• Certaines données de la littérature suggèrent que Vpr s'associe directement avec à des complexes ubiquitine ligases de type culline (ou CRUL pour Cullin- RING-Ubiquitin-Ligase): les cullines Cul-1 et Cul4A. (youscribe.com)
  • En 2006, plusieurs publications décrivent une nouvelle famille de protéines appelée « DCAFs » (DDB1 Cul4A Associated Factor) qui en interagissant avec le complexe E3 ubiquitine ligase Cul4A-DDB1, jouent le rôle d'adaptateur entre la ligase et le substrat destiné à être dégradé par le protéasome. (youscribe.com)
  • Notre groupe a été le premier à montrer que pour induire un arrêt en phase G2 du cycle cellulaire, Vpr s'associe à la protéine DCAF-1, afin de recruter le complexe E3 ubiquitine ligase Cul4A-DDB1 et cibler l'ubiquitinylation d'une protéine cellulaire pour être dégradée par le protéasome. (youscribe.com)
  • Transfert : transfert de la molécule d'ubiquitine via une ubiquitine-ligase E3 à un groupe amyle d'une lysine acceptrice de la protéine à dégrader. (wikipedia.org)
  • Le complexe E3-E2-Ubiquitine est actif. (wikipedia.org)
  • Il existerait près d'une centaine de types d'E2 (enzyme de conjugaison d'ubiquitine) et plus de 1000 types d'E3 (ligase ubiquitine-protéine), cette dernière expliquant la spécificité de la réaction. (wikipedia.org)
  • L'ensemble est connu sous le terme de complexe protéasome-ubiquitine. (wikipedia.org)
  • Jusqu'à la découverte du complexe ubiquitine-protéasome, la dégradation des protéines dans les cellules était considérée comme essentiellement basée autour des lysosomes, des organites liés à la membrane cellulaire et dont l'intérieur acide est rempli de protéases qui peuvent dégrader et recycler les protéines exogènes et les organites usés ou endommagés. (wikipedia.org)
  • MARCH1 est une E3 ubiquitine ligase qui cible le CMH-II et le relocalise le complexe vers les endosomes de recyclage. (umontreal.ca)
  • Alexandre Dognon (2011), Contrôle de la stabilité de TIMELESS par un complexe ubiquitine ligase de type Culline-3 dans l'horloge circadienne de Drosophila melanogaster. (cnrs.fr)
  • Les observations que nous avons publiées et qui ont depuis été confirmées par plusieurs groupes sont compatibles avec le modèle suivant : Vpr recrute d'une part la ligase Cul4A-DDB1 via DCAF1 et d'autre part, une ou plusieurs protéines cellulaires qui pourraint être ainsi ubiquitinées et probablement dégradées. (institutcochin.fr)
  • The E3 ubiquitin ligases contain several classes, among which the best-known are Skp1-Cullin-F-box (SCF) complexes. (inserm.fr)
  • Il existe différentes classes d'ubiquitines ligases (E3), parmi lesquelles la plus connue est le complexe SCF (Skp1-Cullin-F-box). (inserm.fr)
  • The SKP1 protein binds both Cullin and F-box which recognizes specifically the target proteins. (inserm.fr)
  • Ces gènes codent pour l'ubiquitine-protéine ligase cytosolique Parkine et la sérine/thréonine kinase mitochondriale PINK1, deux acteurs majeurs du contrôle de qualité mitochondrial. (theses.fr)
  • Those genes encore the cytosolic ubiquitin-protein ligase Parkin and the mitochondrial serine/threonine kinase PINK1, both essential for mitochondrial quality control. (theses.fr)
  • Ruohan Xia (2008), Roles of protein kinase A and ubiquitin protease USP8 in the Drosophila circadian clock. (cnrs.fr)
  • Par des techniques d'ultracentrifugation et d'analyse biochimiques, j'ai réussi à isoler et caractériser un complexe de réplication mitochondrial. (youscribe.com)
  • Cette dégradation par le protéasome 26S est initiée par une polyubiquitination de la protéine réalisée grâce à l'action d'une cascade enzymatique impliquant 3 types d'enzymes nommées « ubiquitin-activating enzyme » (E1), « ubiquitin-conjugating enzyme » (E2) et « ubiquitin-protein ligase » (E3). (inserm.fr)
  • Finally, we developed a lentiviral vector system expressing MARCH1 which enables us to force the expression of our target protein in non-transfectable cell types. (umontreal.ca)
  • Molecular insight into how HIV-1 Vpr protein impairs cell growth through two genetically distinct pathways. (institutcochin.fr)
  • HIV1 Vpr arrests the cell cycle by recruiting DCAF1/VprBP, a receptor of the Cul4-DDB1 ubiquitin ligase. (institutcochin.fr)
  • Pour élucider le processus de réplication dans la mitochondrie de levure, j'ai focalisé mon intérêt à tenter de purifier et de caractériser le complexe de réplication. (youscribe.com)
  • This cellular process is initiated by protein polyubiquitination mediated by a three-step cascade involving: an ubiquitin-activating enzyme (E1), an ubiquitin-conjugating enzyme (E2) and an ubiquitin-protein ligase (E3). (inserm.fr)
  • Ceci est dû à la formation d'un complexe entre Mdmx, Mdm2 et Cullin4A inactif. (theses.fr)
  • Des signaux physiologiques, générés à l extérieur de la cellule sont traduits jusqu au noyau via de complexes interactions biochimiques. (imgt.org)
  • La fixation du complexe SPK1 (en)-CUL1 (en)-FBXL5 sur IRP2 catalyse l'ubiquitination de IRP2 et donc sa dégradation par le protéasome. (wikipedia.org)
  • Par ailleurs, ces complexes jouent un rôle majeur dans le contrôle du cycle cellulaire. (youscribe.com)
  • Dans le présent document, nous explorons la présentation antigénique et la modification post-traductionnelle du complexe majeur d'histocompatibilité II (CMH-II). (umontreal.ca)
  • MARCH1 is an E3 ubiquitin ligase which targets MHC-II and re-localises the complex into recycling endosomes. (umontreal.ca)
  • Les données de la littérature s'accordent sur le fait que l'arrêt en transition G2/M résulte du maintien sous forme inactive du complexe Cdk1/cycline B, responsable de l'entrée des cellules en mitose. (youscribe.com)
  • Les composants du protéasome sont nommés d'après leur coefficient de sédimentation de Svedberg (noté S). La forme la plus répandue est le protéasome 26S de masse moléculaire 2000 kilodaltons et qui contient un cœur catalytique en forme de baril, le 20S, et deux complexes régulateurs 19S placés de chaque côté de celui-ci. (wikipedia.org)
  • L'objectif de notre groupe est d'infirmer ou non ce modèle, au regard de publications récentes qui démontrent comment Vpr active de façon anormale le complexe SLX4 pour induire un arrêt en phase G2 (voir notre revue Blondot et al, 2014). (institutcochin.fr)