0 votes
15 vues
par (120 points) dans Produits Chimiques Inorganiques

Pourquoi ne dites-vous pas que, certes les excipients permettent la biodisponibilité, donc d'apporter le médicament sur les sites de l'organe cible, qui doivent donc recevoir la molécule et que si on change les excipients, il y a un risque de changer la biodisponibilité. C'est pour cela que le vendeur du générique doit faire des études de bio-équivalence pour prouver que le principe actif arrive bien là où il faut et qu'il est absorbé correctement et réussi à agir aussi de la même façon sur les récepteurs de la cible. Par exemple : si vous voulez des apports en calcium, boire de l'eau calcaire n'a pas le même effet qu'un traitement avec la bonne galénique et la bonne molécule contenant du CA+, et les bons excipients même si la contenance en calcium peut être équivalente. Et sucer de la craie n'apporte pas non plus le même résultat. Pourtant, beaucoup de génériques n'ont pas fait ces études et ont pu bénéficier de la dispense de la faire prétextant je ne sais quoi (j'ai travaillé 10 ans dans un labo français, je sais ce que je dis). Des preuves il y en a avec les génériques de médicaments contre le diabète où ce sont les analyses de sang qui montre que le résultat est mauvais à la dose prescrite du générique par rapport au princeps du Labo d'origine. C'est mon propre médecin traitant qui me l'a confié alors qu'il est diabétique. Exception par contre quand le laboratoire découvreur commercialise le générique et que donc les excipients sont identiques. J'ai personnellement dû changer de générique pour prendre celui du labo découvreur pour mon traitement des vertiges et le pharmacien m'a confié qu'ils font en sorte le plus souvent de conserver le même laboratoire de générique pour chaque patient (ils consultent leur historique personnel) afin de ne pas risquer de modifier l'efficacité du traitement quand la personne est satisfaite de sien. Le problème est qu'ils étaient en rupture et que parfois ils n'ont pas le choix. Cela ne se passe pas à chaque fois et ils ont une liste non exhaustive des génériques connus pour leur variation de bio-équivalence. C'est donc bien connu qu'il y a des différences entre les excipients sur leur biodisponibilité. Dernière chose aussi et pas des moindres, les résultats attendus des études de bio-équivalence admettent une fourchette haute et basse de + ou - 20% de bio-équivalence : ce n'est pas un beau cadeau non ?

Votre réponse

Votre nom à afficher (en option)
Vie privée : Votre adresse de messagerie ne sera utilisée que pour l'envoi de ces notifications .
Vérification anti-spam
Pour éviter cette vérification à l'avenir, Connectez vous ou inscrivez vous.
Bienvenue à lookformedical.com, où vous pouvez poser des questions et recevoir des réponses d'autres membres de la communauté.

Catégories

504 questions

257 réponses

3 commentaires

53 utilisateurs

Limitation de responsabilité: N'évalue pas ni ne garantit l'exactitude des contenus de ce site.
...