• Qu'est-ce donc qu'un « gène possédaient un motif semblable com- l'ADN de la protéine . (inserm.fr)
  • A) Schéma général de la synthèse des protéines : transcription de l'ADN en ARN messager (ARNm), puis traduction de l'ARNm en séquence d'acides aminés choisis parmi les 20 existants, classés ici selon leurs propriétés physico-chimiques (diagramme de Venn). (svtlyceedevienne.com)
  • Et de plus, l'analyse moléculaire a permis de découvrir que ces gènes homéotiques des complexes possédaient un motif commun, l'homeobox, qui est la séquence d'ADN correspondant au domaine de liaison à l'ADN (l'homéodomaine) des protéines codées par ces gènes. (ac-toulouse.fr)
  • La découverte de la structure en double hélice de l'ADN (Watson et Crick, 1953), puis celle du code génétique, le dictionnaire qui permet de passer de la séquence de l'ADN à celle des protéines (dans les années 1960) ont suivi. (ac-toulouse.fr)
  • La séquence de l'ADN constitue en quelque sorte l'anatomie d'un génome : elle indique les formules des protéines dont celui-ci dirige la synthèse. (universalis.fr)
  • À leur grande surprise, cependant, A. Prochiantz et A. Joliot ont constaté que la protéine antennapedia pénétrait même dans les cellules intactes, non perméabilisées, où elle activait la différenciation neuronale. (pourlascience.fr)
  • La protéine induit la production de cellules neuronales à partir de cellules non spécialisées - un processus nommé différenciation neuronale -, et les deux biologistes cherchaient à préciser le mécanisme en jeu en reproduisant son action sur des cellules en culture. (pourlascience.fr)
  • Un simple groupe de cellules, comme les cellules de noyau suprachiasmatique de l'hypothalamus dans le cerveau qui comprend dix mille cellules pilotant vingt mille neurones, ou une protéine comme « Clock », pour le rythme circadien, peut produire, en rétroaction avec le matériel génétique comme facteur d'expression des gènes, un battement de temps. (matierevolution.fr)
  • Sur l'ARNm se trouve un site de fixation pour la protéine Nanos appelé Nanos Response Element (NRE) situé dans la partie 3'UTR à 55 nucléotides du codon STOP. (wikipedia.org)
  • De petits fragments de protéines découverts dans les années 1990 pourraient leur permettre d'accéder à l'intérieur des cellules. (pourlascience.fr)
  • Pour introduire la protéine dans ces cellules, ils ont rendu les membranes cellulaires légèrement perméables par addition de certaines substances, car dans des conditions normales de culture, les cellules n'absorbent pas facilement des molécules aussi grandes que des protéines. (pourlascience.fr)
  • Peu après cette découverte, en 1994, la même équipe a montré qu'antennapedia traverse la membrane des cellules grâce à une petite région de la protéine. (pourlascience.fr)
  • Lorsqu'on a su étudier ces gènes sur le plan moléculaire, a pu montrer que la colinéarité de fonction, mise en évidence par les mutants, était due à la colinéarité des domaines d'expression en ARN messager et en protéine, de ces gènes. (ac-toulouse.fr)
  • Cette extrémité N-terminale de protéine homéotique va venir s'aligner dans le sillon mineur de la double hélice d'ADN (voir Figure 2). (wikipedia.org)
  • Au niveau moléculaire, les gènes homéotiques sont transcrits en protéines appelés homéotiques qui interagissent directement avec la molécule d'ADN pour réguler l'expression d'autres gènes. (studylibfr.com)
  • Les protéines fabriquées par ces gènes sont de taille moyenne, mais les gènes eux-mêmes comportent d'immenses régions régulatrices. (universalis.fr)
  • De plus, ces protéines homéotiques possèdent la propriété de se dimériser, c'est-à-dire de s'associer entre elles. (wikipedia.org)
  • La Figure 3 (transition G1→S) et la Figure 4 (transition G2→M) présentent des coordonnées cartographiques introduites pour faciliter la localisation des molécules mentionnées dans le texte (par exemple, la protéine pRb est en position B.4 dans la Figure 3 ). (medecinesciences.org)
  • L'équipe de Bernard Lebleu, de l'Institut de génétique moléculaire de Montpellier, identifia par la suite dans la protéine Tat un domaine de 11 acides aminés responsable du processus. (pourlascience.fr)