L'atrium du cœur, également connu sous le nom d'oreillette, est la chambre supérieure des deux cavités situées dans chaque côté du cœur. Chez l'être humain, il y a un atrium à droite et un à gauche.

L'atrium droit reçoit le sang désoxygéné venant des veines cave supérieure et inférieure. Il pompe ensuite ce sang vers le ventricule droit via la valve tricuspide.

D'un autre côté, l'atrium gauche reçoit le sang oxygéné des veines pulmonaires et le fait circuler vers le ventricule gauche via la valve mitrale.

Les parois des atriums sont plus minces que celles des ventricules et contiennent des muscles qui aident à pomper le sang vers les ventricules. Les atriums fonctionnent comme des collecteurs de sang, remplissant les ventricules lorsque ces derniers se contractent pour propulser le sang dans la circulation systémique ou pulmonaire.

Le cœur est un organe musculaire creux, d'environ la taille du poing d'une personne, qui joue un rôle crucial dans la circulation sanguine. Il se situe dans le thorax, légèrement décalé vers la gauche, et est protégé par le sternum et les côtes.

La structure du cœur comprend quatre cavités : deux oreillettes supérieures (l'oreillette droite et l'oreillette gauche) et deux ventricules inférieurs (le ventricule droit et le ventricule gauche). Ces cavités sont séparées par des cloisons musculaires.

Le cœur fonctionne comme une pompe, propulsant le sang vers différentes parties du corps grâce à des contractions rythmiques. Le sang oxygéné est pompé hors du ventricule gauche vers l'aorte, qui le distribue dans tout le corps par un réseau complexe de vaisseaux sanguins. Le sang désoxygéné est collecté par les veines et acheminé vers le cœur. Il pénètre d'abord dans l'oreillette droite, se déplace dans le ventricule droit, puis est pompé dans les poumons via l'artère pulmonaire pour être oxygéné à nouveau.

Le rythme cardiaque est régulé par un système électrique complexe qui initie et coordonne les contractions musculaires des cavités cardiaques. Ce système électrique comprend le nœud sinusal (pacemaker naturel du cœur), le nœud auriculo-ventriculaire, le faisceau de His et les branches gauche et droite du faisceau de His.

Des problèmes de santé tels que les maladies coronariennes, l'insuffisance cardiaque, les arythmies et d'autres affections peuvent affecter le fonctionnement normal du cœur.

Le rythme cardiaque est la fréquence à laquelle le cœur d'un individu bat, généralement mesurée en battements par minute (bpm). Un rythme cardiaque normal au repos pour un adulte se situe généralement entre 60 et 100 bpm. Cependant, certains facteurs peuvent influencer ce taux, comme l'âge, la condition physique, les émotions, les maladies sous-jacentes et la prise de médicaments.

Le rythme cardiaque est contrôlé par un système électrique dans le cœur qui régule les contractions musculaires pour pomper le sang efficacement. Les médecins peuvent évaluer le rythme cardiaque en prenant le pouls, qui peut être ressenti à divers endroits du corps, tels que le poignet, le cou ou la cheville. Des variations du rythme cardiaque, telles qu'une fréquence cardiaque au repos inférieure à 60 bpm (bradycardie) ou supérieure à 100 bpm (tachycardie), peuvent indiquer des problèmes de santé sous-jacents et doivent être évalués par un professionnel de la santé.