Loading...



  • noyau
  • Le clonage thérapeutique, ou transfert de noyau de cellules somatiques, est une technique de production de matériel vivant via l'injection de cellules souches de la moelle osseuse, pour remplacer un organe détruit, et dont la compatibilité avec le malade est garantie par la parenté génétique assurée par le clonage. (wikipedia.org)
  • Le clonage par implantation de noyau cellulaire exploite la propriété "programmatrice" de l'ADN du noyau des cellules somatiques pour lancer le développement embryonnaire avec un ovule et donner naissance à un individu. (wikipedia.org)
  • humain
  • Devant permettre de produire des organes ou des cellules, le clonage humain thérapeutique (CHT) a pour enjeu essentiel de favoriser les greffes pour remplacer un organe ou des cellules détruits ou détériorés tout en garantissant la compatibilité génétique de ceux-ci avec le malade. (wikipedia.org)
  • La formulation « clonage à visée thérapeutique » explicite ainsi sémantiquement que le clonage dit thérapeutique met en jeu un blastocyste humain. (wikipedia.org)
  • qu'il
  • Il est possible qu'il soit obsolète avant cette réalisation, en raison des progrès sur ces cellules spéciales, qu'il semble possible d'obtenir sans recours à leur fabrication indirecte par clonage. (wikipedia.org)
  • C'est
  • Mais c'est surtout au niveau éthique que ce clonage a suscité des réactions, du fait que l'individu né grâce à cette technique a le même ADN nucléaire que la personne sur laquelle la cellule somatique a été prélevée. (wikipedia.org)
  • l'ADN
  • La biologie moléculaire est apparue au XXe siècle, à la suite de l'élaboration des lois de la génétique, la découverte des chromosomes et l'identification de l'ADN comme support chimique de l'information génétique. (wikipedia.org)
  • Après la découverte de la structure en double hélice de l'ADN en 1953 par James Watson (1928-), Francis Crick (1916-2004), Maurice Wilkins (1916-2004) et Rosalind Franklin (1920-1958), la biologie moléculaire a connu d'importants développements pour devenir un outil incontournable de la biologie moderne à partir des années 1970. (wikipedia.org)
  • L'ADN ainsi extrait peut ensuite être utilisé pour des recherches de biologie moléculaire, telles que le séquençage, la PCR ou le clonage. (wikipedia.org)
  • cellulaire
  • Thomas Maniatis modifier - modifier le code - modifier Wikidata Thomas Peter Maniatis, plus couramment Tom Maniatis, né le 8 mai 1943 à Denver (Colorado), est un professeur américain de biologie moléculaire et cellulaire. (wikipedia.org)
  • d'ADN
  • Elle reconnait une séquence palindromique précise d'ADN B, représentée ci-dessous, qu'elle clive en laissant des bords émoussés qui peuvent être ligaturés sur un site de clonage avec moins d'efficacité que des bords nets. (wikipedia.org)
  • une équipe qui a présenté une stratégie de clonage pour le montage de courts fragments d'ADN. (wikipedia.org)
  • docteur en génétique et directeur de l'Institut d'anthropologie génétique moléculaire, association qu'il a créée en 2004 dans l'unique but d'étudier les traces d'ADN sur les reliques du Christ. (wikipedia.org)
  • La préparation d'ADN plasmidique à partir de bactéries est l'une des techniques les plus courantes de la biologie moléculaire, également connue sous les noms abrégés de miniprep, midiprep et maxiprep en fonction du volume de la culture bactérienne utilisée. (wikipedia.org)
  • processus
  • En outre, lorsque comparé à l'ancienne méthode de clonage ad hoc, le processus utilisant le "BioBrick assembly standard" est plus rapide et favorise l'automatisation Ce standard est le premier de son genre à avoir été créé dans ce domaine. (wikipedia.org)
  • cadre
  • Dans les années 1940-1960, les travaux effectués sur les bactériophages ont permis de faire de nombreuses avancées dans le domaine de la biologie moléculaire (avancées portées par Max Delbrück, dans le cadre du « groupe phage ») et ont notamment permis de découvrir que les acides nucléiques constituaient le support de l'information génétique (expérience de Hershey-Chase en 1952). (wikipedia.org)
  • travail
  • Le standard dénommé "BioBrick Assembly standard" est une norme créée pour surmonter le manque de standardisation des méthodes traditionnelles de clonage moléculaire et faciliter un travail ouvert et collaboratif à échelle internationale. (wikipedia.org)
  • L'essentiel du travail en biologie moléculaire est quantitatif, et récemment beaucoup de travaux ont été faits à l'intersection de la biologie moléculaire et de l'informatique, dans la bio-informatique et dans la biologie calculatoire. (wikipedia.org)
  • travaux
  • Ses travaux sur les gènes de globine ont montré les différents niveaux auxquels une régulation de l'expression génique se produit, travaux qui ont servi de support pour l'étude moléculaire des maladies génétiques humaines. (wikipedia.org)
  • Ses travaux ont conduit au développement de méthodes nouvelles de diagnostic immunologique des maladies parasitaires (bilharzioses, hydatidose, distomatose) et parallèlement à la mise en évidence des relations moléculaires ente l'hôte et le parasite. (wikipedia.org)
  • partie
  • La troisième partie de Three Tales s'articulant autour des avancées technologiques de la biologie moléculaire et du clonage en particulier, est constituée de citations et d'interviews de différents scientifiques et intellectuels prestigieux (cf le chapitre dédié). (wikipedia.org)
  • Depuis les années 2000, l'étude de la structure et de la fonction des gènes, la génétique moléculaire, fait partie des sous-domaines les plus saillants de la biologie moléculaire. (wikipedia.org)
  • peut
  • En clonage moléculaire, le gène de la luciférase peut être couplé avec un certain gène d'intérêt afin de s'assurer de l'efficacité de l'insertion de ce dernier. (wikipedia.org)
  • noyau
  • Le clonage thérapeutique, ou transfert de noyau de cellules somatiques, est une technique de production de matériel vivant via l'injection de cellules souches de la moelle osseuse, pour remplacer un organe détruit, et dont la compatibilité avec le malade est garantie par la parenté génétique assurée par le clonage. (wikipedia.org)
  • Le clonage par implantation de noyau cellulaire exploite la propriété "programmatrice" de l'ADN du noyau des cellules somatiques pour lancer le développement embryonnaire avec un ovule et donner naissance à un individu. (wikipedia.org)
  • humain
  • Devant permettre de produire des organes ou des cellules, le clonage humain thérapeutique (CHT) a pour enjeu essentiel de favoriser les greffes pour remplacer un organe ou des cellules détruits ou détériorés tout en garantissant la compatibilité génétique de ceux-ci avec le malade. (wikipedia.org)
  • La formulation « clonage à visée thérapeutique » explicite ainsi sémantiquement que le clonage dit thérapeutique met en jeu un blastocyste humain. (wikipedia.org)
  • qu'il
  • Il est possible qu'il soit obsolète avant cette réalisation, en raison des progrès sur ces cellules spéciales, qu'il semble possible d'obtenir sans recours à leur fabrication indirecte par clonage. (wikipedia.org)
  • C'est
  • Mais c'est surtout au niveau éthique que ce clonage a suscité des réactions, du fait que l'individu né grâce à cette technique a le même ADN nucléaire que la personne sur laquelle la cellule somatique a été prélevée. (wikipedia.org)
  • afin
  • Nos projets sont centrés sur la dynamique des récepteurs opioïdes dans leur environnement natif afin d'identifier les mécanismes moléculaires par lesquels ces récepteurs modulent l'activité des circuits neuronaux ainsi que ceux par lesquels ils s'adaptent à une administration chronique d'opiacés. (u-strasbg.fr)
  • Ces travaux mobilisent l'expertise des agents du GEVES dans les domaines de la biologie des semences, la physiologie, le phénotypage, la pathologie, et la biologie moléculaire, afin d'aboutir à une caractérisation plus fine de la qualité des semences. (geves.fr)
  • Marc Peschanski est également un partisan du clonage thérapeutique, afin « d'obtenir du matériel biologique », pour comprendre les mécanismes de certaines maladies. (wikipedia.org)
  • Des sites multiples de clonage sont parfois utilisés afin de s'assurer que les fragments seront insérés dans chacun des trois cadres de lecture possibles, de sorte que le gène soit au moins une fois transcrit correctement. (wikipedia.org)
  • En clonage moléculaire, le gène de la luciférase peut être couplé avec un certain gène d'intérêt afin de s'assurer de l'efficacité de l'insertion de ce dernier. (wikipedia.org)
  • s'est
  • Très tôt, la génétique s'est diversifiée en plusieurs branches différentes : la génétique du développement étudie les acteurs moléculaires (et les gènes qui les codent) impliqués dans la formation de l'organisme à partir du stade unicellulaire d'œuf fécondé. (wikipedia.org)
  • Après ses travaux en physique nucléaire, il s'est reconverti à la biologie moléculaire et a travaillé notamment au Centre d'Immunologie de Marseille où il a réalisé en 1982 l'isolement du premier gène d'histocompatibilité humain. (wikipedia.org)
  • l'ADN
  • La biologie moléculaire est apparue au XXe siècle, à la suite de l'élaboration des lois de la génétique, la découverte des chromosomes et l'identification de l'ADN comme support chimique de l'information génétique. (wikipedia.org)
  • Cette limite est facilement contournable en clonant l'ADN du génome isolé dans un vecteur plasmidique et en utilisant ensuite des amorces spécifiques de la zone de clonage de ce vecteur. (wikipedia.org)
  • Le clonage par implantation de noyau cellulaire exploite la propriété "programmatrice" de l'ADN du noyau des cellules somatiques pour lancer le développement embryonnaire avec un ovule et donner naissance à un individu. (wikipedia.org)
  • niveau
  • Mais c'est surtout au niveau éthique que ce clonage a suscité des réactions, du fait que l'individu né grâce à cette technique a le même ADN nucléaire que la personne sur laquelle la cellule somatique a été prélevée. (wikipedia.org)
  • sont
  • Ces oligonucléotides sont produits par clonage sur bactéries, par transcription inverse d'ARNm (ADNc) ou par synthèse in situ. (wikipedia.org)
  • plusieurs
  • L'évolution sans cesse croissante de la connaissance en génétique pose plusieurs problèmes éthiques liés au clonage, aux divers types d'eugénismes possibles, à la propriété intellectuelle de gènes et aux possibles risques environnementaux dus aux OGM. (wikipedia.org)
  • cette
  • Cette technique est souvent utilisée en biologie moléculaire pour analyser les interactions protéine-protéine. (wikipedia.org)
  • Le seul intérêt de cette technique de clonage appliquée à l'homme est simplement de permettre à des parents d'avoir des jumeaux ou des triplés. (wikipedia.org)
  • À ce titre les arguments éthiques traditionnels opposés à l'usage de la technique de clonage en général ne s'appliquent conceptuellement pas à cette méthode de clonage. (wikipedia.org)
  • reproduction
  • La reproduction végétative qui se pratique par la plantation de tubercules est un véritable clonage, qui permet de conserver à l'identique le patrimoine génétique de la variété. (wikipedia.org)
  • Tests
  • la mise au point de tests prédictifs rapides (marqueurs biochimiques et/ou moléculaires) ou des méthodes de phénotypage automatisé pour évaluer la germination, la levée, la viabilité des lots de semences et des variétés. (geves.fr)