• La toxine botulique , populairement connue sous le nom de Botox , est une toxine produite par une bactérie qui provoque le botulisme , provoquant une paralysie temporaire des muscles. (barraquer.com)
  • La toxine botulinique (Botox®), ou la toxine botulinique de type A, a révolutionné la gestion non-chirurgicale des rides et des ridules du visage, et il s'agit du traitement cosmétique le plus répandu dans le monde. (doctor-adi.com)
  • La toxine botulinique (Botox®) peut spécifiquement viser les régions du visage qui mènent à un air fatigué et parfois même sévère, en atténuant les rides et les ridules dans les régions affectées. (doctor-adi.com)
  • La toxine botulinique (Botox®) est un traitement sécuritaire, non-invasif et non-chirurgical. (doctor-adi.com)
  • La toxine botulinique (Botox®) peut être utilisée pour traiter les rides sur le front, entre les yeux (glabelle), autour du nez (périnasales), les pattes d'oie (périorbitaires), le relâchement de la peau du cou et les petites lignes autour de la bouche. (doctor-adi.com)
  • La toxine botulinique (Botox®) est une protéine purifiée qui agit au niveau du muscle de manière à réduire sa force, un peu comme s'il s'agissait de détendre un ressort. (doctor-adi.com)
  • La procédure dure entre 10 et 15 minutes, et les résultats optimaux de l'injection de toxine botulinique (Botox®) commencent à apparaître 10 à 14 jours après le traitement. (doctor-adi.com)
  • La durée de vie de la toxine botulinique (Botox®) est généralement d'environ 3 à 4 mois. (doctor-adi.com)
  • On peut combiner la toxine botulinique (Botox®) à d'autres traitements non-chirurgicaux, dont le remplissage facial comme les agents de comblement dermique (Juvéderm®), le resurfaçage de la peau au laser fractionné (Fraxel®), le peeling chimique et le traitement par lumière intense pulsée (IPL). (doctor-adi.com)
  • Le Botox et le Xeomin sont des marques de commerce devenues noms communs dans le langage courant pour évoquer la toxine botulinique de type A. Cette toxine est sécrétée à partir de la même bactérie responsable du botulisme, empoisonnement alimentaire. (neuro-outaouais.com)
  • La toxine botulinique, souvent appelée Botox, est un médicament utilisé en médecine depuis les années 1970, initialement en ophtalmologie. (drbarbaralerhe.fr)
  • La toxine botulinique( BOTOX ) est une substance qui diminue la contraction musculaire en agissant au niveau de la jonction neuromusculaire. (esthetiquenord.com)
  • La toxine botulique ( botox ) neutralise les contractions musculaires au niveau du front, des sourcils et autour des yeux (muscle frontal, procerus, corrugateur, orbiculaires) afin d'atténuer les rides horizontales que verticales . (esthetiquenord.com)
  • La protéine botulinique, communément appelée Botox® , du nom du seul produit actuellement sur le marché canadien, est une substance hautement purifiée qui a la propriété d'inhiber temporairement la transmission de l'influx nerveux qui cause la contraction musculaire. (quoideneufdocteur.ca)
  • BOTOX doit être administré dans le cadre d'une prise en charge globale multidisciplinaire par des médecins spécialistes ayant déjà une bonne expérience de l'utilisation de la toxine dans ces indications et avec un plateau technique adapté. (santemagazine.fr)
  • Les doses recommandées de BOTOX ne sont pas interchangeables avec les autres préparations de toxines botuliniques. (santemagazine.fr)
  • Les injections d'agents de comblement dermique (Juvéderm®) peuvent être combinées à d'autres traitements comme la toxine botulinique (Botox®), le resurfaçage de la peau au laser fractionné (Fraxel®), ou encore le peeling, afin d'obtenir une apparence globalement plus détendue et rafraîchie. (doctor-adi.com)
  • La présence danticorps dirigés contre la toxine botulinique de type A peut réduire lefficacité du traitement par BOTOX. (medisite.fr)
  • Le Botox ou toxine botulique va chercher à réduire l'action des muscles situés au niveau du front et des sourcils afin d'atténuer aussi bien les rides verticales qu' horizontales provoquées par la contraction à répétition de ces muscles. (multiesthetique.fr)
  • L'utilisation de la toxine botulinique pour la dysphonie spasmodique constitue actuellement le traitement de référence lors de la prise en charge de ce trouble de la voix d'origine neurologique. (cochrane.org)
  • NeuroBloc doit être administré uniquement par un médecin ayant une bonne connaissance et l'expérience du traitement de la dystonie cervicale et de l'utilisation des toxines botuliniques. (doctissimo.fr)
  • L'utilisation de toxine botulique en dermatologie est une intervention à visée esthétique et donc, à ce titre, bien évidemment, non pris en charge par la Sécurité Sociale. (dermato-info.fr)
  • Définir des recommandations pour l'utilisation pratique de la toxine botulinique de type A (BoNTA) dans l'hyperactivité vésicale réfractaire idiopathique (HAVRI). (urofrance.org)
  • L'objectif est de dresser une synthèse de l'utilisation de la toxine botulinique A (TBA) dans la prise en charge des troubles pelvi-périnéaux du sujet âgé. (urofrance.org)
  • Santé Canada a officiellement approuvé l'utilisation de la toxine botulinique pour le blépharospasme en 1990 et pour la dystonie en 1995. (troublesdumouvement.ca)
  • Signalons également l'utilisation de la Toxine Botulinique pour l'élévation des sourcils (brow lift). (drbissonesthetique.com)
  • Le recul de 25 ans dont on dispose sur l'utilisation de la toxine botulinique en thérapeutique, montre qu'elles sont rares et transitoires. (docteur-sylvie-djendikian.com)
  • En outre, des expériences limitées et hors indication classique ont été rapportées avec l'utilisation de la toxine botulinique en intra-articulaire au cours de l'arthrose du genou, de la cheville ou de l'épaule. (hyaluronique-arthrose.com)
  • myasth nie, - allaitement : l'innocuit de l'utilisation de la toxine botulinique chez la femme allaitante n'a pas t d montr e. (hon.ch)
  • En parallèle, au cours des deux dernières décennies, la toxine botulinique A (TBA) s'est progressivement imposée comme un des traitements de deuxième ligne de l'hyperactivité vésicale idiopathique (HAVi) et neurogénique (HAVn). (urofrance.org)
  • Le traitement par toxine botulique est l'un des traitements les plus populaires de la médecine esthétique d'aujourd'hui, en étant la technique non chirurgicale qui a le plus augmenté lors des dernières année pour la prévention des rides d'expression La toxine botulique est administrée par voie sous-cutanée et bloque la conduction nerveuse, réduisant la activité musculaire et des glandes sudoripares. (clinicagomezbravo.com)
  • Les traitements de toxine botulinique sont prouvés sécuritaires. (troublesdumouvement.ca)
  • La toxine botulinique a révolutionné le traitement du torticolis spasmodique depuis la description initiale par Tsui en 1986 publiée dans le Lancet dans la mesure où les traitements existant auparavant (anticholinergiques, myorelaxants…) n'avaient qu'un effet très modéré. (chirurgie-esthetique-vincent-masson.com)
  • Les éléments à prendre en compte sont l'importance du bilan moteur et la connaissance des schémas spastiques, l'importance d'associer les injections de toxine botulinique aux autres traitements (kinésithérapie et appareillage) et l'importance d'une approche pluridisciplinaire. (chirurgie-esthetique-vincent-masson.com)
  • Des traitements par toxine botulinique et acide hyaluronique injectables sont proposés et effectués par nos médecins. (chuv.ch)
  • L' acide hyaluronique est le traitement antirides le plus utilisé de la médecine esthétique actuelle, pour cette raison, après le collagène et la toxine botulique , les injections d' acide hyaluronique sont maintenant en augmentation. (parapharmaesthetique.com)
  • Acide hyaluronique et toxine botulinique associés dans l'arthrose du genou. (hyaluronique-arthrose.com)
  • Une combinaison audacieuse pour prendre en charge la gonarthrose: acide hyaluronique et toxine botulinique. (hyaluronique-arthrose.com)
  • Les auteurs vont ainsi étudier l'efficacité et l'innocuité d' une combinaison d'un acide hyaluronique et de toxine botulinique injectée en intra-articulaire chez des patients présentant une gonarthrose modérée. (hyaluronique-arthrose.com)
  • L'injection locale de toxine botulique entraîne le blocage de certains muscles du visage dont la contraction induit des rides d'expression permettant ainsi de les atténuer. (dermato-info.fr)
  • En dermatologie esthétique, la toxine agit sur la composante musculaire des rides et vise à relaxer les muscles peauciers du visage. (dermato-info.fr)
  • Après avoir désinfecté le visage, le médecin injecte la toxine dans les muscles responsables des rides, toxine qu'il a préparée en ajoutant du sérum physiologique à la poudre contenue dans le flacon. (dermato-info.fr)
  • En médecine esthétique, le traitement par toxine botulique est spécialement indiqué pour atténuer les asymétries et les rides du visage causées par la hyperactivité musculaire. (clinicagomezbravo.com)
  • Le système de la toxine botulinique se base sur l'injection d'une bactérie purifiée dans des zones spécifiques du visage. (esthetique-epilation.be)
  • D'autres conditions qui peuvent être traitées par injections de toxine botulinique sont les contractions involontaires des muscles du visage secondaires à un hémispasme facial ou à des séquelles d'une paralysie de Bell et les migraines chroniques. (troublesdumouvement.ca)
  • Pour le soin du visage, la toxine botulinique est utilisée à faible dose sur la peau. (e-briancon.com)
  • Le premier rendez-vous avec le dermatologue servira pour examiner la partie du visage où sera injectée la toxine. (e-briancon.com)
  • La toxine botulinique permet de diminuer temporairement la contraction de certains muscles du visage pour faire disparaître ou atténuer les rides d'expression. (drbarbaralerhe.fr)
  • En particulier, l'injection de toxine botulinique représente une solution efficace pour traiter les rides du visage. (amaderma.fr)
  • Le rajeunissement du visage se fait maintenant avec une vision tridimensionnelle des structures de la face et la combinaison judicieuse de la protéine botulinique et des injectables de remplissage permet de travailler sur différents plans à la fois. (quoideneufdocteur.ca)
  • LA TOXINE BOTULINIQUE longtemps utilisée pour des indications médicales est surtout utilisée pour le haut du visage. (docteur-sylvie-djendikian.com)
  • Le traitement par toxine botulinique permet donc de lisser les rides ou ridules observées au repos tout en maintenant l'harmonie et les expressions du visage ( AMM glabelle). (docteur-sylvie-djendikian.com)
  • La toxine botulinique sert essentiellement à traiter les rides du tiers supérieur du visage. (chirurgie-esthetique-la-rochelle.fr)
  • Ce résumé d'une revue systématique Cochrane présente les connaissances actuelles issues de la recherche sur l'effet de la toxine botulinique sur la douleur de l'épaule. (cochrane.org)
  • La toxine botulinique est administrée sous la forme d'une injection dans le cabinet du médecin ou dans une clinique. (cochrane.org)
  • Les injections de toxine botulinique A semblent réduire l'intensité de la douleur et améliorer la fonction de l'épaule et l'amplitude de mouvement, par rapport à un placebo, chez des patients souffrant de douleur de l'épaule en raison d'une hémiplégie spastique ou de l'arthrite. (cochrane.org)
  • La toxine botulinique constitue actuellement le traitement de référence pour les patients souffrant d'une dysphonie spasmodique. (cochrane.org)
  • Un grand nombre d'études ont tenté d'objectiver l'efficacité de la toxine botulinique dans l'amélioration des symptômes de la voix chez des personnes souffrant d'une dysphonie spasmodique. (cochrane.org)
  • Lors d'une séance de traitement des rides par injection locale de toxine botulinique, on est installé sur la table d'examen du dermatologue. (dermato-info.fr)
  • L'effet de la toxine se manifeste au bout d'une semaine et, comme tout autre médicament, sa durée de vie moyenne varie, entre 3 et 6 mois selon chaque cas. (barraquer.com)
  • Il est constitué d'une protéine botulinique qui est produite par une bactérie, le Clostridium. (drlisefaucher.com)
  • Avant de recevoir un traitement de ride par la toxine botulinique, un patient doit d'abord faire l'objet d'une première consultation. (e-briancon.com)
  • Chez l'enfant IMC souffrant de spasticité, il se dégage un consensus en faveur d'une utilisation de la toxine botulinique entre 2 et 6 ans afin de corriger la biomécanique des membres, d'améliorer la mobilité pendant la période d'apprentissage de la motricité et de permettre la croissance en réduisant l'incidence ou le degré de rétractions fixées qui font appel aux interventions chirurgicales orthopédiques. (chirurgie-esthetique-vincent-masson.com)
  • Il s'agit d'une étude de l'efficacité d'un traitement par injection de toxine botulinique au niveau des lésions plantaires des patients atteints d'épidermolyse bulleuse simple localisée (EBS). (chu-toulouse.fr)
  • Le traitement de la toxine botulique est possible avec l'administration d'une antitoxine dans les premières heures suivant l'apparition des symptômes. (editoweb.eu)
  • Les doses recommandées de DYSPORT 300 UNITES SPEYWOOD sont spécifiques de la préparation et ne sont pas interchangeables avec les autres préparations de toxines botuliniques A. Elles sont exprimées en unités SPEYWOOD (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi ). (santemagazine.fr)
  • Si vous recevez trop souvent de la toxine botulinique, votre corps pourrait produire des anticorps susceptibles de diminuer l'effet des toxines botuliniques. (passeportsante.net)
  • L'injection de toxine botulinique dans la paroi de la vessie peut soulager votre sentiment d'urgence en empêchant les nerfs qui contrôlent la vessie de communiquer avec les muscles de la vessie. (medtronic.com)
  • L'effet des injections de toxine est transitoire, c'est pourquoi il faudra renouveler les injections pour que l'effet de la toxine botulinique soit stabilisé dans le temps. (chirurgie-esthetique-la-rochelle.fr)
  • En médecine esthétique , la toxine botulique agit sur les rides dynamiques, qui sont celles qui se manifestent lorsque les muscles se contractent. (barraquer.com)
  • Quand la toxine est administrée correctement, elle est idéale pour la prévention de rides, et produit un effet « lifting » sur les sourcils, pointe du nez, ligne de la mâchoire ou les coins de la bouche. (clinicagomezbravo.com)
  • Une fois injectée, cette toxine agit sur la composante musculaire des rides. (e-briancon.com)
  • De découverte fortuite par le PR CARRUTHERS (Vancouver Canada) de l'effet positif de la toxine botulinique sur les rides a permis à la médecine esthétique de faire un bond en avant. (esthetiquenord.com)
  • La Toxine Botulinique est injectée dans les muscles responsables des rides d'expression au niveau de la glabelle (région entre les sourcils), du front et des pattes d'oie. (drbissonesthetique.com)
  • À noter que la Toxine Botulinique est excellente en combinaison avec le Laser CO2 (resurfaçage des rides), car cela permet une meilleure guérison de la peau et un effet prolongé de la diminution des rides. (drbissonesthetique.com)
  • La Toxine Botulinique éliminera les rides du front, de la glabelle et redonnera un front plus serein et une allure plus reposée. (drbissonesthetique.com)
  • Injectée dans les muscles spécifiquement responsables des rides, la toxine botulinique permet de lisser les reliefs cutanés et d'obtenir ainsi un effet naturel de rajeunissement. (docteur-sylvie-djendikian.com)
  • Les premières études d'injections de toxine de type A (celle utilisée aujourd'hui pour les rides remontent à plus de 25 ans, pour traiter notamment les enfants atteints de strabisme). (docteur-sylvie-djendikian.com)
  • La toxine botulinique empêche la contraction de ces muscles en les paralysant transitoirement, ce qui diminue l'apparition des rides. (chirurgie-esthetique-la-rochelle.fr)
  • Les hommes sont de plus en plus demandeurs d'injections de toxine botulique, non pas contre les rides, mais pour limiter la transpiration, révèle le Harley Medical Group, grand groupe britannique de cliniques spécialisées dans la chirurgie esthétique. (lapresse.ca)
  • Ceci est particulièrement vrai pour les effets secondaires rares mais graves des injections de toxine botulinique, comme des difficultés de déglutition, des troubles musculaires, des infections respiratoires ou des éruptions. (cochrane.org)
  • La toxine botulinique est aujourd'hui une pratique très courante et ses effets attirent de plus en plus de monde. (esthetique-epilation.be)
  • Ce type de cas ne court certes pas les rues mais il a été constaté que la toxine botulinique à des effets sur l'appareil respiratoire. (lausannesummerinstitute.com)
  • Pour retrouver toutes les généralités sur la toxine bolulinique, son mode d'action, ses effets secondaires, sa pharmacologie, consultez cette page . (chirurgie-esthetique-vincent-masson.com)
  • Il est à noter que la Régie de l'Assurance Maladie du Québec ainsi que les assureurs privés remboursent le traitement par toxine botulinique pour la majorité des indications officielles approuvées par santé Canada, notamment pour les conditions de dystonie et de blepharospasme. (troublesdumouvement.ca)
  • Ces deux exemples illustrent l'efficacité d'un traitement à la toxine botulinique en seulement trois mois. (docteur-sylvie-djendikian.com)
  • programme d'éducation thérapeutique pour les patients atteints de pathologie neurologique avec spasticité, bénéficiant d'un traitement par toxine botulinique. (hopital-saint-maurice.fr)
  • Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la toxine botulinique et un placebo ou un traitement actif chez des personnes souffrant de douleur à l'épaule ont été inclus. (cochrane.org)
  • Santé Canada a approuvé l'injection de 3 médicaments contenant la protéine botulinique purifiée : Cosmétic ® , Dysport TM et Xéomin Cosmétic TM . (drlisefaucher.com)
  • Les injections de protéine botulinique telles que Cosmétic ® , Dysport TM et Xéomin Cosmétic TM (agents neuromodulateurs) constituent la procédure non chirurgicale de loin la plus populaire donc la plus pratiquée en Amérique du Nord. (drlisefaucher.com)
  • De nouvelles toxines arrivent, le Dysport devient liquide en étant tout préparé pour éviter les erreurs de dilution. (senioractu.com)
  • C'est cette propriété qui est utilisée avec la toxine botulinique de type A. (dermato-info.fr)
  • Depuis la première utilisation, il y a près de 25ans de la toxine botulinique de type A dans le sphincter strié de l'urètre afin de traiter une dyssynergie vésico-sphinctérienne [1] , la toxine botulinique a vu son utilisation s'étendre peu à peu à de nombreux domaines de l'urologie. (urofrance.org)
  • De nombreux pays occidentaux ont émis des réserves quant à l'usage de la toxine botulique de type A. Les organismes et associations qui régissent le domaine de la santé dans ces pays ont d'ailleurs produits d'abondantes réflexions dans ce sens. (lausannesummerinstitute.com)
  • Des injections locales de toxine botulique de type A peuvent permettre de bloquer la transmission de l'information nerveuse entre le nerf et la glande sudoripare qui fabrique et élimine la sueur. (medipedia.be)
  • Diminution de l'effet thérapeutique dans le temps des agents de type A de la toxine botulique. (yahoo.com)
  • Toutes les études où les participants étaient répartis au hasard avant l'intervention et où la toxine botulinique était comparée à un traitement alternatif, un placebo ou un groupe témoin non traité. (cochrane.org)
  • L'injection de la toxine est réalisée en moins de cinq minutes et le patient peut repartir par ses propres moyens directement à la fin de l'intervention. (barraquer.com)
  • L'intervention pour les injections de protéine botulinique se fait en quelques minutes et est à peu près indolore. (quoideneufdocteur.ca)
  • La toxine botulinique est utilisée depuis plus de 20 ans au Canada et a aidé de façon sécuritaire des millions de patients. (troublesdumouvement.ca)
  • La toxine botulique a la capacité d' inhiber la libération de neuropeptides comme la substance P et la « calcitonine gene-related peptide » (CGRP), protéines qui sont des activateurs de nocicepteurs présents dans l'articulation notamment dans la synoviale. (hyaluronique-arthrose.com)
  • L'administration de la toxine botulinique relève de l'acte autorisé d'administrer une substance par injection. (cno.org)
  • La toxine botulinique intégrée à une prise en charge globale, est devenue en quelques années, le traitement de première intention pour les troubles du tonus de l'enfant paralysé cérébral. (livres-medicaux.com)
  • Tout comme chez l'enfant, la toxine botulinique a démontré son efficacité pour la diminution du tonus dans les muscles spastiques. (chirurgie-esthetique-vincent-masson.com)
  • Pour tout problème ne concernant pas le site www.vidal.fr, contactez notre service client , pour garantir la prise en compte de votre demande. (vidal.fr)
  • Plusieurs publications de haut niveau de preuves ont permis de valider son utilisation dans l'hyperactivité détrusorienne neurogène [2,3], la toxine faisant désormais partie de l'algorithme thérapeutique de la prise en charge des vessies neurologiques [4] . (urofrance.org)
  • Avant une opération visant à utiliser la toxine botulinique, le patient devra éviter la prise de produits anti-inflammatoires. (e-briancon.com)
  • La toxine botulinique fait partie de l'arsenal thérapeutique dans la prise en charge de nombreux mouvements anormaux parmi lesquels il faut citer les tremblements de repos, les tremblements d'action, les tics (notamment chez certains patients atteints de la maladie de Gilles de La Tourette), les myoclonies focales, segmentaires ou multifocales et enfin les dystonies du parkinsonien. (chirurgie-esthetique-vincent-masson.com)
  • Nous remercions France Bleu Sud Lorraine d'avoir écouté et publié notre Délégué Général, Emmanuel Bassi, contestant les nouvelles dispositions réglementaires concernant la prise en charge des injections de toxine botulinique. (amadys.fr)
  • La toxine botulinique n'est pas une injection de comblement ou volumatrice. (drbarbaralerhe.fr)
  • Produits de comblement, lasers dermatologiques, toxine botulinique, ce praticien possède un attirail à visée correctrice assez important. (femmeactuelle.fr)
  • Cette toxine permet, lorsqu'elle est utilisée en petite quantité, de «paralyser» les muscles avec lesquels elle entre en contact. (medipedia.be)
  • Utilisée de façon appropriée, la toxine botulinique permet de réduire voire de stopper la contraction d'un muscle. (toxine-botulique-geneve.ch)
  • La toxine botulique est à l'origine une toxine fabriquée par la bactérie responsable du botulisme, une maladie potentiellement grave entraînant des paralysies musculaires. (dermato-info.fr)
  • Le botulisme est une affection due à une intoxication causée par la toxine botulinique. (toutpratique.com)
  • Le botulisme d'origine alimentaire provient de l'ingestion d'aliments contaminés par la toxine. (toutpratique.com)
  • Dans le cas de dystonie cervicale, la toxine botulinique peut améliorer de façon soutenue la posture de la tête, diminuer les tremblements et soulager la douleur cervicale. (troublesdumouvement.ca)
  • La toxine A agit en tant qu'entérotoxine, la toxine B beaucoup plus puissante en tant que cytotoxine. (doccheck.com)
  • il s agit surtout de la recherche de la toxine botulinique, la toxine staphylococcique peut aussi tre recherch e. (futura-sciences.com)
  • Comme expliqué ci-bas, la protéine botulinique est tout de même un médicament et son injection demeure des plus sécuritaire lorsque injectée par un(e) médecin, d'autant plus un(e) médecin spécialiste en dermatologie. (drlisefaucher.com)
  • Pour en savoir plus sur ces points, il est possible de se rediriger sur https://www.ident-clinic.be/dermatologie/toxine-botulique/ . (e-briancon.com)
  • La combinaison d'un AH avec la toxine botulinique en intra-articulaire apporte une amélioration clinique statistiquement significative pour la douleur et la fonction du genou arthrosique. (hyaluronique-arthrose.com)
  • Pour ces cas, l'administration de toxine botulique est le traitement de choix. (barraquer.com)
  • Ces unités ne sont pas interchangeables avec celles utilisées pour exprimer l'activité des autres préparations à base de toxine botulinique (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi). (doctissimo.fr)
  • La toxine botulique bloque le muscle en inhibant la libération d'acétylcholine, un neuromédiateur responsable du passage de l'information entre le nerf et le muscle. (dermato-info.fr)
  • la toxine botulinique bloque les muscles, en les empêchant de se contracter. (amaderma.fr)
  • La toxine botulique bloque l'émission d'acétylcholine et, finalement, la neurotransmission, en se liant à la terminaison présynaptique des nerfs à la jonction neuromusculaire et aux sites cholinergiques autonomes. (editoweb.eu)
  • Les résultats de cette revue d'essais contrôlés randomisés indiquent que la toxine botulinique est efficace pour certains aspects de la production de la voix, notamment les mesures perceptuelles de l'amélioration post-injection, la variabilité de la fréquence fondamentale, l'intensité vocale et la pression d'air sous-glottique. (cochrane.org)
  • A ce jour la toxine botulinique représente le seul traitement efficace de la dystonie de fonction des membres supérieurs. (chirurgie-esthetique-vincent-masson.com)
  • la toxine botulinique a la propriété d'empêcher la contraction des muscles. (amaderma.fr)
  • Le point sur les acides hyaluroniques et les toxines botuliques avec le Dr. Hugues Cartier, dermatologue en France. (senioractu.com)
  • Une femme se fait injecter de la toxine botulinique pour traiter sa sudation excessive, aussi connue sous le nom d'hyperhidrose. (lapresse.ca)
  • Cette toxine a été purifiée dans le temps jusqu'à son utilisation à des fins thérapeutiques. (barraquer.com)
  • On leur espère la non-infériorité par rapport au groupe contrôle toxine de référence et peut être un chouïa plus de rapidité d'efficacité en relaxation musculaire. (senioractu.com)
  • Dans les cas nécessitant une toxine en complément de la chirurgie du strabisme, en fonction de la complexité du cas et de l'âge du patient, elle peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale, dans les deux cas en ambulatoire. (barraquer.com)