• d'une
  • Concernant les origines de Xenopus laevis, on suppose la survenue d'une fécondation croisée exceptionnelle entre deux espèces à 2n = 18 générant des allotétraploïdes qui auraient été fertiles. (wikipedia.org)
  • Shelton en 1970 s'est intéressé aux transformations de la ligne latérale au moment de la métamorphose de Xenopus laevis Elle se présente sous la forme d'une ligne, continue ou non, parcourant les flancs de l'animal. (wikipedia.org)
  • laboratoires
  • L'espèce Xenopus laevis est abondamment utilisée dans les laboratoires de biologie pour étudier le développement embryonnaire, le cycle cellulaire (mitose et méiose) ainsi que les mécanismes mis en place par la cellule lorsque l'ADN est endommagé. (wikipedia.org)
  • chez
  • Les pseudogènes théorisés par Ohno ont été découverts et nommés ainsi à la fin des années 1970 par Jacq et al à la suite de l'étude de l'ARNr 5S chez Xenopus laevis (Ohno ne fût pas cité dans ce travail). (wikipedia.org)