Les nerfs thoraciques sont les nerfs spinaux qui émergent de la partie thoracique de la colonne vertébrale. Il y a 12 paires de nerfs thoraciques au total (T1-T12), chacune sortant entre deux corps vertébraux correspondants dans la région thoracique du rachis.

Chaque nerf thoracique est formé par les racines antérieure et postérieure, qui contiennent des fibres nerveuses sensorielles et motrices. Après leur sortie de la colonne vertébrale, ces racines se combinent pour former le tronc nerveux unique.

Les nerfs thoraciques sont principalement responsables de l'innervation sensorielle et motrice des muscles intercostaux (situés entre les côtes) et des muscles abdominaux. Ils jouent également un rôle dans l'innervation des organes internes tels que le cœur, les poumons et le tube digestif via des branches nerveuses spécifiques.

Des problèmes ou des lésions au niveau des nerfs thoraciques peuvent entraîner une variété de symptômes, y compris des douleurs thoraciques, des engourdissements, des faiblesses musculaires et d'autres troubles neurologiques.

La scapula, également connue sous le nom d'omoplate, est un os plat et triangulaire situé dans la région postérieure de l'épaule. Il sert de point d'attache pour plusieurs muscles importants qui participent aux mouvements du bras et de l'épaule.

La scapula se compose de trois parties principales : le corps, la spine et les processus. Le corps est la partie centrale et la plus large de l'os. La spine est une crête osseuse qui s'étend du bord supérieur du corps vers l'arrière et se divise en deux parties, appelées les processus acromion et coracoïde.

Le processus acromion forme le point le plus élevé de l'épaule et s'articule avec la clavicule pour former l'articulation acromioclaviculaire. Le processus coracoïde est un petit processus osseux situé sur le bord antérieur de la scapula, qui sert de point d'attache pour plusieurs muscles et ligaments importants.

La scapula joue un rôle crucial dans les mouvements de l'épaule, tels que la flexion, l'extension, l'abduction, l'adduction, la rotation interne et externe, ainsi que dans le mouvement de balayage vers l'avant du bras. Les muscles qui s'attachent à la scapula travaillent ensemble pour permettre ces mouvements fluides et coordonnés.

Les syndromes de compression nerveuse sont un groupe de conditions dans lesquelles un nerf ou plusieurs nerfs sont comprimés ou endommagés, entraînant une variété de symptômes. Ces symptômes peuvent inclure des douleurs, des picotements, des engourdissements, des faiblesses musculaires et une perte de sensation dans la zone du corps où le nerf est affecté.

Les syndromes de compression nerveuse peuvent être causés par une variété de facteurs, y compris une pression anormale sur un nerf due à une blessure, une maladie sous-jacente, une mauvaise posture ou des mouvements répétitifs. Certains exemples courants de syndromes de compression nerveuse comprennent le syndrome du canal carpien, qui affecte le nerf médian dans la main, et le syndrome du tunnel tarsien, qui affecte le nerf tibial postérieur dans le pied.

Le traitement des syndromes de compression nerveuse dépend de la cause sous-jacente et peut inclure des changements de mode de vie, des médicaments pour soulager la douleur et l'inflammation, une thérapie physique ou une intervention chirurgicale dans les cas graves. Il est important de consulter un médecin si vous ressentez des symptômes de compression nerveuse, car une détection et un traitement précoces peuvent aider à prévenir des dommages nerveux permanents.

La épaule est une articulation complexe qui comprend trois os: la clavicule, la scapula (omoplate) et l'humérus. Il s'agit essentiellement d'une balle et de la socket articulation entre la tête de l'humérus et la glène de la scapula. La capsule articulaire entoure cette articulation, contenant également des ligaments qui aident à maintenir la stabilité.

La épaule est considérée comme une articulation très mobile, permettant un large éventail de mouvements tels que la flexion, l'extension, l'abduction, l'adduction, la rotation interne et externe. Cette mobilité importante est assurée par la conception de la glène qui est peu profonde, offrant une grande amplitude de mouvement au détriment de la stabilité.

Plusieurs muscles importants attachent à l'épaule, y compris les rotateurs internes et externes, qui aident à stabiliser l'articulation, ainsi que le deltoïde, le biceps brachial et le triceps, qui contribuent aux mouvements de flexion, d'extension et d'abduction.

Des problèmes médicaux peuvent survenir dans la épaule, y compris l'arthrite, les entorses, les déchirures des tendons (comme une déchirure de la coiffe des rotateurs), la bursite et d'autres affections qui peuvent causer de la douleur, de l'enflure, de la raideur et une réduction de la fonction.