• Elles peuvent également se voir de manière physiologique lors de l'endormissement (myoclonies d'endormissement). (wikipedia.org)
  • signes neurologiques (tremblements, épilepsie, myoclonie). (viveleschiens.com)
  • A ce syndrome démentiel s'associent progressivement des myoclonies (spasmes musculaires), des troubles de l'équilibre ou de la vue, des tremblements, des crises épileptiques. (inserm.fr)
  • On peut observer un torticolis, un nystagmus, des tremblements musculaires (myoclonies), une incoordination motrice (perte d'équilibre) et des convulsions. (wanimo.com)
  • Dix jours de coma, dix jours à voir le corps de notre fille pris de tremblements, de soubresauts, de hoquets incontrôlés de tout son fragile petit corps- des myoclonies, terme médical et certitude que son cerveau avait été irrémédiablement détruit par l'absence d'apport d'oxygène suite à la dépression respiratoire provoquée par la codéine. (change.org)
  • Les myoclonies sont des mouvements involontaires résultant d'une brusque contraction (myoclonie positive) ou inhibition (myoclonie négative) musculaire. (wikimedecine.fr)
  • Lorsque la maladie atteint un stade avancé, on peut observer des raideurs et des contractions courtes et involontaires des muscles (myoclonies). (futura-sciences.com)
  • La pré-administration par voie intraveineuse dun morphinomimétique puissant à faible dose, 1 à 2 minutes avant linjection peut diminuer les douleurs au site dinjection et lapparition de myoclonies et de mouvements anormaux. (e-sante.fr)
  • des mouvements anormaux tels que des myoclonies ou un ast rixis, des troubles v g tatifs (hyperthermie, diaphor se, anomalies de la r gulation de la pression art rielle ou de la fr quence cardiaque). (free.fr)
  • Un enregistrement électromyographique des mouvements anormaux spécialisé peut dans ce cas confirmer le diagnostic de tremblement ou de myoclonies. (aptes.org)
  • Dans le syndrome de Dravet (forme exceptionnelle d'évolution défavorable), les myoclonies sont à l'arrière plan des autres manifestations épilpetiques. (wikimedecine.fr)
  • Les myoclonies sont fréquentes dans ce syndrome (++ palpébrales, sourcils, péri-orales). (wikimedecine.fr)
  • Le service médical rendu par LEVOTONINE 100mg, gélule, reste modéré dans l'indication de l'AMM (syndrome des myoclonies post-anoxiques de Lance et Adams). (vidal.fr)
  • Syndrome des myoclonies postanoxiques de Lance et Adams. (vidal.fr)
  • L'existence d'un syndrome c rebelleux avec ataxie et nystagmus se retrouve fr quemment au cours des surdosages en ph nyto ne (Di-Hydant) et carbamaz pine (T gr tolt). (free.fr)
  • Si 90 % des démences débutent avec un trouble cognitif ou comportemental, un plus petit pourcentage peut débuter par un trouble moteur : syndrome parkinsonien, troubles de la marche, chutes, tremblement, dyskinésies (chorée, myoclonies, dystonie), atteinte du motoneurone (syndrome pyramidal et pseudobulbaire) ou ataxie. (revmed.ch)
  • Les crises cloniques g n ralis es d butent d'embl e par des secousses de tout le corps et l'EEG montre des pointes g n ralis es rapides, de fr quence d croissante. (free.fr)
  • Les crises tonicocloniques g n ralis es d butent par un brusque raidissement qui devient vibratoire avant de se terminer par des secousses de fr quence d croissante. (free.fr)
  • Il existe aussi les dystonies myocloniques, une maladie génétique qui entraîne des myoclonies d'action avec une composante dystonique : la personne, lorsqu'elle écrit, a des secousses des épaules, l'écriture est complètement grossière, un peu saccadée, avec des embardées. (aptes.org)
  • Elles pouvaient se manifester sous forme de secousses très brèves (myoclonie). (lamutuellegenerale.fr)
  • Ce dernier réagit par spasmes, provoquant la myoclonie phrénoglottique, plus couramment appelée le hoquet. (passeportsante.net)
  • La clonie ou myoclonie, est une contraction musculaire. (integrascol.fr)
  • Ces sursauts, aussi appelés myoclonies , peuvent être causées par une brusque contraction musculaire ou par l'interruption de l'activité musculaire. (france-jeunes.net)
  • Les convulsions sont la cause la plus fr quente d'hospitalisation de l'enfant : un enfant sur 20 fait au moins une crise avant l' ge de 5 ans. (free.fr)
  • Les affections occasionnelles, infectieuses, traumatiques ou m taboliques, sont une autre cause fr quente de convulsions, mais celles-ci sont parfois s v res et prolong es. (free.fr)
  • Sommeil l ger avec r veils fr quents. (homeoint.org)
  • Un examen de polygraphie n'est pratiqué 'que s'il existe un doute diagnostique, notamment quant à la nature épileptique de ces myoclonies', précise le professeur Paul Krack dans son cours Les troubles du sommeil, Corpus Médical de la Faculté de Médecine de Grenoble. (france-jeunes.net)
  • Des myoclonies peuvent s'observer dans de nombreuses affections neurologiques, par exemple lors de crises d'épilepsie partielles ou généralisées (épilepsie caractéristique d'une atteinte de la zone de l'aire 4 de Brodmann) ou dans certaines encéphalopathies. (wikipedia.org)
  • Il existe à la puberté une période épileptique, une période de myoclonies, suivie d'une démence. (wikipedia.org)
  • Il peut provoquer des myoclonies parfois violentes, prévenues par l'administration d'une benzodiazépine ou d'un curarisant. (pharmacorama.com)
  • Suivent des troubles visuels, des raideurs des membres, puis des myoclonies (des contractions brutales des muscles), et même de l'incontinence. (allodocteurs.fr)
  • En général, le diagnostic peut être porté par un simple examen clinique mais il peut arriver que la distinction entre tremblement essentiel et myoclonies ne soit pas si aisé. (aptes.org)
  • En effet, dans les myoclonies et plus particulièrement les myoclonies rapides tremblantes, les mouvements ressemblent à un tremblement essentiel quand la personne a les bras tendus en avant. (aptes.org)
  • Les signes t moignant d'un dysfonctionnement c r belleux (ataxie, dysarthrie, nystagmus) s'av rent particuli rement fr quents. (free.fr)
  • rapportent l'apparition de plusieurs signes cliniques tels un signe de Babinski positif, un clonus de la cheville et des myoclonies après l'introduction de mépéridine chez un patient traité avec de l'iproniazide pour une tuberculose. (inspq.qc.ca)
  • Le L-5-hydroxytryptophane, appelé oxitriptan, reste disponible en France pour le traitement d'un certain type de myoclonies postanoxiques. (pharmacorama.com)
  • Des myoclonies, et des douleurs à linjection incluant une douleur veineuse ont été parfois observées lors de ladministration détomidate, en particulier lorsque le produit est injecté dans une veine de petit calibre. (e-sante.fr)
  • Le plus fréquemment il s'agit de "myoclonies primaires" (absence d'étiologie retrouvée) ou sont d'origine toxico-métaboliques (++ en intra-hospitalier), épileptiques et neurodégénératives. (wikimedecine.fr)
  • Il s'agit par définition de myoclonie sans pathologie sous-jacente. (wikimedecine.fr)
  • Cependant certaines myoclonies peuvent intervenir lors de surdosage médicamenteux, notamment lors de l'accompagnement d'anti-douleur à la suite du traitement de cancers par chimiothérapie. (wikipedia.org)
  • Elles provoquent, entre autres, une augmentation de l'activite locomotrice et motrice (lma), l'apparition de myoclonies et une augmentation de la liberation de dopamine (da) au niveau du striatum et du noyau accumbens. (theses.fr)
  • Les myoclonies s'observent au cours de différentes maladies du système nerveux central, d'origine infectieuse, inflammatoire, toxique, chimique ou dégénérative. (larousse.fr)
  • je viens d'apprendre que j'avais ce qu on appelle une myoclonie du voile du palais c'est à dire une contracture du muscle du voile du palais entrainant un cliquetis permanent au niveau de l'oreille audible de l'exterieur et des douleurs dans la tête et la nuque. (vulgaris-medical.com)
  • Toute pathologie inflammatoire diffuse du SNC peut se manifester par des myoclonies. (wikimedecine.fr)
  • Des myoclonies peuvent survenir lors de tout trouble métabolique / sepsis, ++ aiguës / sub-aiguës, ++ multifocal. (wikimedecine.fr)
  • Elle a développé des myoclonies de tout le corps, ne pouvait plus marcher et avait du mal à parler. (medicalforum.ch)
  • Rares → ++ brèves bouffées de myoclonies généralisées, ++ deuxième années. (wikimedecine.fr)