide et cylindrique, avec des extrémités pointues. Ils infectent principalement les plantes et sont transmis par contact entre les plantes ou par des insectes vecteurs. Le génome du Tombusvirus est constitué d'ARN monocaténaire de polarité positive. Ce genre comprend plusieurs espèces, dont le virus de la nécrose tumorale de la tomate (Tomato bushy stunt virus, TBSV) qui est l'espèce type, et le virus de la mosaïque du concombre (Cucumber necrosis virus, CNV). Les Tombusviruses peuvent causer une large gamme de symptômes chez les plantes, allant d'une croissance anormale et d'une chlorose à des nécroses et à la mort de la plante.

RNA Réplicase est une enzyme qui est responsable de la copie ou de la réplication de l'ARN. Il s'agit d'un type d'enzyme RNA dépendante qui utilise un brin d'ARN comme modèle pour synthétiser un nouvel ARN complémentaire. Cette enzyme joue un rôle crucial dans la réplication des virus à ARN, tels que les coronavirus et les rhinovirus, qui utilisent l'ARN comme matériel génétique au lieu de l'ADN.

Les réplicases d'ARN sont généralement composées de plusieurs sous-unités protéiques et peuvent avoir une activité associée de transcriptase inverse, permettant la conversion de l'ARN en ADN. Ces enzymes sont des cibles importantes pour le développement de médicaments antiviraux, car elles sont essentielles au cycle de réplication virale et ne sont pas présentes dans les cellules hôtes.

Il est important de noter que la définition d'une RNA Réplicase peut varier en fonction du contexte spécifique, comme le type de virus ou d'organisme dont il est question.

L'ARN viral (acide ribonucléique viral) est le matériel génétique présent dans les virus qui utilisent l'ARN comme matériel génétique, à la place de l'ADN. L'ARN viral peut être de simple brin ou double brin et peut avoir différentes structures en fonction du type de virus.

Les virus à ARN peuvent être classés en plusieurs groupes en fonction de leur structure et de leur cycle de réplication, notamment:

1. Les virus à ARN monocaténaire (ARNmc) positif : l'ARN viral peut servir directement de matrice pour la synthèse des protéines après avoir été traduit en acides aminés par les ribosomes de la cellule hôte.
2. Les virus à ARN monocaténaire (ARNmc) négatif : l'ARN viral ne peut pas être directement utilisé pour la synthèse des protéines et doit d'abord être transcrit en ARNmc positif par une ARN polymérase spécifique du virus.
3. Les virus à ARN bicaténaire (ARNbc) : ils possèdent deux brins complémentaires d'ARN qui peuvent être soit segmentés (comme dans le cas de la grippe) ou non segmentés.

Les virus à ARN sont responsables de nombreuses maladies humaines, animales et végétales importantes sur le plan épidémiologique et socio-économique, telles que la grippe, le rhume, l'hépatite C, la poliomyélite, la rougeole, la rubéole, la sida, etc.

Les données de séquence moléculaire se réfèrent aux informations génétiques ou protéomiques qui décrivent l'ordre des unités constitutives d'une molécule biologique spécifique. Dans le contexte de la génétique, cela peut inclure les séquences d'ADN ou d'ARN, qui sont composées d'une série de nucléotides (adénine, thymine, guanine et cytosine pour l'ADN; adénine, uracile, guanine et cytosine pour l'ARN). Dans le contexte de la protéomique, cela peut inclure la séquence d'acides aminés qui composent une protéine.

Ces données sont cruciales dans divers domaines de la recherche biologique et médicale, y compris la génétique, la biologie moléculaire, la médecine personnalisée, la pharmacologie et la pathologie. Elles peuvent aider à identifier des mutations ou des variations spécifiques qui peuvent être associées à des maladies particulières, à prédire la structure et la fonction des protéines, à développer de nouveaux médicaments ciblés, et à comprendre l'évolution et la diversité biologique.

Les technologies modernes telles que le séquençage de nouvelle génération (NGS) ont rendu possible l'acquisition rapide et économique de vastes quantités de données de séquence moléculaire, ce qui a révolutionné ces domaines de recherche. Cependant, l'interprétation et l'analyse de ces données restent un défi important, nécessitant des méthodes bioinformatiques sophistiquées et une expertise spécialisée.

Une séquence nucléotidique est l'ordre spécifique et linéaire d'une série de nucléotides dans une molécule d'acide nucléique, comme l'ADN ou l'ARN. Chaque nucléotide se compose d'un sucre (désoxyribose dans le cas de l'ADN et ribose dans le cas de l'ARN), d'un groupe phosphate et d'une base azotée. Les bases azotées peuvent être adénine (A), guanine (G), cytosine (C) et thymine (T) dans l'ADN, tandis que dans l'ARN, la thymine est remplacée par l'uracile (U).

La séquence nucléotidique d'une molécule d'ADN ou d'ARN contient des informations génétiques cruciales qui déterminent les caractéristiques et les fonctions de tous les organismes vivants. La décodage de ces séquences, appelée génomique, est essentiel pour comprendre la biologie moléculaire, la médecine et la recherche biologique en général.

Tombusviridae est un groupe de virus à ARN monocaténaire à simple brin de sens positif qui infectent principalement les plantes. Les membres de cette famille ont une capside icosaédrique sans envelope, d'environ 30-35 nm de diamètre. Le génome est généralement biparti ou triparti et contient des éléments d'ARN satellite qui peuvent affecter la pathogenèse et l'encapsidation du virus. Les virus de Tombusviridae sont largement répandus dans la nature et causent une gamme de maladies chez les plantes, y compris des symptômes tels que des mosaïques, des nécroses, des déformations et des rabougrissements. Les principaux genres de cette famille comprennent Tombusvirus, Carmovirus, Machlomovirus, Necrovirus, Avenavirus et Dianthovirus. La réplication du virus se produit dans le cytoplasme des cellules hôtes et implique la formation d'une réplique double membranaire dérivée de l'appareil de Golgi. Les protéines structurales et non structurales sont codées par le génome viral et jouent un rôle important dans l'assemblage du virus, la pathogenèse et l'interaction avec les systèmes de défense des plantes. La transmission se produit généralement par contact entre les plantes ou par des vecteurs biotiques tels que des acariens ou des nématodes.

Je suis désolé, "Encyclopedias as Topic" n'est pas une définition médicale. Il s'agit plutôt d'une catégorie de sujets dans la classification MeSH (Medical Subject Headings) utilisée pour indexer les articles de bibliographie en médecine et en sciences de la santé. Cette catégorie comprend des encyclopédies médicales générales ou spécialisées, des dictionnaires médicaux, des manuels médicaux et d'autres ressources similaires. Cependant, il ne s'agit pas d'une définition médicale à proprement parler.

Le virus mosaïque est un type de virus végétal qui peut infecter plusieurs espèces de plantes et provoquer une mosaïque de couleurs sur les feuilles, d'où son nom. Il se compose généralement de deux ou trois segments d'ARN (acide ribonucléique) qui codent pour différentes protéines structurelles et non structurales du virus. Les virions (particules virales) sont géométriiquement flexueux, mesurant environ 20-30 nanomètres de diamètre et 500-600 nanomètres de long.

Ce type de virus est capable d'infecter la plante hôte en utilisant des méthodes d'infection complexes, telles que l'utilisation d'insectes vecteurs pour transmettre le virus entre les plantes. Une fois à l'intérieur de la cellule végétale, le virus peut perturber le métabolisme normal de la plante et entraîner une variété de symptômes, notamment des décolorations foliaires, des nanismes, des déformations et eventuellement la mort de la plante.

Les virus mosaïque sont difficiles à contrôler en raison de leur capacité à se répliquer rapidement et à infecter plusieurs parties de la plante. Les méthodes courantes de gestion des maladies causées par ces virus comprennent l'utilisation de variétés résistantes aux virus, la rotation des cultures, la suppression des plantes infectées et le contrôle des insectes vecteurs.

Un capside est une structure protectrice constituée de protéines qui entoure le génome d'un virus. Il s'agit d'une couche extérieure rigide ou semi-rigide qui protège l'acide nucléique du virus contre les enzymes et autres agents dégradants présents dans l'environnement extracellulaire. Le capside est généralement constitué de plusieurs copies d'une ou quelques protéines différentes, qui s'assemblent pour former une structure géométrique symétrique.

Le capside joue un rôle important dans la reconnaissance et l'entrée du virus dans la cellule hôte. Il contient souvent des sites de liaison spécifiques aux récepteurs qui permettent au virus d'interagir avec les molécules situées à la surface de la cellule hôte, déclenchant ainsi le processus d'infection.

Le capside est l'une des deux principales structures constituant un virus, l'autre étant l'enveloppe virale, une membrane lipidique qui peut être présente chez certains virus et absente chez d'autres. Les virus dont le génome est entouré par un capside mais pas par une enveloppe sont appelés virus nus ou non enveloppés.

... Effet sur une feuille de melon du Melon necrotic spot virus (en), un Carmovirus (en). Famille Tombusviridae ICTV ...
Ces virus infectent les plantes (phytovirus). Ce genre résulte de la scission proposée en 2015 de l'ancien genre Carmovirus, ... Published on the Internet https://talk.ictvonline.org/., consulté le 8 février 2021 (en) « Divide the genus Carmovirus into ...
Ces virus infectent les plantes (phytovirus). Ce genre résulte de la scission proposée en 2015 de l'ancien genre Carmovirus, ... Published on the Internet https://talk.ictvonline.org/., consulté le 6 février 2021 (en) « Divide the genus Carmovirus into ...
Ces virus infectent les plantes (phytovirus). Ce genre résulte de la scission proposée en 2015 de l'ancien genre Carmovirus, ... Published on the Internet https://talk.ictvonline.org/., consulté le 6 février 2021 (en) « Divide the genus Carmovirus into ...
Les Chytrides transmettent principalement les virus des genres Carmovirus, Necrovirus, Tombusvirus et Varicosavirus, ...
Tombusviridae Effet sur une feuille de melon du Melon necrotic spot virus (en), un Carmovirus (en). Famille Tombusviridae ICTV ...
Carmovirus Synonymes:. CarMV. Carnation mottle virus. TCV (Turnip Crinkle Virus). Turnip crinkle virus. Virus de la frisolée du ...
  • Tombusviridae Effet sur une feuille de melon du Melon necrotic spot virus (en), un Carmovirus (en). (wikipedia.org)