Le terme "Carlavirus" est dérivé du nom d'une ville, Carlsbad, en Californie, où le virus a été découvert pour la première fois. Les carlavirus sont un genre de virus à ARN simple brin à sens négatif qui infectent les plantes. Ils appartiennent à la famille des Betaflexiviridae et peuvent causer une variété de maladies chez les plantes, y compris des symptômes tels que des taches foliaires, des déformations, des nanismes et des nécroses. Les carlavirus sont transmis par contact entre les plantes ou par des insectes vecteurs, tels que les pucerons. Ils ont une structure virale typique des virus à ARN monocaténaire à géométrie hélicoïdale et sont relativement stables dans l'environnement. Les carlavirus peuvent être contrôlés par des pratiques culturales appropriées, telles que la rotation des cultures, la suppression des plantes infectées et l'utilisation de cultivars résistants aux virus.

Les données de séquence moléculaire se réfèrent aux informations génétiques ou protéomiques qui décrivent l'ordre des unités constitutives d'une molécule biologique spécifique. Dans le contexte de la génétique, cela peut inclure les séquences d'ADN ou d'ARN, qui sont composées d'une série de nucléotides (adénine, thymine, guanine et cytosine pour l'ADN; adénine, uracile, guanine et cytosine pour l'ARN). Dans le contexte de la protéomique, cela peut inclure la séquence d'acides aminés qui composent une protéine.

Ces données sont cruciales dans divers domaines de la recherche biologique et médicale, y compris la génétique, la biologie moléculaire, la médecine personnalisée, la pharmacologie et la pathologie. Elles peuvent aider à identifier des mutations ou des variations spécifiques qui peuvent être associées à des maladies particulières, à prédire la structure et la fonction des protéines, à développer de nouveaux médicaments ciblés, et à comprendre l'évolution et la diversité biologique.

Les technologies modernes telles que le séquençage de nouvelle génération (NGS) ont rendu possible l'acquisition rapide et économique de vastes quantités de données de séquence moléculaire, ce qui a révolutionné ces domaines de recherche. Cependant, l'interprétation et l'analyse de ces données restent un défi important, nécessitant des méthodes bioinformatiques sophistiquées et une expertise spécialisée.