• Son nom est dérivé du nom taxinomique de la sangsue médicinale : Hirudo medicinalis. (wikipedia.org)
  • L'hirudine est naturellement sécrétée par la sangsue Hirudo medicinalis lorsqu'elle se fixe sur la peau pour empêcher la coagulation sanguine sans quoi elle ne pourrait pas se nourrir. (wikipedia.org)
  • Hirudo medicinalis (aussi appelée sangsue médicinale européenne , sangsue médicinale ou autrefois parfois sangsue officinale ) est l'une des espèces de sangsues médicinales qui ont été et sont encore utilisées en médecine pour leur capacité à extraire le sang, mais également pour l' hirudine (puissant anticoagulant ) et d'autres molécules inhibitrices de protéases qu'elles sécrètent. (wikipedia.org)
  • Autrefois confondue avec l'espèce Hirudo medicinalis, elle a été en 2005 reconnue et décrite en tant qu'espèce différente. (wikipedia.org)
  • Hirudo medicinalis Nom binominal Hirudo medicinalis Linnaeus, 1758 Statut de conservation UICN NT : Quasi menacé Statut CITES Annexe II , Rév. (wikipedia.org)
  • Il s'agit de la sangsue médicinale ou Hirudo medicinalis. (vulgaris-medical.com)
  • Selon l'étude, le cocon, ressemble à celui produit par les actuelles sangsues comme Hirudo medicinalis . (maxisciences.com)
  • Hirudo medicinalis est un petit animal noir ressemblant à un vers. (charlatans.info)
  • Parmi les quelque 650 espèces de sangsues connues, Hirudo medicinalis est, depuis l'Antiquité, utilisée vivante comme remède, entre autres pour drainer les hématomes. (caminteresse.fr)
  • Aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration a approuvé l'utilisation des sangsues médicinales, connues sous le nom de Hirudo medicinalis, à titre de dispositif médical en juin 2004. (bio-mag.fr)
  • On parle bien de ces horribles limaces noires - nom latin Hirudo medicinalis, d'ou l'hirudothérapie. (monquotidienautrement.com)
  • Parmi les 800 espèces de sangsues existantes, Hirudo medicinalis, la sangsue médicinale, est une véritable alliée pour notre santé. (forumactif.com)
  • Sangsue de très grande taille (7 à 9 cm), Hirudo medicinalis possède un corps bleuté rayé longitudinalement de rouge et de noir. (forumactif.com)
  • C'est pourquoi, ce mode de communication a été étudié dans le dialogue entre la microglie et les neurones chez la sangsue Hirudo medicinalis. (univ-lille1.fr)
  • En effet, je viens de découvrir que parmi les 650 espèces de sangsues existantes, la sangsue médicinale ( Hirudo medicinalis ) est une véritable alliée pour la santé humaine. (wordpress.com)
  • Mieux que les analgésiques et les anti-inflammatoires, pour soulager les personnes qui souffrent d'arthrose, appliquez Hirudo medicinalis, affirment des chercheurs allemands de l'Université de Duisburg-Essen. (sourcier-geobiologie-67.com)
  • elle est souvent confondues avec d'autres espèces lui ressemblant plus ou moins, au point que la plupart des sangsues commercialisées sous ce nom sont en réalité d'autres espèces (et le plus souvent : Hirudo verbana comme cela a été récemment (2007) confirmé par des analyses biomoléculaires. (wikipedia.org)
  • Cette espèce peut notamment être confondue (comme cela a été le cas jusqu'en 2005 par les taxonomistes) avec Hirudo orientalis, qui est phylogénétiquement la plus proche d'elle parmi toutes les sangsues médicinales, mais qui constitue néanmoins une espèce aujourd'hui considérée comme distincte. (wikipedia.org)
  • Le principe est de profiter de la capacité de certaines sangsues - de manière presque indolore - à prélever du sang humain tout en injectant un anticoagulant (hirudine) et un anesthésique naturel bien tolérés par l'organisme humain. (spiritsoleil.net)
  • Une fois les sangsues enlevées, la plaie reste ouverte et saigne pendant assez longtemps du fait de l'agent anticoagulant hirudine, sécrété par la sangsue. (fourbure.fr)
  • La sangsue médicinale possède trois mâchoires et des glandes salivaires sécrétant un anticoagulant (hirudine), qui lui permettent de se nourrir en suçant le sang de son hôte. (larousse.fr)
  • Des souches génétiquement modifiées produisent des phytases , un vaccin anti-hépatite B, des anticoagulants saratine ou hirudine ou d'autres protéines/enzymes. (techno-science.net)
  • Anticoagulants (hirudine): Ces produits empêchent le sang de coaguler car la sangsue se nourrit. (frmedbook.com)
  • 1- l' héparine et ses dérivés notamment les héparines de basse masse ou HBPM, actifs par voie parentérale, 2- les antivitamines K ou AVK , actives per os, qui diminuent la production de facteurs de la coagulation physiologique, 3- les dérivés de l' hirudine , 4- les inhibiteurs des facteurs Xa ( rivaroxaban par exemple) et IIa ( dabigatran par exemple). (acadpharm.org)
  • La plupart des espèces utilisés sont du genre Hirudo mais d'autres espèces et genres peuvent être utilisées. (spiritsoleil.net)
  • Hirudo verbana comme cela a été récemment (2007) confirmé par des analyses biomoléculaires [ 1 ] . (wikipedia.org)
  • Après avoir été longtemps considérée comme une simple variante de couleur de la sangsue médicinale européenne, ou une sous-espèce de cette sangsue (elle-même parfois voire souvent confondue avec Hirudo verbana ou « sangsue médicinale méditerranéenne », qui serait en fait souvent élevée à sa place), une étude phylogénétique moléculaire a finalement conclu en 2005 qu'il fallait la considérer comme une espèce à part entière dans le genre Hirudo. (wikipedia.org)
  • Il semble qu'elle soit souvent confondue avec Hirudo verbana (ou « sangsue médicinale méditerranéenne »), qui serait en fait élevée à sa place, ou encore avec Hirudo troctina. (wikipedia.org)
  • La salive du parasite secrète une substance anticoagulante et anesthésique (hirudine) responsable des manifestations hémorragiques. (lemonde.fr)
  • la médecine a su étudier le phénomène pour en définir les avantages nombreux : anticoagulation, anti-inflammatoire, vasodilatatoire ou anesthésique… La victime ne devant rien sentir et pour extraire le maximum de sang sans rouvrir la blessure, le parasite qu'est la hirudo medicalis a développé des propriétés qui peuvent à l'inverse être utilisées pour soigner. (cursus.edu)