La communication interdisciplinaire en médecine est un processus actif et continu qui permet aux professionnels de la santé de différentes spécialités, disciplines et backgrounds de partager des informations et des connaissances importantes pour fournir des soins coordonnés, cohérents et complets aux patients. Elle vise à favoriser une compréhension claire et commune des rôles, responsabilités, attentes et préoccupations de chaque membre de l'équipe de soins, dans le but d'améliorer la qualité des soins, la sécurité du patient, et les résultats cliniques.

La communication interdisciplinaire peut inclure des réunions formelles ou informelles, des consultations, des rapports écrits, des discussions en face-à-face ou virtuelles, ainsi que des outils de documentation partagée tels que les dossiers médicaux électroniques. Elle nécessite une écoute active, une attitude respectueuse et non hiérarchique, une capacité à résoudre les conflits et à prendre des décisions collaboratives, ainsi qu'une volonté de s'adapter et d'apprendre des autres membres de l'équipe.

Elle est particulièrement importante dans la prise en charge des patients atteints de maladies complexes ou chroniques, qui peuvent nécessiter des soins coordonnés entre plusieurs spécialistes, y compris les médecins, les infirmières, les travailleurs sociaux, les thérapeutes, les pharmaciens et d'autres professionnels de la santé. Une communication interdisciplinaire efficace peut aider à prévenir les erreurs médicales, à réduire les coûts des soins de santé, à améliorer l'expérience du patient et à favoriser une culture de sécurité dans le milieu de la santé.

En médecine, la communication est le processus d'échange d'informations, d'idées, d'émotions, de connaissances et de valeurs entre les professionnels de la santé, les patients, les familles et la communauté. Elle peut se faire verbalement, non verbalement, écritement ou à l'aide de technologies assistées. La communication efficace est essentielle dans le domaine médical pour établir des relations thérapeutiques, obtenir un consentement éclairé, dispenser des soins de qualité, enseigner et assurer la sécurité des patients. Elle comprend également l'écoute active, la compréhension et la réponse aux besoins de communication des patients, y compris les problèmes de santé mentale, les limitations physiques ou les barrières linguistiques.