Globules blancs sont utilisés dans le corps est tissus lymphoïdes. Le noyau est rond ou ovoïde avec grossier, traîné des pieds irrégulière Chromatin pendant que le cytoplasme est typiquement bleu pâle avec azurophilic (le cas échéant) granulés. La plupart des lymphocytes T peut être classé en tant qu'ou B (avec des sous-populations de chaque) ou des TUEUR naturelle.
Un myélogramme altération de petit des lymphocytes B ou des lymphocytes T dans la culture dans de vastes blast-like cellules capable de synthétiser l'ADN et ARN et de diviser mitotically. C'est déclenchée par interleukines ; Mitogènes comme PHYTOHEMAGGLUTININS, et par antigènes. Il peut aussi survenir in vivo comme en greffe rejet ?
Complexe d'au moins cinq polypeptides membranaires dans mature non-covalently lymphocytes T qui sont associés à eux et avec les récepteurs des cellules T (antigène de récepteurs CD3 T-CELL). Le complexe comprend les gamma, delta, epsilon, zêta, êta et chaînes (sous-unités). Quand antigène se lie au récepteur, le T CD3 transduces l'activation du complexe des signaux au cytoplasme des T et delta gamma CD3. Les chaînes sont séparés de (sous-unités) et indépendante de la gamma / delta chaînes des récepteurs à lymphocytes T (antigène de récepteurs T-CELL, gamma-delta).
Différenciation antigène trouvé sur thymocytes et sur les lymphocytes T cytotoxique et suppresseur. CD8 antigènes sont membres de l'immunoglobuline supergene famille et sont des éléments de reconnaissance associative CMH (Major Histocompatibility Complex) Classe I-restricted interactions.
Une membrane glycoprotéine et la différenciation antigène exprimés à la surface de cellules T qui se lie aux CD40 antigènes de lymphocytes B et induit leur prolifération. Mutation du gène de CD40 ligand provoque le syndrome du déficit immunitaire HYPER-IGM TYPE 1.
Un membre du facteur de nécrose tumorale superfamille des récepteurs de spécificité pour CD40 ligand. On l'a trouvé sur des cellules épithéliales et des lymphocytes B matures, lymphoïde des cellules dendritiques. Preuve suggère que CD40-dependent activation des lymphocytes B est important pour génération de mémoire cellules germinales dans les centres, les mutations du gène de l ’ antigène CD40 entraîner HYPER-IGM syndrome du déficit immunitaire, TYPE 3. S ’ opère par signaux du récepteur son association avec l'FACTEURS Associé Aux Récepteurs Du Tnf.
Le ratio des lymphocytes T CD4 exprimant l'antigène à ceux qui expriment l'antigène CD8. Cette valeur est couramment évaluées dans le diagnostic et la mise en scène de maladies affectant le système immunitaire INFECTIONS dont le VIH.
Lymphocytes T qui ont co-stimulation récepteurs antigène CD80 et CD86 spécificité pour l ’ antigène. Activation de ce récepteur entraîne une augmentation de la production de cytokines et la prolifération des lymphocytes T, T, de promotion de survie.
Une classification des lymphocytes en se basant sur structurellement ou fonctionnellement les différentes populations de cellules.
Lymphocytes responsable de l'immunité cellulaire anticorps-dépendante. Deux types ont été identifiés - cytotoxique (lymphocytes T cytotoxique) et assistant lymphocytes T (lymphocytes T Auxiliaires). Elles se forment quand lymphocytes circuler dans la thymus GLAND et différenciez à thymocytes. Quand exposé à un antigène, il divise rapidement et produire un grand nombre de nouvelles cellules T Antigène sensible à ça.
Acide membrane intégrale sulfated glycoprotéines exprimés dans plusieurs alternativement marié et variable glycosylé formes sur une large variété de types cellulaires notamment les cellules T et B, la maturité, thymocytes granulocytes, des macrophages, érythrocytes, et les fibroblastes. CD44 antigènes sont le principe récepteurs de surface pour hyaluronate et cette interaction provoque la liaison de lymphocytes au endothéliale veinules. (De Abbas et al., Cellular et Molecular en immunologie, Ed, 2d p156)
Un sous-groupe de lymphocytes T impliqué dans l ’ induction de la plupart des fonctions immunologique. Le virus VIH a tropisme sélectif pour le T4 qui exprime les cellules CD4 marqueur phénotypique, un récepteur pour le VIH. En fait, l'élément clé de la forte immunosuppression observée chez l ’ infection par le VIH est à l'épuisement de ce sous-groupe de lymphocytes T.
Des glycoprotéines de cellules hématopoïétiques immature et les cellules endothéliales. Ce sont les seuls molécules à rdv qui expression dans le système sanguin est restreinte à un petit nombre de la surface des progéniteurs médullaires.
Le nombre de lymphocytes par unité de volume de sang.
Antigènes différenciation cellulaire de mammifère, demeurant au bord de leucocytes. CD représente amas de différenciation qui se rapporte aux groupes d ’ éventuelles réactions similaires anticorps monoclonaux cette émission avec certains sous-populations d'antigènes d'une lignée ou la différenciation des sous-populations de diligence antigènes sont aussi connue sous le même CD désignation.
Cellules lymphoïdes concerné par l'immunité humorale. Ils sont sans lendemain bursa-derived cellules identiques aux lymphocytes des oiseaux dans leur production d ’ immunoglobuline sur approprié stimulation.
Bifonctionnel une enzyme qui catalyse la synthèse et une hydrolyse de cyclique (Adp-Ribose) cADPR de NAD + à Adp-Ribose. C'est une molécule qui cellulaires de surface est principalement exprimé sur des cellules lymphoïdes et des cellules myéloïdes.
Glycoprotéines Membrane Glycolipid-anchored exprimé sur des cellules de la lignée myelomonocyte incluant monocytes macrophages et des granulocytes. Elles fonctionnent comme récepteurs du complexe de lipopolysaccharide (LPS) et LPS-binding protéine.
Un sous-groupe de lymphocytes T réglementaires impliquées dans une protéine CMH de classe I-restricted interactions. Ils incluent des lymphocytes T cytotoxique (6) et CD8 + suppresseur lymphocytes T.
Glycoprotéine membres de l'immunoglobuline superfamille qui y participent adhérence et l ’ activation des lymphocytes T. Ils sont exprimées sur des lymphocytes périphériques, plus naturelles, et thymocytes et fonctionnelles co-receptors ou complice molécules du complexe récepteur à cellules-T.
Un ligand ANTIGEN-PRESENTING co-stimulation exprimés par des cellules qui se lie aux CTLA-4 antigène avec une haute spécificité et de l ’ antigène avec de faibles spécificité CD28. L'interaction entre le CD28 CD80 avec antigène fournit un signal de co-stimulation à lymphocytes T, pendant que son interaction avec l ’ antigène CTLA-4 peuvent jouer un rôle à intéresser PERIPHERAL tolérance.
Etant antigènes exprimés à la différenciation des lymphocytes B et des signes précurseurs. Ils interviennent dans la régulation de la prolifération des cellules B activées.
Un facteur de nécrose tumorale récepteur trouvé dans de nombreux tissus, et sur lymphocytes activés. Il a spécificité pour ligand FAS et joue un rôle dans la régulation de réponses immunitaires périphérique et une apoptose. Plusieurs isoformes de exister grâce à la protéine de cerf. MONDIAL multiples signaux via le récepteur activé par la mort conservé un domaine que associés FACTEURS Associé Aux Récepteurs Du Tnf spécifiques dans le cytoplasme.
Glycoprotéines exprimés à cortical thymocytes et sur des lymphocytes B et les cellules dendritiques. Leur structure est similaire à celui du CMH de classe I et leur rôle a été montré que la similitude. CD1 aussi antigènes sont hautement spécifique de marqueurs pour des cellules de Langerhans humaine.
Glycoprotéines présents à toutes les cellules T, thymocytes et un sous-ensemble de lymphocytes B matures pour les anticorps spécifique des lymphocytes T CD5 peut améliorer l ’ activation des lymphocytes T médiée par le B-cell-specific CD72 est une molécule ligand naturelle pour CD5. (De Abbas et al., Cellular et Molecular en immunologie, Ed, 2d p156)
Un ligand ANTIGEN-PRESENTING co-stimulation exprimés par des cellules qui se lie aux CD28 antigène avec une haute spécificité et antigène au CTLA-4 avec de faibles spécificité. L'interaction de CD86 CD28 avec antigène fournit une stimulation signal à lymphocytes T, pendant que son interaction avec l ’ antigène CTLA-4 peuvent jouer un rôle à intéresser PERIPHERAL tolérance.
Le nombre de lymphocytes T CD4-Positive par unité de volume de sang. Détermination requiert l'utilisation d'un fluorescence-activated cytomètre.
Les 140 kDa ’ isoforme de NCAM (cellule neurale molécule adhésion) comprenant un domaine transmembranaire et courte queue cytoplasmique. C'est exprimée par tous les lymphocytes médiation non-MHC cytotoxicité restreinte et est présente sur des tissus neuraux et tumeurs.
Glycoprotéine beta-Chains surface spécifiques qui sont non-covalently CD11 alpha-Chains de la famille de Leukocyte-Adhesion molécules (récepteur Adhésion Leucocytaire). Un défaut dans le gène codant pour CD18 causes Leukocyte-Adhesion syndrome du DEFICIENCY.
Un organe lymphatique encapsulée par lequel le sang veineux filtres.
Mesure de histocompatibility au HL-A locus. Des lymphocytes sanguins périphériques de deux individus sont mélangés dans les cultures de lymphocytes pendant plusieurs jours. De incompatible individus... vont nous stimuler de proliférer significativement (mesurée par la thymidine tritiated) alors que celles de compatible individus... vont pas. Dans le sens unique mlc test, un médicament d'un des individus sont inactivées (habituellement par le traitement par mitomycine ou radiation) permettant ainsi que la population non traitée de cellules de proliférer histocompatibility en réponse aux antigènes.
Technique utilisant un système d 'instruments pour faire, le traitement, et en affichant un ou plusieurs mesures sur des cellules individuelles obtenu d'une suspension cellulaire. Cellules sont habituellement taché avec un ou plusieurs composantes teinture fluorescente à cellule spécifique d'intérêt, par exemple, de l ’ ADN et la fluorescence de chaque cellule est mesurée comme rapidement (faisceau laser traverse l'excitation ou le mercure arc lampe). Fluorescence fournit une mesure quantitative de différents biochimiques et Biophysical pharmacocinétiques de la cellule, ainsi qu'une base pour le tri. Autres paramètres mesurables optique absorption incluent la lumière et de dispersion de la lumière, ce dernier étant applicable à la mesure de la taille, forme, la densité, granularité et tache détente.
Lymphocytes T immunisés appropriés qui peuvent directement détruire les cellules cibles. Ces lymphocytes cytotoxiques peut être générée in vitro sur des cultures de lymphocytes mixtes (mlc), in vivo au cours d'un greffon contre l'hôte (GVH), ou après vaccination avec une allogreffe, tumeur cellule ou de façon virale transformé ou chimiquement modifié la cellule cible lytic phénomène est parfois considéré comme lympholysis cellulaire anticorps-dépendante (LMC). Ces CD8-positive cellules sont différent de tueur naturelle et naturelle des tueur cellules-T. Il y a deux effecteurs phénotypes : TC1 et TC2.
Lymphocytes cette émission spécificité pour une autogreffe de ces cellules cancéreuses. L'isolement et ex vivo avant de mettre en culture, suivie d ’ interleukine-2 reinfusion au patient, est une forme de immunothérapie adoptive d'un cancer.
Un membre du facteur de nécrose tumorale superfamille des récepteurs pouvant jouer un rôle dans la régulation de NF-KAPPA B et apoptose. Ils ont été trouvées sur les lymphocytes T activés ; lymphocytes B ; neutrophiles ; éosinophiles ; des mât et des cellules NK. Surexpression de tumeurs malignes hématopoïétiques CD30 antigène dans l ’ antigène faire cliniquement utile qu'une tumeur marqueur biologique. S ’ opère par signaux du récepteur son association avec l'FACTEURS Associé Aux Récepteurs Du Tnf.
Le phénomène de la destruction par cellule cible active immunologiquement effecteurs cellules. Il peut être causée directement par les lymphocytes T ont sensibilisé par myéloïde ou lymphoïde ou de Difformité cellules, ou ça peut être dû à des anticorps cytotoxiques, cytotoxiques facteur libérée par les cellules lymphoïdes ou complément.
Unglycosylated phosphoproteins exprimés seulement sur les cellules B. Ils sont des régulateurs et conductance de Ca2 + transmembranaire pourrait jouer un rôle dans l ’ activation des lymphocytes B et la prolifération.
Un Sialic acid-rich protéines et une membrane cellulaire Mucin. Il joue un rôle important dans l ’ activation des lymphocytes T.
Une cellule adhérence protéine qui a été identifié comme une chaleur antigène stable chez la souris. Elle est impliquée dans fortement exprimée métastases de tumeurs.
Mucoprotéines isolé du haricot (Phaseolus vulgaris) ; certaines sont de lymphocytes, autres que agglutinate certains types de globules rouges ou des lymphocytes. Ils sont utilisé principalement dans l'étude des mécanismes immunitaire et en culture cellulaire.
Une substance soluble formulées par antigen- ou mitogen-stimulated lymphocytes T induisant la synthèse ADN dans naïf lymphocytes.
Processus de classification cellules du système immunitaire en se basant sur les différences structurelles et fonctionnelles. Le processus est fréquemment utilisés pour analyser et sorte lymphocytes T en sous-ensembles basé sur CD antigène par la technique de cytométrie en flux.
Cellules propagés in vitro sur des médias propice à leur croissance. Cellules cultivées sont utilisés pour étudier le développement, un myélogramme, troubles du métabolisme et physiologique processus génétique, entre autres.
Antigènes différenciation leucocytaire et plaquettaire majeure glycoprotéines présent à la membrane des cellules endothéliales PLAQUETTES monocytes ; ; ; et mammaires des cellules épithéliales. Ils jouent de grands rôles dans les signaux de transduction ; adhésion ; et la régulation de l ’ angiogenèse. CD36 est un récepteur pour THROMBOSPONDINS et peut agir comme un charognard récepteur qui reconnaît les lipoprotéines et gros, et les transports ACIDS oxydée.
Antigènes exprimés à la différenciation, la plupart des cellules hématopoïétiques pluripotential, thymocytes et une grande partie des lymphocytes sanguins périphériques. Ils ont été impliqué dans l ’ adhésion et integrin-mediated indiquer de récepteurs cellulaires de lymphocytes T.
Un sous-groupe de tetraspanin des protéines qui joue un rôle dans la cellule adhérence, cellule et de la mobilité, métasthase. CD9 antigène participer au processus de l ’ activation et l ’ agrégation, la formation de tissus neuronal paranodal carrefours dans la fusion de sperme, et avec un oeuf.
Le transfert des lymphocytes du donneur sur un destinataire ou reinfusion au donneur.
Un groupe de trois différentes chaînes alpha (CD11a Cd11B Cd11C) associées à une chaîne invariantes CD18 bêta (antigène Cd18). Les trois molécules provoquant Leukocyte-Adhesion (récepteurs adhésion leucocytaire) sont antigène-1 associé à la fonction lymphocytaire ; MACROPHAGE-1 antigène ; et l ’ antigène, P150,95.
Le nombre de blanc par unité de volume des cellules du sang dans le sang veineux. Un différentiel leucocytes mesure les chiffres relatifs aux différents types de globules blancs.
Oligosaccharide déterminants antigénique trouvé principalement sur des cellules NK et cellules-T. Leur rôle dans la réponse immunitaire est mal connu.
Antigène exprimés à la membrane cellulaire, l'activation des lymphocytes T au cours de différenciation, et normale et transformation néoplasiques. Leur interprétation phénotypique est importante dans le diagnostic différentiel ainsi que des études de la fonction des lymphocytes T et du thymus ontogenèse.
Petit glycoprotéines et trouvé des cellules hématopoïétiques non-hematopoietic. CD59 réduit l'activité cytolytique homologues de complément C8 et en se fixant à C9 et bloque l'assemblée de la membrane attaque complexe. (De Barclay et al., The Leukocyte Antigen FactsBook, 1993, p234)
Une liaison mannose / DU GLUCOSE une lectine isolé du Jack Bean (Canavalia ensiformis). C'est un puissant ont utilisé pour stimuler la prolifération cellulaire dans les lymphocytes, principalement, des cultures de lymphocytes.
Protéines d ’ un facteur de nécrose tumorale appartenant à la superfamille qui se lie spécifiquement à l ’ antigène CD27. On l'a trouvé sur les lymphocytes T activés ; lymphocytes B ; et des cellules dendritiques où il joue un rôle dans stimulant la prolifération des lymphocytes T et CD4-Positive CD8-POSITIVE lymphocytes T.
Une membrane ubiquitously exprimé glycoprotéine. Il interagit avec diverses intégrines humaines et des manifestations de médie PROTEINS MATRIX extracellulaire.
Une classification des lymphocytes T, surtout en assistant / inducteur, suppresseur / effectrices cytotoxiques et sous-ensembles, basé sur structurellement ou fonctionnellement les différentes populations de cellules.
Un célibataire, qui ne sont pas en couple lymphoïde principal organe situé dans le médiastin, étendant supérieurement dans la nuque au bord inférieur de la thyroïde GLAND et plus bas au quatrième cartilage costal. Il est nécessaire pour évolution normale de la fonction immunitaire tôt dans la vie. Avant la puberté, il commence à involute et le tissu est remplacé par de la graisse.
Immunosuppression par la réduction de lymphocytes circulants ou par une déplétion des lymphocytes T de moelle osseuse doit être effectuée. L'ancien in vivo par thoraciques du drainage ou une administration de sérum antilymphocytaires. Ce dernier est réalisée ex vivo sur moelle osseuse avant sa transplantation.
Un récepteur qui se lie ubiquitously exprimés complément C3B COMPLEMENT et COMPLEMENT C4B et sert comme un cofacteur du facteur IX leur inactivation. CD46 également interagit avec une grande variété de bactéries et provoque une réponse immunitaire.
Un CD contenant un antigène conservé je qui est impliquée dans le domaine de liaison du ligand CD18. Combinées avec les deux sous-unités forme MACROPHAGE-1 antigène.
Os marrow-derived lymphocytes possèdant des propriétés cytotoxiques, classiquement dirigé contre transformée et les cellules infectées par des virus. Contrairement à des cellules T, et 2) ; des cellules ne sont pas spécifiques aux antigènes des cellules NK. La cytotoxicité des cellules natural killer est déterminée par le collectif signaux d ’ une série de stimulation des récepteurs de surface et inhibitrice. Un sous-ensemble des lymphocytes T dénommés tueur naturelle des cellules T actions certaines propriétés de ce type de cellule.
Ils sont ovales ou haricot façonné bodies (1 - 30 mm de diamètre) situe le long du système lymphatique.
Les molécules à la surface des lymphocytes T qui reconnaissent et se combinent avec antigènes. Les récepteurs sont non-covalently associée à un complexe de plusieurs polypeptides collectivement appelé antigènes CD3 (antigène Cd3). Reconnaissance des étrangers et le principal antigène histocompatibility complexe est effectuée en une seule structure antigen-receptor hétérodimère, composé d ’ antigène (récepteurs alpha-beta T-CELL, alpha-beta) ou gamma-delta (antigène de récepteurs T-CELL, gamma-delta) chaînes.
Manifestations de la réponse immunitaire qui sont médiés par ou via lymphokines lymphocytes antigen-sensitized cytotoxicité directe, ça l ’ absence d ’ anticorps circulants ou d ’ anticorps où joue un rôle subalterne.
Glycoprotéines de surface sur les lymphocytes et autres leucocytes médiatrices spécialisés adhérence des vaisseaux sanguins appelé haut endothéliale veinules. Plusieurs catégories de récepteurs autoguidé lymphocytaire ont été identifiés, et ils semblent cible différentes molécules (surface endothéliale en haut des veinules addressins) dans différents tissus. L'adhésion joue un rôle crucial dans le trafic de lymphocytes.
Tetraspanin des protéines qui sont impliqués dans diverses fonctions cellulaires incluant membrane SOUS-SOL assemblée, et à la formation de complexes moléculaire sur la surface des lymphocytes.
Glycoprotéines avec une large distribution et sur des cellules hématopoïétiques non-hematopoietic fortement exprimées sur les macrophages. CD58 médie en se fixant à cellule adhésion CD2 ; (antigène Cd2) ; et ça favorise antigen-specific l ’ activation des lymphocytes T.
Protéines Non-antibody sécrétés par les cellules inflammatoires et des leucocytes non-leukocytic, qui agissent en Molécule-1 médiateurs. Elles diffèrent des hormones dans ce classique ils sont produits par un certain nombre de types de cellules de peau ou plutôt que par des glandes. Ils généralement agir localement dans un paracrine et autocrine plutôt que de manière endocrinien.
Un intégrine heterodimer largement exprimés sur des cellules hématopoïétiques d'origine. CD11a antigène comprend la chaîne alpha et l'antigène CD18 (antigène Cd18) la chaîne bêta. Antigène-1 associé à la fonction lymphocytaire est un récepteur principal de cellules-T ; lymphocytes B ; et les granulocytes. C'est un médiateur de l'adhésion leucocytaire réactions cytolytique sous-jacente la formation des lymphocytes T, aida interactions, et une tueur naturelle de tuer par des cellules et les granulocytes. MadCAM-1 intracellulaire a été définie comme une ligand pour antigène-1 associé à la fonction lymphocytaire.
Une majoration de la réponse d ’ un lymphome à lymphocytes T à thymic-dependent antigènes.
Anticorps produits par un seul clone de cellules.
Substances stimulant la mitose et transformation lymphocytaire. Ils comprennent non seulement les substances associées à Lectins, mais aussi substances issues streptolysin associée à streptocoques (S) et entre les souches de alpha-toxin-producing staphylocoques coagulase-négatifs. (Stedman, 25e éditeur)
Antigènes de surface des cellules, notamment infectieuse ou cellules ou aux virus. Ils sont habituellement quantité membranes cellulaires ou groupes sur les murs et peuvent être isolés.
Établi des cultures de cellules qui ont le potentiel de propager indéfiniment.
Un membre du facteur de nécrose tumorale superfamille des récepteurs spécifiques pour 4-1BB ligand. On se retrouve à une variété de types cellulaires notamment immunitaire naturelle des lymphocytes T activés ; TUEUR ; et des cellules dendritiques. Récepteur de l ’ activation des lymphocytes T joue un rôle dans leur développement, la production de cytokines et survie. Signaux par le récepteur activé par son association à s ’ opère par FACTEURS Associé Aux Récepteurs Du Tnf.
L'altération de la réponse immunologique résultant de l ’ antigène contact initial, qui permet à l'individu de produire des anticorps plus rapidement et en plus grand quantité en réponse aux stimulus antigénique secondaire.
CD4-Positive des cellules T, inhibant immunopathology ni auto-immune in vivo. Elles inhibent la réponse immunitaire par le biais l ’ activité d ’ autres types de cellules. Naturelle réglementaires comprennent les cellules T CD4 + + CD25, IL-10 secréter Tr1 cellules, et Th3 cellules.
Intégrine sous-unité alpha un poids moléculaire d'environ 150-kDa. C'est exprimé à des concentrations élevées sur les monocytes et se mélange à CD18 antigène de surface pour former le récepteur intégrine Alphax Bêta2. Les I-domain contient un conservée qui caractérise plusieurs intégrines humaines alpha.
Cellule adhésines présent dans toutes les monocytes et polynucléaires. CD31 fortement exprimée sur les cellules endothéliales et concentrées aux intersections entre eux.
La démonstration de l'effet cytotoxique sur une cellule cible de la lymphe, un médiateur émises par un sensible de lymphocyte, un anticorps ou complément.
Protéines membranaires GPI-linked largement réparti entre les cellules hématopoïétiques non-hematopoietic. CD55 et prévient l ’ assemblage de C3 Convertase voire accélère le démontage de preformed Convertase, bloquant ainsi la formation de la membrane attaque complexe.
Une nécrose tumorale membranaires famille retrouve essentiellement sur les lymphocytes T activés qui se lie spécifiquement à l ’ antigène CD30. Il peut jouer un rôle dans l'inflammation et de règlement immunitaire.
Un groupe de cellules identiques génétiquement tous des descendants d'un seul ancêtre commun cellule par la mitose dans eukaryotes ou par la fission binaire dans des procaryotes. Des cellules de clones incluent également la population des molécules d'ADN recombinante tous portant le même insérée séquence. (Du roi & Stansfield, Dictionary of Genetics, 4ème éditeur)
Cellules spécialisées du système qui ont hématopoïétiques branch-like extensions. Ils sont présents dans le système lymphatique, et en non-lymphoid tissus, comme l'épithélium de la peau et intestinale, troubles respiratoires, et de reproduction et des tracts. Ils piègent processus Antigens, et les présenterons à cellules T, l'immunité cellulaire anticorps-dépendante stimule ainsi ils sont différents des non-hematopoietic des cellules dendritiques folliculaire, qui ont la même morphologie et la fonction du système immunitaire, mais par rapport à l'immunité humorale PRODUCTION (anticorps).
In vitro, la formation d'amas composée d'une cellule (habituellement un lymphocyte) entouré de cellules ou antigénique particules antigen-bearing (généralement érythrocytes, qui peuvent ou non être recouvert d ’ anticorps ou un anticorps et complément). La rosette-forming cellule peut être un antibody-forming cellule, un souvenir cellule, les lymphocytes T, une cellule portant surface cytophilic anticorps, ou un possédant des récepteurs Fc lymphoblastoïdes. Rosette formation peut être utilisé pour identifier des populations spécifiques de ces cellules.
Acide aminé, spécifique des descriptions de glucides, ou les séquences nucléotides apparues dans la littérature et / ou se déposent dans et maintenu par bases de données tels que la banque de gènes GenBank, européen (EMBL laboratoire de biologie moléculaire), la Fondation de Recherche Biomedical (NBRF) ou une autre séquence référentiels.
Le major interféron produite par mitogenically ou antigenically stimulé lymphocytes. C'est structurellement différent de TYPE je interféron et son principal de l 'activité est immunoregulation. Ça a été impliqué dans l'expression de classe II Histocompatibility antigènes des cellules qui font généralement pas les produire, conduisant à maladies auto-immunes.
Les immunoglobulines sur la surface des lymphocytes B. leur coursier ARN contient un exon avec une membrane englobant séquence, produisant immunoglobulines sous la forme de type I protéines transmembranaire par opposition à sécrétés imm unoglobulines (anticorps) qui ne comportent pas la membrane entourant segment.
Protéines Tetraspanin associée à LAMININ-binding intégrines humaines. Les antigènes CD151 peuvent jouer un rôle dans la régulation de la motilité cellule.
Larges leucocytes mononucléés phagocytaire vertébré produite par la moelle osseuse et libérée dans le sang ; contiennent une grande, ovale ou quelque peu éparpillés noyau entouré d'volumineux cytoplasme et de nombreux organites.
Récepteurs présents sur les lymphocytes T activés et lymphocytes B qui sont spécifiques de l ’ interleukine-2 et jouent un rôle important dans ACTIVATION lymphocytaire. Ils sont des protéines heterotrimeric composée du récepteur de l ’ interleukine-2, la sous-unité alpha du récepteur, et la sous-unité BETA interleukine gamma-Chain récepteur commun.
Protéines qui partagent la caractéristique commune de la liaison de glucides. Des anticorps (protéines carbohydrate-metabolizing d'enzymes... et se lient à d ’ hydrates de carbone), cependant ils sont pas considérées comme lectine. Lectines Végétales sont carbohydrate-binding des protéines qui ont été principalement identifié par leur activité hemagglutinating (HEMAGGLUTININS). Toutefois, une variété de lectine survenir chez animal où ils servent à diverses fonctions hydrate gamme de reconnaissance.
Une sous-unité alpha-integrin trouvé sur les lymphocytes, monocytes granulocytes, des macrophages et l ’ intégrine conjugue avec les bêta-2 sous-unité CD18 (antigène) pour former antigène-1 associé à la fonction lymphocytaire.
La fission d'une cellule. Il inclut CYTOKINESIS, quand le cytoplasme d'une cellule se déroule, et cellule noyau sera pendu.
Multi-subunit fonctionner dans l'immunité des protéines qui ils sont produits par des lymphocytes B gènes de l'immunoglobuline. Ils sont composé de deux gros (immunoglobulines lourde chaîne) et deux chaînes légères de lumière (immunoglobuline, serrurerie) avec ancillary polypeptide chaînes supplémentaires selon leur isoformes. La variété des isoformes inclure protéines Monomériques ou chélateur polymérique du formes, et transmembranaires récepteurs des cellules B activées formulaires (antigène) ou sécrétés formes (anticorps). Ils sont classés par la séquence des aminoacides de leurs lourdes chaînes dans cinq classes (immunoglobuline A ; immunoglobuline D ; immunoglobuline E ; l ’ immunoglobuline G ; immunoglobuline M) et divers sous-classes.
Antigène exprimée principalement sur les membranes des cellules vivantes pendant étapes successives de maturation et la différenciation. Comme marqueurs immunologique ils possèdent une forte spécificité et des tissus et organes sont utiles en tant que sondes dans des études de développement cellulaire normale, ainsi que transformation néoplasiques.
Des souris de laboratoire qui ont été modifiées Produites à partir d'un oeuf ou EMBRYO, un mammifère.
Une cellule ligne T-CELL humaine dérivée d'une leucémie et utilisée pour déterminer le mécanisme de la sensibilité à l 'écart anti-cancéreux et des radiations.
Ubiquitously-expressed tetraspanin protéines tard ENDOSOMES et sont retrouvés dans les lysosomes intracellulaires et sont impliquées dans le transport de protéines.
Les lymphocytes et mature monocytes transporté par le sang du corps est espace extravasculaire. Ils sont morphologiquement distinguent des mature granulocytique par leurs grandes non-lobed leucocytes, absence de noyaux et grossier, largement tâché cytoplasmique granulés.
Metalloproteases Zinc-binding qui sont membres de la membrane intégrale de type II metalloproteases. Ils sont exprimés par granulocytes ; monocytes ; et leurs précurseurs ainsi que par différentes cellules non-hematopoietic une libération d'acides aminés amide ou un peptide, arylamide.
Les tissus spécialisées qui sont des composants du système lymphatique. Ils fournissent réparé endroits dans le corps où diverses lymphocytes pouvons former, mature et se multiplier. Les tissus lymphoïdes sont connectés par un réseau de vaisseaux sanguins lymphatique.
La cellule phagocytaire relativement vit longtemps de tissus de mammifères qui sont dérivés du sang monocytes. Principaux types sont macrophages péritonéale ; macrophages alvéolaires ; histiocytes ; Kupffer des cellules du foie ; et les ostéoclastes. Ils peuvent opérer une distinction au sein des lésions inflammatoires chroniques de Epithelioid ou fusionnent pour former des corps DEVISES géant ou Langhans. (À partir des cellules géant le dictionnaire de Cell Biology, Jackie et Dow, 3ème ed.)
Substances sont reconnus par le système immunitaire et provoquer une réaction immunitaire.
Les récepteurs des cellules T composé de CD3-associated alpha et bêta de chaînes et polypeptide exprimée principalement CD4 ou CD8 + + cellules-T. Pas comme les immunoglobulines, le T alpha-beta récepteurs antigènes reconnaître seulement lorsque se présente en association avec de grandes histocompatibility (CMH) molécules.
Le type espèces de LENTIVIRUS etiologic et l'agent du sida. C'est caractérisé par son effet cytopathic et affinité au récepteur T4-lymphocyte.
Une masse de tissu lymphoïde round-to-oval incrusté dans la paroi latérale du pharynx. Il y a un de chaque côté de l'oropharynx au fauces entre la face antérieure et postérieure piliers de la peluche PALATE.
Sous-groupe de lymphocytes CD4 + que coopérer avec les autres lymphocytes (soit T ou B) d 'engager diverses fonctions immunes. Par exemple, les cellules T Auxiliaires coopérer avec les cellules B d'anticorps dirigés contre thymus-dependent antigènes et avec d'autres sous-populations de cellules T pour initier diverses fonctions immunes cellulaire anticorps-dépendante.
Sur un antigène pouvant interagir avec des anticorps spécifiques.
Un des mécanismes par lesquels cellule mort survient (comparer avec nécrose et AUTOPHAGOCYTOSIS). Apoptose est le mécanisme physiologique responsable de la suppression de cellules et semble être intrinsèquement programmé. C'est caractérisé par des modifications morphologiques distinctif dans le noyau et cytoplasme, Chromatin décolleté à espacées régulièrement, et les sites de clivage endonucleolytic ADN génomique nous ; (ADN), au FRAGMENTATION internucleosomal sites. Ce mode de la mort l'équilibre de la mitose dans la régulation de la taille des tissus animaux et dans la médiation de processus pathologique associée à la tumeur a grossi.
La défaillance d 'un normalement réactif personne fasse une réponse immunitaire à un antigène connu. Elle résulte d ’ contacts antérieurs avec l ’ antigène par un individu immature immunologiquement (foetus ou le nouveau-né) ou par un adulte l'objet de grandes antigène à faible dose ou à fortes doses ou à l ’ exposition aux radiations, antimétabolites, antilymphocytic sérum, etc.
Éléments de contribuer à intervalles de temps limitée, notamment des résultats ou situations.
Le mouvement de cellules d'un endroit à un autre distinguer CYTOKINESIS. C'est le procédé de diviser le cytoplasme d'une cellule.
Un facteur soluble produite par les lymphocytes T activés que induit l ’ expression de classe II et le FC gènes CMH sur les récepteurs et provoque la prolifération des lymphocytes B et la différenciation agit également sur des lymphocytes T mât lignée, et plusieurs autres cellules hématopoïétiques.
Leucémie associée à une hyperplasie des tissus lymphoïdes et une augmentation du nombre de lymphocytes et malignes circulantes lymphoblastes.
Adhésion des cellules à surfaces ou les autres cellules.
Une classe de lymphocytes caractérisé par l'absence de surface de ces deux T ou marqueurs spécifique des lymphocytes B.
L'ordre des acides aminés comme ils ont lieu dans une chaine polypeptidique, appelle ça le principal structure des protéines. C'est un enjeu capital pour déterminer leur structure des protéines.
Séquence d'ARN qui servent de modèles pour la synthèse des protéines. Bactérienne sont généralement mRNAs transcriptions en primaire qu'elles ne nécessitent aucun traitement. Eucaryotes Post-Transcriptional mRNA est synthétisés dans le noyau et doit être transplantée dans le cytoplasme pour traduction. La plupart eucaryotes polyadenylic mRNAs ont une séquence de l'acide dans le 3 'fin, dénommés le Poly (A) queue. Le fonctionnement de cette queue n'est pas connu pour certains, mais cela pourrait jouer un rôle dans l'export de mature mRNA du noyau ainsi que pour aider stabiliser des mRNA molécules par retarding leur dégradation dans le cytoplasme.
Déterminants antigénique reconnu et lié par le récepteur de T galactogènes reconnue par le récepteur à lymphocytes T sont souvent situés dans le centre, côté caché de l'antigène, et deviennent accessibles aux récepteurs des cellules T protéolytique après traitement de l ’ antigène.
Le major isotype cours dans l ’ immunoglobuline humaine normale, il y a plusieurs sériques des IgG sous-classes isotype, par exemple, IgG1, anti-IgG2a et IgG2B.
Une méthode pour la détection des très petites quantités d ’ anticorps dans lequel le antigen-antibody-complement complexe adhérerait indicateur cellules, habituellement les érythrocytes ni primate nonprimate plaquettes sanguines. La réaction dépend du nombre de Bound C3 molécules de C3B des récepteurs de l 'indicateur cellule.
Un largement distribuée surface glycoprotéine transmembranaire stimule la synthèse de MATRIX matricielles. Ça se trouve en grande quantité à la surface de différents types de tumeurs malignes et peut jouer un rôle de médiateur de comportement cellules malignes.
Ou la membrane des glycoprotéines de surface des cellules.
L'extérieur de l'individu. C'est le produit sur les interactions entre gènes, et entre le génotype et de l ’ environnement.
Réduction du nombre de lymphocytes.
Forme d'immunisation passive par où précédemment exacerbées agents immunologique (cellules ou les taux) ont été transférés bénéficiaires. Quand non immunisés, transfert de cellules est utilisé comme thérapie pour le traitement de néoplasie, ça s'appelle immunothérapie adoptifs (immunothérapie, ADOPTIVE).
Génétiquement identiques individus développées de frère et soeur matings ayant été perpétrées pendant 20 ou plusieurs générations, ou par parent x progéniture matings réalisées avec certaines restrictions. Tous les animaux dans une souche consanguin remonter à un ancêtre commun au XXe génération.
La production d ’ anticorps par proliférer et mesurée par la stimulation des lymphocytes B sous antigènes.
Une classe d ’ immunoglobuline portant mu chaînes (chaînes Lourdes Mu Des Immunoglobulines). IgM peut réparer COMPLEMENT. Le nom vient de son poids moléculaire élevé initialement être appelé un macroglobulin.
Protéines, glycoprotéine ou oligosaccharide lipoprotéines et la surface de cellules cancéreuses qui sont habituellement recensés par les anticorps monoclonaux. Beaucoup sont embryonnaire ou d ’ origine virale.
Antigène qui existent dans d 'autres plates-formes (allelic) formes dans une espèce unique. Quand une espèce isoantigen rencontre de membres qui sont faibles, une réponse immunitaire est déclenchée. Typique isoantigens sont le sang groupe antigènes.
Un groupe hétérogène de cellules immunocompétents qui interviennent dans la réponse immunitaire cellulaire et de présenter par traitement groupes pour les lymphocytes T. antigen-presenting traditionnel incluent des cellules dendritiques macrophages ; ; ; des cellules de Langerhans. Etant des cellules dendritiques folliculaire ne sont pas traditionnels antigen-presenting cellules, mais parce qu'ils montrent antigène présent à leur surface cellulaire sous la forme d'immuniser l'complexes pour votre reconnaissance qu'ils sont considérés si par certains auteurs.
Largement exprimés glycoprotéine transmembranaire fonctionne comme une métastase underexpressed suppresseur de protéines. C'est dans un grand nombre de tumeurs humaines.
Le processus par lequel les lymphocytes antigène est présenté sous une forme qu'ils peuvent reconnaître. C'est réalisée par cellules présentatrices (blindés). Des antigènes nécessiter processing avant qu'ils peuvent être reconnus. Antigène traitement consiste en l ’ ingestion et de l'antigène digestion partielle APC suivie par la présentation de fragments sur la surface cellulaire. (De Rosen et al., Dictionary d'immunologie, 1989)
Inclut le spectre du virus de l ’ immunodéficience humaine infections allant de séropositivité a été asymptomatique, thru complexe liée au SIDA (CRA), de Syndrome d'Immunodéficience Acquise (SIDA).
Une classification des lymphocytes B basé sur structurellement ou fonctionnellement les différentes populations de cellules.
B7 inhibitrice antigène qui a programmé T-CELL spécificité pour le récepteur de cellule mort 1 des signaux négatifs. CD274 antigène prévoit que le contrôle et inhiber les réponses et est présent à des taux anormalement élevés sur les cellules cancéreuses, suggèrent de tumeur pouvons rôle potentiel à l'abri.
Tous les processus impliqué dans une cellule MARCHE incluant cellule sera pendu.
Cellule adhérence molécule et CD antigène qui sert un bracelet récepteur pour des lymphocytes élevé endothéliale veinules ganglion.
Protéines isolée de la racine du du teinturier, Phytolacca Americana, que agglutinate des hématies, de stimuler la mitose et la synthèse d ’ anticorps dans les lymphocytes et induire activation des plasmocytes.
La séquence des purines et PYRIMIDINES dans les acides nucléiques et polynucleotides. On l'appelle aussi séquence nucléotidique.
Restriction progressive du potentiel de développement et en augmentant la spécialisation de fonction qui mène à la formation de cellules spécialisées, de tissus, et d'organes.
Souches de souris dans laquelle certains gènes de leurs génomes ont été interrompus, ou "terrassé". Pour produire par K.O., en utilisant une technique d ’ ADN recombinant, le cours normal séquence d'ADN d'un gène d ’ être étudiés is altered to prévenir synthèse d'un gène normal. Cloné cellules dans lequel cet ADN altération est couronnée de succès sont ensuite injecté dans souris embryons de produire des souris chimérique chimérique. Les souris sont ensuite élevée pour déclencher une souche dans lequel toutes les cellules de la souris contiennent le gène perturbé. KO les souris sont utilisés comme expérimentale ESPÈCES CYLONS pour des maladies (maladie des modèles, LES ESPÈCES) et à clarifier les fonctions de gènes.
Globules blancs. Elles comportent granuleux leucocytes (basophiles, éosinophiles ; et des granulocytes neutrophiles) ainsi que non-granular leucocytes (lymphocytes, monocytes).
Une technique de mettre en culture in vitro, les types de cellules mixtes habiliter leurs interactions antagonistes présente, comme sur cellule différenciation ou l'apoptose. Coculture peut être de différents types de cellules, tissus ou organes de la normale ou états de maladies.
Un groupe d ’ antigènes ça inclut les antigènes histocompatibility majeur et mineur. L'ancien sont génétiquement déterminés par le major histocompatibility. Ils déterminent type complexe pour une transplantation d ’ allogreffe et cause des refus. Ces derniers seront les systèmes de allelic alloantigens qui peuvent provoquer une faible rejet du greffon.
Les molécules à la surface des cellules du système immunitaire, qui se lie spécifiquement ou molécules messagères molécules de surface et déclencher des changements dans le comportement de cellules. Bien que ces récepteurs n ’ a été identifiée dans le système immunitaire, beaucoup ont fonctions importantes ailleurs.
Les récepteurs des cellules T composé de CD3-associated Gamma et Delta polypeptide exprimée principalement dans les chaînes et CD4- / CD8- cellules-T. Les récepteurs s'avèrent être profondément situées dans des sites épithéliales et probablement jouer un rôle dans la reconnaissance des antigènes bactérienne. Le récepteur T / delta gamma chaînes sont séparés et se rapportent pas aux chaînes et delta gamma qui sont sous-unités de CD3 (voir antigène Cd3).
Protéines d ’ un facteur de nécrose tumorale appartenant à la superfamille ça a été découvert sur cellules de la lignée lymphoid-myeloid, y compris des lymphocytes T activés et naturelle tueur joue un rôle important dans l'homéostasie immunitaire et toxicité cellulaire anticorps-dépendante en se liant au récepteur FAS et provoquant une apoptose.
Larges, transmembranaire non-covalently lié glycoprotéines (alpha et bêta). 2 chaînes peut être enzyme polymorphe mais il y a plus structurel bêta variations dans les chaînes. La classe II antigènes dans les humains sont appelées antigènes et HLA-D sont codés par un gène sur le chromosome 6. Chez la souris, deux gènes nommé l'IGS et IE sur le chromosome 17 code pour le H-2 antigènes. Les antigènes B-Lymphocytes, ont été trouvées sur des cellules épidermiques, et du sperme et sont censés apaiser la compétence de la coopération et cellulaire dans la réponse immunitaire. Le terme IA antigène parlait seulement pour les protéines codée par les AI gènes chez la souris, mais sert un terme générique pour toute classe II histocompatibility antigène.
Une sous-catégorie de HLA-D contiennent des antigènes alpha et bêta chaînes. L'héritage de antigènes HLA-DR diffère de celle du Hla-Dq antigènes et Hla-Dp antigènes.
Cellules grandi in vitro de tissus néoplasiques. S'ils peuvent être créée sous la tumeur cellule ligne, ils peuvent être cultivé sur cellule culture indéfiniment.
Glycoprotéines High-molecular poids exceptionnellement exprimés à la surface des leucocytes et leurs géniteurs hemopoietic cytoplasmique. Elles contiennent une protéine tyrosine alcalines qui joue un rôle dans la cellule de transmission intracellulaires. Les antigènes de surface récepteurs CD45 apparaître que plusieurs isoformes alternative qui résultent de l 'écart Epissage mRNA et usage de trois Exons.
Le plus grand vaisseau lymphatique qui transitent dans la poitrine et s'écoule dans la veine sous-clavière.
Une protéine calcium-dependent pore-forming cytolytique synthétisés dans les lymphocytes et séquestré dans Secretory granulés. Entre une réaction immunologique cytolytique sur les lymphocytes et une cellule cible, perforin est libéré à la membrane plasmatique et polymerizes dans hypotenseurs transmembranaire (formant pores) aboutissant à mort de la cellule cible.
L ’ un des processus par lequel cytoplasmique, nucléaire ou Molécule-1 facteurs influencent le différentiel contrôle ou répression) (induction de Gene action au niveau de la transcription ou traduction.
Test antigène de tissus en utilisant une méthode directe des anticorps, conjuguée avec la teinture fluorescente, DIRECTS (technique d ’ anticorps) ou indirect mode, par la formation de antigen-antibody complexe qui est ensuite étiquetés fluorescein-conjugated anti-immunoglobulin anticorps (technique d ’ anticorps fluorescentes, INDIRECT). Le tissu est a examiné par microscopie à fluorescence.
Une réponse immunitaire obtenue avec une dose spécifique d'une cellule au plan immunologique pour la substance active ou à un organisme, tissu, ou son portable.
Une cellule adhérence molécule de l'immunoglobuline superfamille c'est exprimé dans des cellules endothéliales et impliquée dans JUNCTIONS Intercellulaire.
Les cellules souches dont toutes les cellules sanguines dériver.
Une faible affinité sous-unité alpha du récepteur qui combine avec le récepteur de l ’ interleukine-2 et la sous-unité BETA interleukine récepteur commun gamma-Chain pour former une forte affinité des récepteurs de l ’ interleukine-2.
Histochemical Localisation de substances immunoréactifs utilisant étiqueté comme anticorps réactifs.
Cellules contenues dans la moelle osseuse notamment les adipocytes (voir les adipocytes) ; stromal ; des mégacaryocytes ; et les les précurseurs immédiats de la plupart des cellules sanguines.
La souris mutante autosomiques homozygotes du gène récessif "immunodéficience", situé à la fin de son chromosome 16 centromeric. Ces souris manque mature, fonctionnelle lymphocytes et sont donc très sensible aux infections opportunistes sinon chronique mortelle traitable par antibiotiques. Le manque de l'immunité ressemble à B et T, de déficit immunitaire combiné sévère syndrome (SCID) chez les nourrissons. Les souris SCID sont utiles en tant que les modèles animaux puisqu'ils sont réceptifs à la pose d'un système immunitaire humain produisant SCID-human (SCID-hu) hematochimeric la souris.
Le mouvement des leucocytes en réponse à une concentration de produits chimiques ou gradient formé dans une réaction immunologique.
Sous-groupe de lymphocytes T Auxiliaires qui synthétiser et sécrète gamma-interferon interleukine-12 et l ’ interleukine-2, en raison de leur capacité à tuer les cellules antigen-presenting et leur activité effecteurs lymphokine-mediated, Th1 cellules sont associés à des réactions d'hypersensibilité de type vigoureux.
Membrane antigène associée à maturation phases de lymphocytes B, souvent exprimé dans des cellules B activées tumeurs d'origine.
Forme de transfert où adoptifs cellules avec Antitumor activité sont transférés au tumor-bearing hôte afin de négocier tumeur régression. Les cellules lymphoïdes Lak tueur sont couramment utilisés (Lak et Tumor-Infiltrating lymphocytes (avant). C'est toujours considéré comme une forme de l'immunothérapie. (De DeVita passive, et al., Cancer, 1993, pp.305-7, 314)
La vie intracellulaire transfert des informations (activation biologique / inhibition) par un signal à la voie de transduction des signaux dans chaque système, une activation / inhibition signal d'une molécule biologiquement active neurotransmetteur (hormone) est médiée par l'accouplement entre un récepteur / enzyme pour une seconde messager système. ou avec la transduction les canaux ioniques. Joue un rôle important dans la différenciation cellulaire, activation fonctions cellulaires, et la prolifération cellulaire. Exemples de transduction ACID-postsynaptic gamma-aminobutyrique systèmes sont les canaux ioniques receptor-calcium médiée par le système, le chemin, et l ’ activation des lymphocytes T médiée par l'activation de Phospholipases. Ces lié à la membrane de libération de calcium intracellulaire dépolarisation ou inclure les fonctions d ’ activation récepteur-dépendant dans granulocytes et les synapses une potentialisation de l'activation de protéine kinase. Un peu partie de transduction des signaux de transduction des signaux des grandes ; par exemple, activation de protéine kinase fait partie du signal d'activation plaquettaire sentier.
Le type espèces de lymphocryptovirus, D, en infectant GAMMAHERPESVIRINAE lymphocytes B chez les humains. C'est l'agent causal de mononucléose infectieuse et est fortement liée à leucoplasie poilu orale (leucoplasie, VELU ;), des lymphomes : Burkitt et autres tumeurs malignes.
Glycoprotéines Membrane composée d'une sous-unité alpha et un BETA 2-microglobuline sous-unité bêta. Chez l'homme, hautement gènes polymorphes sur le chromosome 6 encodent la sous-unités alpha des classes I antigènes et jouent un rôle déterminant dans sérologiques de l ’ antigène de surface spécificité de la classe I. nucléés antigènes ont été trouvées sur la plupart des cellules et sont généralement détecté par leur réaction avec alloantisera. Ces antigènes sont reconnus pendant une lyse cellulaire anticorps-dépendante rejet du greffon et de limiter les cellules infectées par des virus.
Protéines préparé par la technique de l ’ ADN recombinant.
Antigènes 55-kDa trouvé sur les lymphocytes T Auxiliaires et sur un large éventail de d'autres types de cellules CD4. Antigènes sont membres de l'immunoglobuline supergene famille et reconnaissance associative impliqués comme éléments de Major Histocompatibility COMPLEXE classe II-restricted. Les réponses immunitaires à lymphocytes T ils définissent l'aide-soignante / inducteur sous-ensemble. CD4 antigène également servir Interleukine-15 récepteurs et se lient aux récepteurs directement par le VIH, la liaison aux protéines glycoprotéine gp120 de l ’ enveloppe du VIH.
Une classe de prédateurs lectine qui se lient à glucides depuis un calcium-dependent. Ils partagent le même domaine carbohydrate-binding structure est différente de celle d ’ autres classes d lectine.
Protéines sécrété par un organisme qui se forment membrane-spanning pores dans les cellules cibles pour les détruire. Ce qui est en contraste à porines ou la TRANSPORTER PROTEINS cette fonction au sein du micro-organisme et de synthétiser les protéines immunitaire COMPLEMENT. Ces pores formant cytotoxique protéines sont une forme de défense primitif qui sont également retrouvés cellulaires de lymphocytes humains).
Un élément de l'antigène des cellules B activées récepteur qui est impliqué dans des cellules B activées récepteur antigène lourde chaîne téléporter à la membrane. Ce plasma est exprimée presque exclusivement en lymphocytes B et constitue un marqueur de tumeurs des cellules B activées.
Hôte délibéré stimulation de la réponse immunitaire active immunisation implique l ’ administration d ’ antigènes ou Immunologic adjuvants. Immunisation passive par administration d'immuniser l'implique SERA ou des lymphocytes (par exemple, ou les extraits de leur transfert ARN) immunitaire facteur, ou une greffe de cellules produisant immunocompétents tissus (thymus ou de moelle osseuse).
Un antigène trisaccharide exprimé sur des glucolipides et beaucoup des glycoprotéines. Dans le sang l'antigène se trouve à la surface des neutrophiles, monocytes et éosinophiles ; en outre Cd15 antigène est une stage-specific antigène embryonnaire.
Une famille de sérine Endopeptidases trouvé dans la sécrétion de leucocytes NIMÉSULIDE GRANULÉS comme tueur des lymphocytes T cytotoxique et naturelle quand sécrétée dans l'espace Intercellulaire granzymes agir pour éliminer transformée et les cellules infectées par des virus.
Aucun de plusieurs manières dont cellules vivantes d'un organisme communiquent les uns les autres, que par contact direct entre les cellules ou par des signaux chimiques porté par neurotransmetteur actifs, les hormones, et l'AMP cyclique.
Une augmentation de la réaction aux antigènes médié par les anticorps. mais pas par les cellules.
Produit par la glycoprotéine activé macrophages et autres mammifères leucocytes mononucléés. Il a une activité contre les lignées cellulaires de tumeur et augmente la capacité de rejeter tumeur greffes, alias TNF-alpha, c'est seulement 30 % à homologue TNF-beta (la lymphotoxine), mais ils partagent les récepteurs du TNF.
Revêtement des intestins, comprenant une épithélium intérieure, un milieu et un axe la lamina propria et les muscularis mucosae. Dans un petit intestin, la muqueuse est caractérisé par une série de plis et l'abondance de cellules absorbante (entérocytes) avec microvillosités.
Désordres qui se caractérise par la production d'anticorps réagir avec hôte de tissu ni effecteurs immunitaires autoreactive de cellules qui sont des peptides endogènes.
Un effet positif réglementaires sur le processus physiologique moléculaire au niveau systémique, ou cellulaire. Au niveau moléculaire, les principaux sites réglementaires comprennent les gènes, (GENE expression RÈGLEMENT), mRNAs (ARN, coursier), et des protéines.
Délibéré la prévention ou chute de l'hôte est réponse immunitaire. Il peut être vague comme dans l ’ administration d ’ immunosuppresseurs (drogues ou aux) ou par la déplétion lymphocytaire ou peuvent être spécifiques comme dans la désensibilisation ou l ’ administration simultanée d'antigène et des médicaments immunosuppresseurs.
Une cytokine produit par une grande variété de cellules, y compris des lymphocytes, monocytes ; dendritique ; et des cellules épithéliales qui exerce une variété d ’ effets sur immunoregulation et une inflammation. Interleukine-10 associe avec lui-même pour former une molécule homodimeric c'est la forme biologiquement active de la protéine.
Sous-groupe de lymphocytes T Auxiliaires qui synthétiser et à sécréter le interleukines IL-4, IL-5, IL-6, et IL-10. Ces cytokines influencer développement des cellules B activées et la production d'anticorps spécifiques, augmentant ainsi que les réponses.
Les tissus mous remplissent les cavités d'os. Moelle osseuse existe sous deux types, rouge et jaune. Jaune moelle sont retrouvés dans les grandes cavités d'os larges et consiste à quelques cellules de graisse et globules primitif. La moelle osseuse est une des tissus hématopoïétiques et est sur le site de production des érythrocytes et granuleux leucocytaire. Moelle osseuse est composé d 'un cadre de tissu conjonctif contenant embranchements fibres avec le cadre d'être remplies avec des cellules de moelle osseuse.
Immunoglobuline molécules avoir une séquence des acides aminés spécifique en vertu de laquelle ils interagir qu'avec l ’ antigène (ou la même forme) induisant la synthèse des cellules du leur série lymphoïde (notamment des plasma).
La manifestation d'un phénotypique gène ou les gènes par les processus de GENETIC transcription et GENETIC anglaise.
Agents qui affaiblissent la fonction immunitaire en l'un des mécanismes d'action. Classique cytotoxique immunosuppresseurs agissent en inhibant la synthèse ADN. Autres peut agir par activation de cellules T ni en inhibant l ’ activation des cellules de HELPER. Tandis que l ’ immunosuppression a été causée par le passé principalement pour prévenir le rejet des greffes d'organes, les nouvelles demandes impliquant la médiation des effets des interleukines et d'autres cytokines font surface...
Un polymère qui est le principal désoxyribonucléotidique matériel génétique des cellules eucaryotes. Et facteur D'organismes contiennent l'ADN bicaténaire normalement dans un état, mais plusieurs grandes régions monobrin implique des procédés biologiques initialement réparti. ADN, qui consiste en un pilier polysugar-phosphate possédant des projections des purines (adénine et thymine pyrimidines (guanine) et et cytosine), formes une double hélice qui doit être maintenue par liaisons hydrogène entre ces purines et en thymine et adénine pyrimidines (guanine à cytosine).
La quantité et hypolipidémiant, sélectivement perméable membrane qui entoure le cytoplasme en facteur D'et les cellules eucaryotes.
Tardifs dans lequel il y a une déficience ou défaut dans les mécanismes de l'immunité humorale ou cellulaire non plus.