Je suis désolé, "Encyclopedias as Topic" n'est pas une définition médicale. Il s'agit plutôt d'une catégorie de sujets dans la classification MeSH (Medical Subject Headings) utilisée pour indexer les articles de bibliographie en médecine et en sciences de la santé. Cette catégorie comprend des encyclopédies médicales générales ou spécialisées, des dictionnaires médicaux, des manuels médicaux et d'autres ressources similaires. Cependant, il ne s'agit pas d'une définition médicale à proprement parler.

La "Cost-Benefit Analysis" (CBA), ou analyse coûts-avantages en français, est une méthode d'évaluation utilisée dans le domaine médical et de la santé publique pour comparer les coûts et les bénéfices d'un traitement, d'un programme de santé ou d'une intervention sanitaire. Elle permet d'examiner l'efficacité relative des différentes options en termes de rapport entre les coûts et les bénéfices.

L'analyse coûts-avantages consiste à évaluer tous les coûts associés à une intervention, tels que les coûts directs (par exemple, le coût des médicaments, des équipements ou des services de santé) et les coûts indirects (par exemple, les coûts liés aux pertes de productivité ou au temps consacré par les soignants). Ces coûts sont ensuite comparés aux bénéfices attendus de l'intervention, tels qu'une amélioration de la santé, une réduction des symptômes ou une augmentation de l'espérance de vie.

Les avantages peuvent être quantifiés en termes monétaires (par exemple, en calculant les économies réalisées grâce à une réduction des hospitalisations) ou en termes de santé (par exemple, en mesurant l'amélioration de la qualité de vie ou l'allongement de la durée de vie).

L'objectif de cette analyse est d'identifier la meilleure option en termes de rapport coût-efficacité, c'est-à-dire celle qui offre le plus grand bénéfice pour un coût donné. Cela permet aux décideurs de comparer les différentes options et de prendre des décisions éclairées sur l'allocation des ressources limitées en matière de santé.

La World Health Organization (WHO) est l'organisation des Nations Unies chargée de la santé publique internationale. Fondée en 1948, la WHO travaille dans plus de 150 pays à améliorer la santé et à réduire les souffrances. Elle définit les normes et les directives mondiales en matière de santé, renforce les capacités nationales et soutient les systèmes de santé.

La WHO mène des initiatives pour prévenir et contrôler les maladies transmissibles telles que le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme, ainsi que les maladies non transmissibles telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer et le diabète. Elle travaille également sur des questions de santé publique telles que la nutrition, la sécurité sanitaire des aliments, la santé mentale, la préparation et la réponse aux situations d'urgence sanitaire, y compris les catastrophes naturelles et les crises humanitaires.

La WHO est dirigée par un directeur général élu par les États membres pour une période de cinq ans. Le siège de l'organisation est à Genève, en Suisse, et elle dispose de bureaux régionaux dans le monde entier.

Un médicament orphelin est un médicament ou une substance biologique développé(e) spécifiquement pour le traitement, la prévention ou le diagnostic d'une maladie rare, c'est-à-dire qui affecte moins de 200 000 personnes aux États-Unis ou moins de 1 personne sur 2 000 dans l'Union européenne.

En raison du faible nombre de patients atteints de ces maladies rares, les sociétés pharmaceutiques peuvent être réticentes à investir dans le développement et la commercialisation de médicaments orphelins en raison des coûts élevés et des risques financiers associés. Pour encourager la recherche et le développement de ces médicaments, les gouvernements offrent souvent des incitations telles que des crédits d'impôt, des exonérations de frais réglementaires et une période d'exclusivité commerciale prolongée après l'approbation du médicament.

Les médicaments orphelins peuvent être approuvés pour un usage général ou pour une utilisation compassionnelle, ce qui permet aux médecins de prescrire des médicaments non approuvés pour traiter des patients gravement malades atteints de maladies rares lorsqu'il n'existe aucune autre option thérapeutique satisfaisante.

En médecine, les plantes médicinales, également connues sous le nom de botaniques médicinales ou herbes médicinales, se réfèrent à des plantes dont certaines parties (feuilles, fleurs, racines, graines, fruits, bark ou entière) sont utilisées dans la fabrication de médicaments pour prévenir, soulager ou traiter une variété de conditions et de maladies.

Elles contiennent des composés bioactifs qui peuvent avoir des propriétés curatives, telles que les alcaloïdes, flavonoïdes, tanins, huiles essentielles et autres phytochimiques. Les plantes médicinales sont souvent utilisées dans la médecine traditionnelle et alternative, ainsi que dans la pharmacologie moderne pour produire des médicaments sur ordonnance ou en vente libre.

Il est important de noter que, bien que les plantes médicinales puissent être bénéfiques, elles doivent être utilisées avec prudence et sous la supervision d'un professionnel de santé qualifié, car elles peuvent également interagir avec d'autres médicaments ou provoquer des effets secondaires indésirables.

Un endoscope est un instrument médical utilisé pour examiner l'intérieur des cavités corporelles et des conduits, tels que l'œsophage, le estomac, l'intestin grêle, les voies urinaires, et les bronches. Il se compose d'un tube flexible ou rigide, équipé d'une source lumineuse et d'une lentille pour fournir une visualisation de la zone interne. Certains endoscopes sont également équipés de canaux permettant de passer des instruments pour prélever des échantillons tissulaires ou effectuer des procédures thérapeutiques. Les endoscopes peuvent être utilisés à des fins diagnostiques, pour détecter les maladies et les lésions, ainsi qu'à des fins thérapeutiques, telles que l'ablation de tissus anormaux ou le traitement de certaines conditions.

Je suis désolé, mais il y a apparemment une certaine confusion dans votre question. La "Communauté économique européenne" (CEE) était une organisation régionale qui a existé de 1958 à 1993 et qui a été remplacée par l'Union européenne (UE). Il ne s'agit donc pas d'un terme médical.

La CEE avait pour but de promouvoir la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes entre les États membres, ainsi que d'établir une union douanière commune. Les États membres ont également travaillé ensemble sur des politiques économiques et sociales communes.

Bien que la CEE ne soit plus en existence, l'UE a hérité de nombreux de ses objectifs et fonctions. L'UE continue de promouvoir la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux entre les États membres, ainsi que de travailler sur des politiques économiques et sociales communes.

J'espère que cela répond à votre question. Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me les poser.

Je suis désolé, mais "Rana temporaria" ne correspond pas à une définition médicale. Il s'agit en fait du nom latin d'une espèce de grenouille commune en Europe, également connue sous le nom de Grenouille des près. Cette espèce est capable de tolérer des conditions environnementales variées et peut être trouvée dans une grande diversité d'habitats aquatiques et terrestres.

Je suis désolé, mais « Vin » est un terme général qui fait référence à une boisson alcoolisée fermentée à base de raisins. Il ne s'agit pas d'un terme médical spécifique. Cependant, en médecine, l'abus de vin ou d'alcool en général peut être mentionné dans le contexte des effets néfastes sur la santé. L'alcoolisme est une maladie caractérisée par une dépendance à l'égard de l'alcool, qui peut entraîner divers problèmes de santé physique et mentale.

L'éthanol, également connu sous le nom d'alcool éthylique, est un type d'alcool qui est couramment utilisé dans les boissons alcoolisées. Dans un contexte médical, l'éthanol peut être utilisé comme un désinfectant pour la peau et comme un antiseptique pour stériliser les surfaces et les instruments médicaux.

En tant que substance intoxicante, l'éthanol est rapidement absorbé dans le sang après avoir été consommé par voie orale. Il se diffuse ensuite dans tous les tissus du corps, affectant le cerveau et d'autres organes. L'intoxication à l'éthanol peut entraîner une variété de symptômes, notamment des troubles de l'élocution, une altération de la coordination musculaire, des vomissements, une somnolence, une confusion, une perte de conscience et dans les cas graves, une défaillance respiratoire et même la mort.

La consommation excessive d'éthanol peut également entraîner des dommages à long terme au foie, au cœur et au cerveau, ainsi qu'une dépendance à l'alcool. Il est important de noter que la consommation d'alcool doit être évitée pendant la grossesse en raison du risque de malformations congénitales et de retards de développement chez le fœtus.

MedlinePlus est un service de la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis, qui fournit des informations grand public sur les conditions de santé, les drogues, les suppléments, et les soins de santé proposés aux consommateurs. Il offre des descriptions détaillées de maladies, des explications sur les tests diagnostiques, des images anatomiques, des vidéos éducatives, des actualités médicales et des liens vers des articles de recherche clinique. Les informations sont disponibles en plusieurs langues et sont rédigées dans un langage simple et accessible pour le grand public. MedlinePlus ne propose pas de conseils médicaux personnalisés, mais il peut être une ressource utile pour les patients et leurs familles qui cherchent à s'informer sur des questions de santé spécifiques.

Les stilbènes sont une classe de composés organiques caractérisés par la présence d'un noyau biaryl avec deux cycles benzéniques reliés par un pont éthylène. Ils possèdent une formule générale de C6H5-CH=CH-C6H5.

Dans le contexte médical, les stilbènes sont souvent mentionnés en raison de certaines propriétés pharmacologiques intéressantes de certains de ses dérivés synthétiques. Par exemple, des composés comme le resvératrol, qui est un phytoalexine naturel présent dans les raisins, les arachides et d'autres plantes, ont attiré l'attention en raison de leurs potentiels effets bénéfiques sur la santé.

Le resvératrol et d'autres dérivés stilbènes ont été étudiés pour une variété de propriétés biologiques, y compris leur activité antioxydante, anti-inflammatoire, et cardioprotectrice. Ils ont également été étudiés dans le contexte de la prévention du cancer et du vieillissement.

Cependant, il convient de noter que les preuves scientifiques pour ces effets bénéfiques sont encore limitées et des essais cliniques supplémentaires sont nécessaires avant de pouvoir faire des recommandations définitives sur l'utilisation de ces composés à des fins médicales.

La Consumer Health Information (CHI) se réfère aux données et informations sur la santé qui sont conçues pour être comprises et utilisées par les consommateurs, également connus sous le nom de patients ou du public en général. Ces informations peuvent inclure des connaissances sur les maladies, les conditions médicales, les traitements, les médicaments, les styles de vie sains, la prévention et la gestion des maladies.

La CHI est souvent fournie par des sources telles que les centres de contrôle des maladies (CDC), les National Institutes of Health (NIH), les organisations à but non lucratif axées sur la santé, les hôpitaux et cliniques, ainsi que par des professionnels de la santé. Elle est souvent disponible sous divers formats tels que des brochures, des dépliants, des vidéos, des podcasts, des sites Web et des applications mobiles.

Il est important que la CHI soit exacte, fiable, claire, accessible et adaptée au niveau de littératie en santé du public cible. Elle devrait également respecter les normes éthiques et juridiques, y compris le respect de la vie privée et de la confidentialité des informations personnelles de santé.