Les méthodes immuno-enzymatiques (MIE) sont des procédés analytiques basés sur l'utilisation d'anticorps marqués à une enzyme pour détecter et quantifier des molécules spécifiques, appelées analytes, dans un échantillon. Ces méthodes sont largement utilisées en diagnostic médical et en recherche biomédicale pour la détermination de divers biomarqueurs, protéines, hormones, drogues, vitamines, et autres molécules d'intérêt.

Le principe des MIE repose sur l'interaction spécifique entre un anticorps et son antigène correspondant. Lorsqu'un échantillon contenant l'analyte est mélangé avec des anticorps marqués, ces derniers se lient à l'analyte présent dans l'échantillon. Ensuite, une réaction enzymatique est initiée par l'enzyme liée à l'anticorps, ce qui entraîne la production d'un produit de réaction coloré ou luminescent. La quantité de produit formé est directement proportionnelle à la concentration de l'analyte dans l'échantillon et peut être déterminée par des mesures spectrophotométriques, fluorimétriques ou chimiluminescentes.

Les MIE comprennent plusieurs techniques couramment utilisées en laboratoire, telles que l'immunoessai enzymatique lié (ELISA), l'immunochromatographie en bandelette (LFIA), et les immuno-blots. Ces méthodes offrent des avantages tels qu'une grande sensibilité, une spécificité élevée, une facilité d'utilisation, et la possibilité de multiplexage pour détecter simultanément plusieurs analytes dans un seul échantillon.

En résumé, les méthodes immuno-enzymatiques sont des procédés analytiques qui utilisent des anticorps marqués avec une enzyme pour détecter et quantifier des molécules spécifiques dans un échantillon, offrant une sensibilité et une spécificité élevées pour une variété d'applications en recherche et en diagnostic.